[Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zellan le Ven 16 Oct 2015 - 17:45

Encore mal lu, my bad :v
Je vire la pinata du coup
avatar
Zellan

Messages : 543
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Lone Jackal le Ven 16 Oct 2015 - 21:28

Bon, j'inaugure :v

Crobe : J'aime bien le récit de la course poursuite dans la cuisine et l'espèce de désespoir que tu transmets dans ton texte. Vraiment bien construit. Je vote pour.

Zellan : En fait, les 2 premiers paragraphes étaient un peu hors sujet. après, la solution est plutôt simple mais je pense que tu pouvais trouver plus funky. Genre faire péter la porte à coup de dynamite parce que tu n'avais pas la bonne clé. Un peu pour ces raisons, je vote contre.  

Cumulo' : J'aime bien la façon dont tu entraînes l'araignée sur la droite au niveau de ton bras pour le cogner, c'était assez imaginatif. Je vote pour.

Di'mort : J'ai juste adoré la façon dont tu passes le couloir %) Vraiment bien trouvé, c'est un pour.

Torti : Conte de fée bonjour :v C'est complètement sorti de nulle part, et un peu surréaliste. J'hésite car d'un coté, je n'aime pas vraiment les scènes un peu surréalistes comme ça, mais je trouvais que la solution était peut-être plus recherchée. Je vote pour

Vote de Kiki, signe de son zob et jure sur l'honneur de la grandeur de son sexe (c'est à dire pas grand chose) a écrit:Crobe: Pour / Contre
Zellan: Pour / Contre
Cumulo: Pour / Contre
Di'Mort: Pour / Contre
Torti: Pour / Contre
KingB: ~
avatar
Lone Jackal

Messages : 749
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 24
Localisation : Dreamin' everywhere

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Vifargent le Sam 17 Oct 2015 - 21:17

A mon tour de voter, et vu le niveau général, je vais être exigeant.
Bravo à tous, c'est toujours un plaisir de vous lire !

On commence avec Crobe. Ton style est très plaisant, j'aime ta dynamique et la manière fluide dont tu place les idées. Tu prends du plaisir à écrire et ça se sent ! J'adhère à la course poursuite, à l'utilisation des objets, bref, bravo.

Poursuivons avec Zellan. Zellan, c'est plaisant, j'apprécie te lire mais... Je t'avouerais que comme la fois précédente, il manque un petit quelque chose. Un je ne sais quoi qui rendrait le tout vraiment génial. Ajoutons à ça le côté bricolé, et malheureusement, ce sera non pour ma part.

Viens le tour de Cumulo'. Rien à dire, on sent ta patte perso, c'est nickel. J'aime beaucoup la manière dont tu utilise les deux objets, conventionnelle mais judicieuse.

Passons à Di'Mort, déjà, merci de nous avoir épargné le pavé. :v
Et écoute Di'Mort... C'est parfait ! Rien à redire. On voit que tu maitrise bien ton récit, j'ai bien aimé à la fin le problème que tu as eu avec le tire-bouchon et le chewing-gum, bien joué !

Et maintenant, Torti... Arf, j'ai beaucoup hésité. Le côté tiré par les cheveux est trop poussé selon moi, et pas exploité de manière très réaliste, mais d'un autre côté, il y a de l'idée, c'est original, donc ça passerait presque !

Je finis donc par Kikinou. On devine en lisant que ça vient de toi. L'introduction des smileys, j'aime, la mise en forme, j'aime, pas exceptionnel, mais... J'aime !

Vote de l'illustre Vifargent, inquisiteur du savoir et des lettres, grand penseur de notre ère et sage parmi les sages, signe de son sang aussi pur et brillant que le saphir et jure sur l'immense honneur de son impartialité a écrit:Crobe: Pour / Contre
Zellan: Pour / Contre
Cumulo: Pour / Contre
Di'Mort: Pour / Contre
Torti: Pour / Contre
KingB: Pour / Contre

En fait je ne suis pas fan du système Pour/Contre, je trouve qu'un système de note serait mieux, parce que mine de rien, c'est dur de choisir pour qui mettre Contre.
avatar
Vifargent

Messages : 549
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 17
Localisation : Ci et là

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zellan le Dim 18 Oct 2015 - 14:06

Crobe : Bien écrit, histoire intéressante même si ça manque peut-être un peu de détails, ce sera Pour.

Cumulo' : Ma préférée, j'ai adoré cette idée, un gros Pour !

Di'mort : Très bien raconté, j'aime beaucoup l'idée, Pour. Par contre ce serait bien si tu pouvais un peu plus aérer pour la prochaine fois !

Torti : Vraiment tiré par les cheveux, mais j'ai quand même apprécié, Pour.

KingB : Autant concernant l'idée, j'ai rien à redire, autant j'aime vraiment pas cette mise en forme, ça fait vraiment pas du tout récit et j'ai pas accroché du tout donc ce sera Contre, désolé.

Vote de l'illustre Zellan, signe de son sang et jure sur l'honneur de ses pieds qui puent a écrit:Crobe: Pour
Zellan: ~
Cumulo: Pour
Di'Mort: Pour
Torti: Pour
KingB: Contre
avatar
Zellan

Messages : 543
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Crobe le Dim 18 Oct 2015 - 17:13

Zellan : premièrement, lorsqu'il s'agit de trouver une clé, un trousseau de clé n'est pas l'objet le plus original donc pour cette raison je pars sur contre. Deuxièmement, même si utiliser un trousseau de clé reste une manière sure de trouver une clé, tu as réussi à rendre cela peu crédible, même s'il y a de l'humour. Donc ce sera contre. (et en plus t'as utilisé qu'un objet)

Cumu : l'histoire est bien racontée, t'as réussi à te débarrasser de la boule de bowling, peut être pas de la meilleurs façon mais j'ai apprécié ton récit et la façon dont tu te débarrasse de l'araignée, ce sera pour.

Di'mort : l'idée pour passer inaperçu est bien pensé, il y a de l'originalité et c'est bien raconté, bien qu'un peu compact, ce sera pour.

Torti : t'as pris la peine de faire un récit bien structuré, mais j'ai du mal à approuver. A la limite tu aurai eu comme item une larme magique j'aurai bien voulu, mais là tu sors de la magie de nul part et la plante grandi très rapidement je veux bien, mais en plus elle attaque les épouvantails, donc j'ai l'impression que tu n'as juste pas trouvé d'autre façon de résoudre la situation, ce sera donc contre. (et tu n'as pas non plus utilisé deux objets)

Jintei : même si le récit est décousu, je trouve pas ça dérangeant, ça donne du rythme et la résolution est ingénieuse donc ce sera pour.

Vote de Crobe, signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:Crobe: ~
Zellan: Contre
Cumulo: Pour
Di'Mort: Pour
Torti: Contre
KingB: Pour
avatar
Crobe

Messages : 759
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 18
Localisation : New L.A.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Di'mort le Dim 18 Oct 2015 - 17:34

Crobe : C'est bien. J'apprécie le récit, la solution est logique et c'était sympa à lire donc je ne peux que voter pour !

Zellan : Hmm... Je ne sais pas trop quoi dire. Tu n'as utiliser qu'un seul objet et tu as vraiment choisi une solution très simple. Mais d'un autre côté, le récit est bon ! Et puis la chute est assez drôle donc je vote Pour !! Car même si la solution est vraiment obvious, ça reste sympa à lire ; peut-être même mon préféré. Je vais quand même pas voter Contre juste parce que c'est pas original et que la consigne n'est pas respectée ! Si ? Et enfin : promis j’aère mon texte la prochaine fois :v

Cumulo : C'était original ; j'ai bien aimé et je vote Pour sans hésiter ! Le récit est sympa et tout est bien fait !

Torti : Rah désolé Torti mais je ne peux pas trop voter pour car je pense que tu n'as pas compris la situation ; les épouvantails bougent QUE quand tu ne les regardes pas. Et je trouve la solution un peu cheatée (même si original) + consigne pas respectée. Je suis désolé mais ça sera un vote Contre :/
Lis bien les consignes et le début de récit la prochaine fois car là ça fait un peu trop hors-sujet à mon goût Wink

Jintei/King B : J'aime bien le style d'écriture mais... Je sais pas. Des encyclopédies à l'infini ? C'est dur de voter car d'un côté j'aime bien le style d'écriture (très KingBesque :v ) et la solution est originale et amusante, mais de l'autre côté ça me paraît compliqué d'avoir 30 encyclopédies sur soi :v
Je suis obligé de mettre de côté le style d'écriture (car sinon je voterai Pour à chaque fois car c'est ton style %) ) . Du coup ce sera un... Ton récit ne m'a pas laissé indifférent, juste il y a des gros points positifs mais aussi des gros points négatifs concernant ces encyclopédies qui sont d'une quantité impressionnante... Ou alors j'ai rien compris ? Du coup je suis obligé de voter Neutre. Si tu pouvais me réexpliquer (ici ou en privé) ça serait pas mal car j'ai peur d'avoir mal compris :v

Vote de Di'mort, signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:Crobe: Pour
Zellan: Pour
Cumulo: Pour
Di'Mort: /
Torti: Contre
KingB: /
avatar
Di'mort
Ultime Survivant VII

Messages : 444
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Lone Jackal le Lun 19 Oct 2015 - 12:23

Disons que j'ai un peu profité d'une zone grise des règles pour avoir une séparation de l'encyclopédie en plusieurs volumes (une encyclopédie peut être en plusieurs tomes, genre 25-26. Et comme ce n'était pas spécialement précisé dans la liste des objets, j'ai joué dessus). Et étant donné que je m'étais renseigné sur la sensibilité d'une mine (je me servais de l'encyclopédie de toute façon, donc autant que ça soit réaliste et que j'ai fait genre d'avoir fouillé dedans), j'ai cru bon de faire ça vu que ma solution de départ était un peu...comment dire...foireuse ? %)  

Au départ, je comptais péter le collier de perles et les faire rouler devant moi ou alors de prendre le sandwich et de le désosser pour lancer les tranches devant moi.

Voilà, je ne sais pas si ça t'apporte ce que tu voulais mais ué, voilà comment j'ai réfléchi. Après, point de vue réalisme du machin, je répondrai bien que Zellan a encore un chat dans son inventaire, que Cumulo' avait la boule de bowling et que Crobe a une tondeuse à gazon. Du coup, je pense personnellement que j'éviterai de considérer le réalisme par rapport au poids de l'inventaire %)

J'en profite au passage pour répondre à Zellan. Désolé mon grand, mais il n'y a qu'avec ce style que j'apprécie d'écrire une histoire, je t'avouerai que je trouve ça lourd et chiant d'écrire au passé avec pas mal de figures de style classiques. C'est un peu pour ça que j'écris à la première personne, un peu avec une sorte de pensée instantanée, et un vocabulaire un peu grossier comme j'emploie d'habitude. ça ne risquera pas vraiment de changer du coup. Pour ça également que je n'en tiens pas compte lors de mes votes. Plus le contenu que la forme.


Dernière édition par KingB le Lun 19 Oct 2015 - 12:32, édité 2 fois
avatar
Lone Jackal

Messages : 749
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 24
Localisation : Dreamin' everywhere

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zellan le Lun 19 Oct 2015 - 13:41

C'est pas le style d'écriture que je te reproche Jintei, au contraire j'apprécie beaucoup le vocabulaire grossier et le ton détaché, c'est plus la mise en forme sans réel paragraphe et avec des smileys qui me rebute %)
avatar
Zellan

Messages : 543
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Di'mort le Lun 19 Oct 2015 - 13:57

Vote de Di'mort, signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:Crobe: Pour
Zellan: Pour
Cumulo: Pour
Di'Mort: /
Torti: Contre
KingB: Pour
Merci de tes précisions. J'ai relu et avec tes explications j'ai bien aimé ! Au final c'est vrai que je trouve ça logique même si évidemment... C'est irrationnel :v
Après ils ne se baladent peut-être pas avec les objets cités dans leur inventaire (cf Crobe qui trouve le chandelier dans le manoir) mais pour toi c'est compliqué donc je vote Pour étant donné que ta situation est bien plus compliquée que la plupart des nôtres.
avatar
Di'mort
Ultime Survivant VII

Messages : 444
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zer0mega le Mar 20 Oct 2015 - 8:44

Deux petites précisions concernant les objets:
- La description est volontairement vague pour vous laisser la plus grande marge de liberté possible. Dans le cas précis de l'encyclo, lorsque je l'ai introduite, je l'avais pensée en un volume mais si jiji l'imagine plus en plusieurs tommes, il en a tout à fait le droit. ~
- Vous êtes en droit de trouver l'objet sur place, comme vous pouvez l'avoir sur vous dés le début. La taille de l'objet ne doit pas en soit constituer une contrainte de transport. Imaginez que vous avez tous le sac à dos de Pokémon, celui qui peut contenir une bicyclette, trois cannes et 99 fossiles plume :v

Sur ce, je vous laisse continuer, encore un peu plus de 33h avant la fin des votes :v
avatar
Zer0mega

Messages : 490
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 22
Localisation : Derrière le 4em mur

Voir le profil de l'utilisateur http://anotterotter.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zangoose le Mar 20 Oct 2015 - 12:15

Crobe : J'apprécie ta façon d'écrire. A la vue de tes objets je trouve la résolution du problème attendue mais c'est très bien amené donc ça rattrape. J'aime beaucoup, c'est un bon Pour.

Zellan : L'humour est très présent et c'est du coup plaisant. Après comme pour Crobe ça peut sembler un peu attendu (encore plus dans ton cas) et tu n'as utilisé qu'un seul objet. Je n'ai pourtant pas envie de te pénaliser pour ça car j'ai bien aimé ton petit paragraphe et je te mets un Pour d'encouragement.

Cumulo' : Les araignées sont des SALOPES. Elles n'aiment pas les fraises tagada. MAIS BON c'était assez bien vu pour le coup, les bonbons étaient un objet assez futile de premier abord et tu as su correctement l'utiliser. Après, je suis nettement moins convaincu pour le coup de la boule de bowling. Mais globalement l'idée et l'investissement est là donc je mets aussi un Pour.

Di'mort : Tu es le plus créatif et ça doit être récompensé. Je trouve que tu te fais plaisir et c'est cool donc je mets un bon Pour pour l'ensemble des arguments cités aussi précédemment par mes compères (et en plus tu as fait moins long et tout c'est nickel comme ça, GG).

Torti : Râh ça m'emmerde là. J'avais vraiment envie de te mettre un pour mais il manque le second objet et la notion de "NE PAS LES LACHER DES YEUX" a été un peu passé à la trappe. Le coup de la plante était assez comique mais mal exploitée, dommage. Un petit Contre.

KingB : J'ai pas trop aimé la résolution de la situation. J'applaudis l'imagination mais j'ai trouvé ça un peu trop... trop. Et pas du tout aimé la mise en page et les smileys en plein récit. Ton humour et ton style est très reconnaissable et est très appréciable dans TZ, j'ai trouvé ça dommage que le reste ne suive pas et ça sera un Contre pour ma part pour cette fois, désolé.

Vote de Zangoose, signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:Crobe: Pour
Zellan: Pour
Cumulo: Pour
Di'Mort: Pour
Torti: Contre
KingB: Contre
avatar
Zangoose
Administrateur

Messages : 2041
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://braingamezone.france-forum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Cumulo' le Mar 20 Oct 2015 - 18:48

Crobe : Rien à dire, bien écrit, bonnes idées, bref Pour sans hésiter.

Zellan : J'ai le même avis que Zani en gros, mais je voterai Contre pour une raison : rien ne dit que la bonne clé se trouve sur son trousseau de clé. Du coup j'aurais bien aimé une justification supplémentaire :v

Di'mort : très imaginatif et j'aime beaucoup ton style, belle manière d'utiliser tes objets, donc je mets Pour.

Torti : Même opinion que Zani, vraiment désolé ça m'embête, mais on ressent vraiment une amélioration par rapport à ton premier récit, donc continue comme ça !

KingB : De base j'aurais mis contre, mais finalement l'idée était ingénieuse et t'as bien su jouer avec les règles, sachant que tu avais vraiment une situation compliquée de base. Donc Pour.

Vote de Cumulo', signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:Crobe: Pour
Zellan: Contre
Cumulo: /
Di'Mort: Pour
Torti: Contre
KingB: Pour
avatar
Cumulo'
Modérateur

Messages : 1405
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zer0mega le Mer 21 Oct 2015 - 21:57

Valiiid ~
Excellente journée, franchement bravo à tous pour ces très bons récits ! Avec vous, je pense que je vais pouvoir commencer à pimenter un peu le tout ! ~
Un seul petit bémol : une fois encore, tous les joueurs n'ont pas voté …

Félicitations à Crobe, Cumulo, Di'Mort et KingB qui marquent un point!

Mon opinion plus en détail (seulement donné à titre indicatif)
Crobe : Excellent, 6/0 mérité en mon sens ! Une solution tout à fait évidente mais la manière dont elle a été amenée, le récit qui l'accompagne, tout ça est très bon ! POUR
Zellan : Ahhhh, encore un échec ! Et ce coup-ci j'approuve malheureusement ! La solution de la clé est beaucoup trop simple … et pas forcément réaliste ! En effet, il n'y a aucune raison pour que tu aie la bonne clé sur toi. Mais le récit est quand même très rigolo. ~ CONTRE
Cumulo : Et un deuxième sans faute ! Les tagadas, j'adore ! La boule de bowling, moins, mais l'ensemble reste cohérent et très agréable à lire, bravo ! POUR
Di'Mort : Et de trois ! Trois 6/0 ! Ta solution est complètement tordue, loufoque et totalement irréalisable … c'est donc bien évidemment un POUR ! :v
Torti : Bon, je vais la jouer honnête. Déjà, sache que ton récit est bon, bien mieux que le premier ! La référence à PvZ, moi j'aime ! En plus, je me suis rendu compte après coup que j'ai été un peu vache parce que c'est clairement la situation la plus difficile depuis le début. Bon, après, tu te doutes bien qu'il y a un 'mais'. Ce que personnellement je te reproche c'est de ne pas avoir exploité l'aspect 'ange pleureur'. Cette solution, tu pouvais la sortir contre n'importe quel monstre. Du coup, même si l'ensemble est plutôt bon, ça reste, pour moi, moins bien que ce qu'ont fait les autres … CONTRE.
KingB : Sincèrement ma préférée ! Le style, je passe mon tour mais ta solution est  juste géniale ! Zellan n'aurait pas aimé mais bon il avait qu'à être moins fayot ! ~ POUR
Sur ce …  

DÉBUT DE LA MANCHE 3 :
- Vous avez jusqu'au Jeudi 29 Octobre pour me rendre vos copies
- Vous utiliserez exactement deux objets SAUF CUMULO qui a récupéré un petit cadeau et jouera donc avec trois objets pour cette manche
- Réponses limitées à 2000 caractères (espaces exclus)
- Pour tout commentaire, remarque, question, je suis à votre disposition via Skype ou MP


Crobe le pyromane:
Cet ours de 3 mètres de haut ne semblait pas vouloir négocier. La seule chose à faire pour moi était fuir ! Je montai alors les escaliers, passant d'une pièce à l'autre et lançant tous les objets que je trouvais sur cet ours. J'arrivai d'abord dans une cuisine et lançai des couteaux, spatules etc sur l'ours zombie, mais cela ne servait à rien, les zombies ne ressentent aucune douleur ! Je continuai alors ma course et arrivai dans une chambre. Voyant un mini chandelier sur la table de chevet, je décidai de le prendre avec moi, cela pourrait servir. Cependant, je n'avais pas le temps de m'arrêter et continuai alors de courir.

J'arrivai alors à une sorte de cave et j'entrai le plus vite possible, de sorte de vite fermer la porte. Pfiou j'étais sauvé. Il faisait noir à l'intérieur, mais puisque j'avais toujours sur moi mon briquet fétiche, je décidai donc de l'utiliser pour allumer le chandelier que j'avais récupéré. A ce moment, la porte se brisa en éclat : elle n'avait pas tenu face à la force incroyable de l'ours ! Il se jeta vers moi, et dans un dernier réflexe, je lançai le chandelier et le briquet allumés sur lui pour le repousser. Alors que je pensais cette tentative désespérée et inutile, je vis que l'ours commençait à prendre feu, et le feu le consumait de plus en plus ! Très rapidement, toute cette fourrure fut brûlée et consumée, il ne restait que des cendres par terre. Le chandelier et mon briquet fétiche étaient certes hors d'usage, mais j'avais échappé à la mort. Il ne me restait plus qu'à visiter les alentours pour essayer de savoir où pouvait bien se trouver amphinobi. (6/0)


« Brolorgrolorg … »
Non ce n'était pas moi qui avais fait ça. Du moins pas volontairement … Mais … il faut bien l'avouer, se faire courser par un ours zombie à travers une cuisine, ça creuse … C'est décidé, une petite pause s'impose ! Amphinobi ne va pas s'envoler non plus … (j'avais vérifié, il n'était pas du type vol). Il fut donc convenu à l'unanimité (j'étais unanime avec moi même, ce qui, en soit, était déjà bien!) que je retournerai à la cuisine. Whaa ! Ah oui, quand même … on a foutu un sacré boxon avec nounours … Enfin, les lieux tombaient déjà en ruine : carrelage fissuré, moisissures sur les murs et le mobilier,  odeur ressemblant à un subtile mélange de souffre et de cadavre en décomposition … Dans un coin, derrière une toile d'araignée géante, se trouvai le réfrigérateur. J'entrepris de déranger la locataire (héhé, c'est pas Cumu qui aurait eu un tel courage!). Alors qu'est ce qu'on a là ? … Des … yeux … un ou deux cerveaux bien frais et en dessert … un rat crevé … ''miam'' … En face, une lourde porte métallique. Bah tant que j'y suis … L'ouvrant, je débouchai sur la chambre froide où étaient conservés … whaaaaaa !!! Jambon, saucisson, charcuteries diverses, fromages, et même quelques bouteilles de vin Français premier cru ! Bon, j'y avais pas le droit comme j'étais encore mineur mais pas grave vu qu'il y avait aussi du coca. J’oscillai entre la stupeur et l'émerveillement. Comment est-ce possible ?! Enfin, je veux dire, ce n'est pas sensé être un territoire zombie ici ? À moins que …
« Clac ! »
Ça a fait 'Clac' … C'est pas bon. C'est jamais bon quand ça fait 'clac', surtout au beau milieu d'une réflexion … Hésitant, je me retournai … La porte de la chambre froide s'était refermée derrière moi. Et évidemment, il n'y avait pas de poignée à l'intérieur … Zut … en T-shirt à environ 5°C, je suis bien parti pour chopper un petit rhume …

Objets:
Une banane
Un briquet
Un chandelier
Un couteau de cuisine
Des gants de boxe
Une lampe à huile
Une manette de NGC
Un parapluie
Un poisson rouge
Une tondeuse à gazon


Zellan the Klefki:
Mes rouages se mirent soudainement à tourner à une vitesse impressionante, faisant sortir quelques volutes de fumées de ma tête, mon brillant cerveau étant déjà en train d'analyser les différentes possibilités. Tout d'abord, j'eus l'idée d'analyser les nombreux livres présents dans cette splendide demeure de savoir ! Après tout, au mieux je trouvais la clé, au pire je ne faisais qu'emplir ma tête de nouvelles connaissances qui, je n'en doute point, sont passionantes.

Tout d'abord, je retrouvai un vieux grimoire relatant les aventures du grand Zangoose, héros de Survivor VI, où il était question de traîtrise, manipulation et corruption de maîtres du jeu. Très instructif, je m'en servirai peut-être afin de gagner quelques 21/20 supplémentaires ou pour convaincre les racailles du lycée de ne pas me voler mon quatre heures. Malheureusement, cela ne m'indiquait pas où se trouvait la clé.

D'ailleurs, en parlant de racailles, une idée toute à fait splendide et digne de moi surgit de mon esprit surdoué ! En effet, lorsque je demandais un renseignement à ces mêmes racailles, celles-ci me conseillaient souvent d'aller chercher "dans mon cul". Plein d'espoir, je baissais la tête et regardais entre mes jambes. Et en effet, un trousseau de clé était attaché soigneusement à mon sac. Je saisis le trousseau et insérer la clé dans la serrure qui s'ouvrit dans un "clic" métallique. La voie était libre, je pouvais toujours espérer être le premier à secourir mon sensei préféré ! (2/4)


Fort de ce tour de passe passe magistral, j'entrai dans la pièce suivante plein d'espoir.
« M. Zani-senseiiii ? »
Pas de réponse … Bon, en même temps j'avais crié sans même regarder ce qui se trouvait dans la salle. Elle était vaste et rectangulaire. Les murs semblaient fait d'un solide métal. Au bout, tout à droite, il y avait une porte. Ce qui était relativement inconvenant, c'était qu'entre moi et elle, il y avait une cinquantaine de gros lasers rouges qui s'entrecroisaient en mode 'mission impossible 0024h agent top secret' … Bon, si je me rappelle bien, selon les croyances populaires fondées sur des œuvres cinématographiques du folklore plébéien, lorsqu'un intrus ou un objet touche un de ces rayons, il déclenche une alarme et finit enfermé. Heureusement, les agents secrets sont d'une dextérité extrême et réussissent toujours à passer. C'est ballot parce que je ne suis pas un agent secret moi … Et puis j'avais toujours mon petit souci de cheville … Heureusement qu'il était là ! Énorme, bien en vue, droit devant moi, ce gros bouton rouge ! Ma main à couper qu'il désactive le système de sécurité ! Il ne me reste plus qu'à l'atteindre … ou bien trouver un autre moyen de passer …

Objets:
Un bonzaï
Un CD de Justin Bieber
Un cookie
De la dynamite
Un Gobou en peluche troptrop kawaii
Un lasso
Une navette spatiale modèle réduit
Une Piñata
Une raquette de tennis
Un trousseau de clés


Cumulo l'arachnophobe:
C'est assez rapidement qu'une idée me vient en tête. Je sors rapidement de mon sac ce vieux paquet de bonbons. Je vais m'en servir d'appât pour détourner l'attention de l'araignée. Je suis actuellement collé à 10 centimètres du sol sur le mur de gauche du couloir, peut être qu'en l'attirant sur la droite, je pourrai la faire passer son chemin sans qu'elle me repère. De toutes façons c'est ma seule chance, donc essayons. J'ouvre d'abord le paquet de bonbons... Des fraises Tagada, mes préférées. Par chance, mon bras droit est dégagé de la toile, je peux donc le bouger librement, ce qui est pratique pour envoyer des choses. Je me saisis donc d'un bonbon, et je l'envoie toucher un morceau de toile un peu plus loin, légèrement sur la droite de l'araignée. Sa réaction ? Elle pousse un petit sifflement et bondit sur le lieu d'atterrissage de la fraise pour la dévorer immédiatement. Gloups... Mais au moins mon plan marche ! S'ensuit donc une longue et silencieuse manœuvre pour faire approcher l'araignée sans qu'elle ne me repère.

Alors arrive le moment fatidique où l'énorme bête arrive à mon niveau, juste à ma droite. Et alors que j'envoie la prochaine fraise devant elle, et que je la vois avancer puis s'arrêter pour manger, j'ai le temps d'observer son abdomen... Et je vois alors qu'une partie de sa peau est rouge vif et la surface légèrement enfoncée ; cette partie du corps de l'araignée a l'air bien plus fragile que le reste. C'est l'occasion ou jamais ! Je me saisis de la boule de bowling qui est dans mon sac, insère 3 doigts à l'intérieur des trous, et... Bim ! La boule est propulsée vers le point faible de l'araignée... Mais petit problème, je n'ai pas réussi à enlever mes doigts de la boule de bowling en la lançant, et je suis donc propulsé en même temps, me dégageant brutalement de la toile visqueuse. Toujours dans son élan, la boule atteint l'abdomen de l'araignée dans un fracas assourdissant, et l'aplatit comme une crêpe. Elle finit par complètement traverser l'araignée, qui meurt sur le coup. Victoire ! Enfin presque, je n'avais pas encore atterri moi...

Un instant plus tard, c'est un peu assommé et sale que je continue à avancer dans ce sombre couloir, tout en évitant soigneusement les toiles accrochées un peu partout... (6/0)


Alors que je m'aidais des parois rocailleuses  pour me guider, je me rendis compte qu'elles devenaient progressivement de plus en plus humides. Il faisait également de moins en moins sombre. En effet, ça et là, de grands cristaux lumineux éclairaient les lieux. Des cristaux qui font de la lumière … c'est bien la première fois que je vois ça moi ! Ça doit valoir une petite fortune … quitte à avoir risqué ma vie pour sauver ces nazes, autant que ça me profite un peu ! Aller hop, un violent coup de pied dans un de ces rochers. Il vola en éclat. Wops, je ne les pensais pas si fragile … Je ramassai un bout de ce cristal merveilleux que j'examinai quelques secondes avant de l'enfourner dans mon sac.
Un peu plus loin, j'aboutis à une immense grotte. Devant moi, une étendue d'eau gigantesque et profonde. Des cristaux comme celui que j'avais récupéré étaient accrochés un peu partout au plafond. Leurs précieuses lueurs se reflétaient et scintillaient dans la douce et tranquille onde (wow, c'est moi qui ai écrit ça?!). Bref c'était assez joli. C'était joli mais en même temps je n'avais pas spécialement envie de prendre un bain. Peut-être parce que j'ai manqué à l'instant de me faire dévorer par une araignée géante … je n'ai pas la moindre idée de ce qui barbote dans ce lac et je ne souhaite pas vraiment le découvrir … Pourtant, il fallait bien que je le franchisse …

Objets:
Un ballon de plage
Une boule de bowling
Une bouteille d'eau
Des chaussures de sport
Une étrange potion
Une flûte
Des lunettes de soleil
Un paquet de bonbons
Une poêle
Un ticket de réduction pour le planétarium
Un bout de cristal merveilleux qui brille dans le noir


Di'Mort l'homme-araignée:
De toute ma vie, j'ai rarement été autant mal à l'aise juste à cause d'un couloir ; même au lycée !! J'ai tout de suite compris que traverser ce couloir en marchant sur le sol était une idée à exclure. Il me fallait une solution... et l'idée me vint en mâchant mon chewing-gum : Je vais l'utiliser pour marcher sur le mur ! Oui ça peut paraître vraiment stupide comme idée, mais bon, il n'y a pas trente-six solutions. J'allais devoir sacrifier la semelle de mes chaussures, mais c'est ainsi... Je mis alors mon pied gauche sur le mur de gauche, le chewing-gum sous la chaussure et là je me rendis compte que je n'avais pas pensé à tout au moment de poser le second pied : je n'ai rien pour me servir d'appui quand je devrai lever le pied gauche. C'est en fouillant dans mon sac que l'idée me vint : Le couteau suisse. A l'aide de mes lacets je réussis à fixer le couteau suisse sous ma chaussure et le tire-bouchon rentrait pile dans l'intersection des dalles dans le mur ! J’avançais alors prudemment : pied gauche collé au mur, pied droit bien positionné dans l'intersection des dalles, mes mains toujours accrochées quelque part... tout allait pour le mieux ! C'est alors que proche de l'arrivée, en voulant lever ma chaussure droite de sa position, je remarquais que j'étais coincé à cause du tire-bouchon, bien enfoncé dans l'intersection des dalles, qui m'empêchait de.. tirer mon pied. Je tirais, je tirais... Mais rien à y faire. Pas le choix, je dus enlever ma chaussure et faire un saut suffisamment loin pour être hors de danger. L’atterrissage ne fut pas facile : sur le sol, sur le dos, sur le piano.. Le piano ? Je l'avais pas vu avant lui, et ça fait mal.. et ça fait du bruit ! Je ferais mieux de m'enfuir ! Cependant voilà que mon autre pied se retrouve fixé au sol, à cause du chewing-gum. Je devais m'y résoudre pour ce pied aussi : j'abandonne alors ma chaussure droite, la larme à l’œil et m'enfuis en courant, en espérant que cet accord de piano n'est attiré personne !

*un peu plus loin derrière*

«Non mais je vais lui apprendre à lui là ; d'abord ça me donne des coups de pieds sans raison, et ensuite ça me balance contre un mur comme un vulgaire objet! Et puis je suis un TATOU abruti, je ressemble quand même pas à un chien, ni à un rocher ! Maintenant c'est entre toi et moi : on sortira pas tous les deux d'ici vivants !» (6/0)


Mais qu'est ce qu'il faisait là ce piano ? Il ne se baladait quand même pas tout seul pour aller se taper la discut' avec les amures … Bref, je franchis avec une certaine hâte la lourde porte métallique qui me séparait de la prochaine pièce. Et beh … moi qui pensais qu'une fois cette foutue caméra passée, ce serait tranquille … Oh ! Surprise, mais quelle originalité ! C'est exquis, magnifique ! Un autre couloir assez large, super long, et super glauque ! Nan mais sérieusement, l'ingénieur qui a conçu les lieux a eu son diplôme dans une pochette surprise ? … Bref … au bout des deux longs murs en pierre (mais combien de matériaux différents ont-ils utilisé pour bâtir ce truc?), une porte en tout point similaire à celle que je venais de franchir … wow quelle aventure …  aller, c'est parti !
« Clic ! »
Ça a fait 'Clic' … C'est pas bon. C'est jamais bon quand ça fait 'clic', surtout quand on vient de faire un pas …Deux lourdes grilles métalliques tombèrent devant les portes. Ahhh, génial, un nouveau piège, pfff … et vous croyez que c'est deux petites grilles qui vont m'arrêter ? J'entendis un léger grincement. Les murs se mirent à bouger, se rapprochant dangereusement en ma direction. Ehoooheh, stop, arrêtez ça ! Je ne suis pas une pâte à pizza ! OK, OK, j'arrête de me plaindre, je blaguais c'est tout ! Et merrrrrde !

*du coté du tatou*
« Ah bah bravo, crétin ! Tu pensais vraiment qu'il n'y aurait qu'un piège ? Pfff, curieux de savoir comment tu va t'en sortir maintenant ! »

Objets:
Une boite d'allumettes
Une canette de coca
Un chewing-gum
Un couteau suisse
Un gigot
Une lampe torche
Un masque et un Tuba
Une pièce de 10c
Une pomme de terre
De la poudre de perlimpinpin


Torti le jardinier:
Maintenant que j'étais encerclé je n'avais plus beaucoup de solutions... Dans mon sac il y avait tout un bric à brac, mais rien de vraiment utile, il fallait se ébrouiller, et le plus vite possible !! Il s'approchaient de plus en plus et la pression montait, les aventures de Torti allaient elle arriver à leur terme ?
Ah mais oui ! Alors qu'ils n'était plus qu'à quelques mètres de moi, une idée traversa mon esprit. Sur mon téléphone je jouais à Plante vs Zombie durant mes cours de Français, serait il possible que...
J'entrepris de prendre ma plante en pot de mon sac et de la poser au sol. J'espérai au plus profond de mon coeur que la plante se mette à lancer des graines ou à donner des coups de poings, mais rien ne se produisait... Mes chances de survie étaient moindre... Au moins j'aurai essayé... Que... ?! Alors qu'une larme coulait de mon oeil et tomba sur la plante, elle se mit à croître d'une façon extraordinaire, de la taille d'un humain ! Des yeux apparurent sur ses pétales et ses feuilles se tordirent en une sorte de poing. Des racines sortaient de son pot (en l'ayant cassé), lui servant de pieds ! C'était incroyable, elle courrait et defonçait toutes ces mauvaises graines. Tous voltigaient les uns après les autres.
Son travail finit, elle redevient une simple plante en pot, fanée. Je la laissai ici et repris mon chemin... (2/5)


J’avançais sur quelques mètres dans ces terres sèches et désolées. Malgré la tombée de la nuit, je voyais parfaitement où j'allais grâce à un splendide clair de lune. Je commençais à avoir froid. Devant moi, une espèce de grand champ, et plus loin derrière, une bâtisse en bois. Une fois là bas, je devrais pouvoir me réchauffer. Encore quelques mètres et je pu apercevoir un nouvel obstacle. Une gigantesque fissure de près d'une dizaine de mètres de largeur se dessinait dans le sol et formait une crevasse si profonde que je n'en voyais pas le fond … Je pris une pierre que je jeta dans le gouffre …

… …
… … …
pas un son … OK, c'est pas la peine d'espérer passer par en bas. Un peu sur ma gauche, un très vieux pont en corde qui s’apprêtait à lâcher d'un instant à l'autre. Je ne pourrai pas le franchir, pas comme ça en tout cas …
Pff, j'en ai ma claque des énigmes, j'ai envie de tout envoyer valser et de retourner à ce putain de bus retrouver … ah …  tiens, on a oublié jiji …
Oh aller Torti ! C'est pas le moment de baisser les bras ! Tu va y aller, tu va traverser ce fucking pont et leur montrer à tous qui est le patron !

Objets:
Une chaise
Un chat
Un Colt
Une écharpe
Une hache
Le livret des règles du Texas Zombies
Un ordinateur Portable
Une plante en pot
Un rétroviseur
Une ventouse pour toilettes


KingB le perchiste:
Le feu. C'est beau le feu. C'est génial le feu. Il fait chaud avec le feu. Mais bon, j'ai pas envie de jouer au saut en hauteur pour le coup. Bon, cela dit, c'est plus funky comme situation, je peux bouger au moins. Et je peux même battre Renaud Lavillenie avec un peu d'entrainement ! Mais bon, je peux pas partir sans avoir tapé un selfie avec un ours. Parce que c'est vrai, c'est cool les ours.

Bon, qu'Est-ce que j'ai dans mes poches déjà ? L'encylopédie ? Bon, à la limite, je pourrai m'instruire et comprendre comment une mine fonctionne, ou tout du moins avoir la sensibilité du machin en termes de force ou de masse mini à appliquer pour rentrer dans le Guiness Book et obtenir un Darwin Award au passage.

Bon, 7 kg mini... C'est lourd quand même. Ni l'un ni l'autre vont m'aider. Mais je peux prendre quoi du coup ? ):

Parce qu'à part balancer l'encyclopédie par paquet de 3 tomes, j'ai du mal à voir :/

Et puis bon, il me faut un truc pour faire tenir le tout quand même.

J'ai quoi déjà dans la trousse de soin ? Allons l'ouvrir.

OW YEAH, DU BANDAGE ! Very Happy

Bon, je vais prendre 3 tomes de l'encyclopédie, je vais donner un coup de pied dedans en étant allongé par terre, et je pourrai savoir via la trace des bouquins dans le sable si il y a une mine ou pas. Si pas kaboom, j'avance. Si kaboom, la mine aura de toute façon sauté, donc j'avance ! :v

Et puis je reprendrai 3 tomes et les rattacherai avec ce qui me reste de bandage. :v

J'arrive mon gros nounours d'amour ! <3 (4/2)


Pas kaboom, j'avance, pas kaboom, j'avance, pas kaboom, j'avance … héhé, plutôt facile en fait ! Ah, kaboom ! … j'avance ! <3
Et voilà, en deuxdeux notre jiji national s'est sorti de ce mauvais pas ! Et sans une égratignure s'il vous plaît ! Bon, et maintenant, je fais quoi ? … Devant, de la terre, derrière, de la terre, bien labourée mais de la terre quand même … À droite, à gauche, de la terre et encore de la terre … bah je suis dans le désert quoi … Je décidai de prendre un peu de repos et m'allongeai … Le ciel étoilé était vraiment magnifique … Je reconnaissais toutes les constellations … enfin j'aurais sûrement pu si j'avais quelques bases en astronomie ! Ah si, là il y a la petite casserole et l'autre, la … grosse casserole (?). mmm … nan c'est pas ça, comment elle s'appellent déjà ? … … …
JE VEUX MON SELFIE !!
Un ours, il me faut un ours pour faire mon selfie ! Comment je vais bien pouvoir en attirer un au milieu du désert ?

Objets:
500g de farine
Un boomerang
Un collier de perles
Une encyclopédie
Un katana
Un plateau d'échec
Un sandwich
Du shampoing
Un tournevis
Une trousse de soins
avatar
Zer0mega

Messages : 490
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 22
Localisation : Derrière le 4em mur

Voir le profil de l'utilisateur http://anotterotter.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zer0mega le Jeu 29 Oct 2015 - 22:20

MANCHE 3, PHASE DE VOTE :
- Vous avez jusqu'au Jeudi 5 Novembre 18h pour voter Pour ou Contre la partie écrite par les joueurs, ie celle pas en italique
- Il n'y a pas de 'bonne' ou 'mauvaise' réponse, les évaluations doivent se faire sur votre ressenti purement subjectif
- Tout le monde est autorisé à voter, y compris les spectateurs. Cependant, j'incite tout particulièrement les joueurs à venir.
- Pour tout commentaire, remarque, question, je suis à votre disposition via Skype ou MP ~


Crobe le champion du gigot:
« Brolorgrolorg … »
Non ce n'était pas moi qui avais fait ça. Du moins pas volontairement … Mais … il faut bien l'avouer, se faire courser par un ours zombie à travers une cuisine, ça creuse … C'est décidé, une petite pause s'impose ! Amphinobi ne va pas s'envoler non plus … (j'avais vérifié, il n'était pas du type vol). Il fut donc convenu à l'unanimité (j'étais unanime avec moi même, ce qui, en soit, était déjà bien!) que je retournerai à la cuisine. Whaa ! Ah oui, quand même … on a foutu un sacré boxon avec nounours … Enfin, les lieux tombaient déjà en ruine : carrelage fissuré, moisissures sur les murs et le mobilier,  odeur ressemblant à un subtile mélange de souffre et de cadavre en décomposition … Dans un coin, derrière une toile d'araignée géante, se trouvai le réfrigérateur. J'entrepris de déranger la locataire (héhé, c'est pas Cumu qui aurait eu un tel courage!). Alors qu'est ce qu'on a là ? … Des … yeux … un ou deux cerveaux bien frais et en dessert … un rat crevé … ''miam'' … En face, une lourde porte métallique. Bah tant que j'y suis … L'ouvrant, je débouchai sur la chambre froide où étaient conservés … whaaaaaa !!! Jambon, saucisson, charcuteries diverses, fromages, et même quelques bouteilles de vin Français premier cru ! Bon, j'y avais pas le droit comme j'étais encore mineur mais pas grave vu qu'il y avait aussi du coca. J’oscillai entre la stupeur et l'émerveillement. Comment est-ce possible ?! Enfin, je veux dire, ce n'est pas sensé être un territoire zombie ici ? À moins que …
« Clac ! »
Ça a fait 'Clac' … C'est pas bon. C'est jamais bon quand ça fait 'clac', surtout au beau milieu d'une réflexion … Hésitant, je me retournai … La porte de la chambre froide s'était refermée derrière moi. Et évidemment, il n'y avait pas de poignée à l'intérieur … Zut … en T-shirt à environ 5°C, je suis bien parti pour chopper un petit rhume …


Bien sûr il fallait que je me retrouve dans une chambre froide pile au moment où mon briquet fétiche est fichu, si seulement je pouvais me réchauffer avec... En attendant, je devais compenser mon manque de chance par mon intelligence, or dans ce froid j'ai l'impression que mon cerveau fonctionne au ralenti. J'essayai donc en vain de crocheter la porte avec un couteau que j'avais récupéré dans la cuisine, mais rien n'y faisait, j'étais bloqué. Je n'ai pas envie de finir congelé moi !

Ma préoccupation était alors de me réchauffer, je trouverai un moyen de sortir plus tard ; j’entamais donc un footing dans cette chambre froide lorsque j'aperçu un cadavre par terre ! Oh non je ne veux pas mourir ici comme lui ! Il avait à côté de lui un sac, j'en profitai donc pour le fouiller (de toute façon il ne lui servait plus) et je trouvai juste des gants de boxe, étrange...

Et bien profitons-en ! je pris les gants de boxe et commençai à restituer la fameuse scène de Rocky c'est à dire frapper de toutes mes forces ces jambons fixés au plafond en espérant me réchauffer de cette façon. En frappant je m'aperçu alors que le jambon était de plusen plus bas, et en effet la dalle du plafond à laquelle le jambon était accroché n'était pas très solide, d'ailleurs tout ici était en ruine, donc j'entrepris de continuer à frapper pour espérer faire céder cette dalle et ainsi remonter au plafond via le jambon.

Après une bonne demi heure, tandis que le froid se faisait de plus en plus ressentir, la dalle céda enfin, et se retrouva à la verticale,le jambon toujours accroché à elle. Je n'hésitai pas une seconde et commençai à monter sur ce jambon pour arriver tout en haut. Mais petit problème, celui-ci glissait beaucoup trop pour que je m'y accroche. J'eu alors une super idée : utiliser le couteau de cuisine de tout à l'heure pour m'aider à grimper, tel un alpiniste ! Et cela marchait, bien que l'ascension soit lente.

Finalement je parvint à arriver en haut et passant par dessus les autres dalles, je me retrouvais dans une toute autre pièce. Quel pouvait être cet endroit et me rapprochais-je d'amphinobi ? Seul le destin me le dirai.

Objets:
Une banane
Un briquet
Un chandelier
Un couteau de cuisine
Des gants de boxe
Une lampe à huile
Une manette de NGC
Un parapluie
Un poisson rouge
Une tondeuse à gazon


Zellan le %&##+?@:
Fort de ce tour de passe passe magistral, j'entrai dans la pièce suivante plein d'espoir.
« M. Zani-senseiiii ? »
Pas de réponse … Bon, en même temps j'avais crié sans même regarder ce qui se trouvait dans la salle. Elle était vaste et rectangulaire. Les murs semblaient fait d'un solide métal. Au bout, tout à droite, il y avait une porte. Ce qui était relativement inconvenant, c'était qu'entre moi et elle, il y avait une cinquantaine de gros lasers rouges qui s'entrecroisaient en mode 'mission impossible 0024h agent top secret' … Bon, si je me rappelle bien, selon les croyances populaires fondées sur des œuvres cinématographiques du folklore plébéien, lorsqu'un intrus ou un objet touche un de ces rayons, il déclenche une alarme et finit enfermé. Heureusement, les agents secrets sont d'une dextérité extrême et réussissent toujours à passer. C'est ballot parce que je ne suis pas un agent secret moi … Et puis j'avais toujours mon petit souci de cheville … Heureusement qu'il était là ! Énorme, bien en vue, droit devant moi, ce gros bouton rouge ! Ma main à couper qu'il désactive le système de sécurité ! Il ne me reste plus qu'à l'atteindre … ou bien trouver un autre moyen de passer …


Ces fichus lasers me bloquaient le chemin. Comment pouvais-je sauver mon grand sensei et passer pour un héros à ses yeux si le monde m'en empêchait ? J'avais l'impression que tout le monde était ligué contre moi, que ce soit dans la rue, au lycée, et même maintenant... Pourtant, je ne comprenais pas. J'étais pourtant intellectuellement largement supérieur à la normale ! J'étais gentil, attentionné, je suivais attentivement les cours, obtenait les meilleures notes de la classe alors pourquoi personne ne m'aimait ? Sûrement parce que ces pouilleux étaient jaloux de ma personne... Oui, je ne vois que ça. Toutes ces pauvres âmes dénués d'intellect qui finiraient probablement sans emploi tandis que j'enchaînerai les prix nobels.

Enfin bref, reprends-toi Zellan ! Ce n'est pas le moment de divaguer car tu as un sensei à secourir, et rapidement si possible ! Les rayons lasers sont disposés de manière à former des angles que même les grands sportifs ne pourraient pas éviter. Alors que dire de moi, avec mon corps dénué de masse musculaire ? Non, comme d'habitude je devais compter sur mon organe le plus précieux : mon cerveau. Ne pouvant esquiver les lasers, je devais me focaliser sur le gros bouton rouge du fond de la salle qui, logiquement, devrait éteindre le système.

Je fouillais dans mon sac et eu une idée brillante. J'avais apporté avec moi l'une de mes fiertés personnelles que j'avais réalisé moi-même pour un concours de science, à savoir un modèle miniature mais néanmoins ultra-réaliste de navette spatiale. Ce petit engin était capable de contrôler ses trajectoires à l'aide d'un petit programme réglable avant le décollage et pouvait atteindre des vitesses assez considérables. Je cherchais un angle qui me permette de faire décoller ma fusée horizontalement afin d'atteindre le bouton, la force exercée par la puissance de l'engin étant très probablement suffisante pour effectuer une pression sur celui-ci.

Tout en programmant la trajectoire de la navette, je m'inquiétais à propos d'autre chose : étant donné l'aménagement très sophistiqué du complexe dans lequel je me trouvais, il devait probablement y avoir des gens en son sein, ou du moins, toutes sortes de capteurs sonores afin de détecter d'une éventuelle intrusion. Or, le principal défaut de ma fusée étant sa nuisance sonore, j'aurai tôt fait de me faire repérer ! Je devais trouver une solution afin d'étouffer le bruit qu'elle ferait. Heureusement, mon sac contenait toutes sortes de goodies dont l'un d'entre, ma fidèle peluche de Gobou pourrait être utile.

C'était un Pokémon assez répugnant, aussi me demandais-je pourquoi avais-je eu l'idée de l'acheter. Toujours est-il que je n'eus aucun scrupule à la déchirer afin de retirer la mousse qui la composait et de l'enrouler autour de ma fusée. Ça y est, tout était prêt. Ma direction était programmée, la fusée placée correctement, je lançais le compète à rebours... 3... 2... 1... PFIOUU ! La navette était partie laissant derrière une fumée épouvantable. Heureusement, je sus que j'avais atteint mon but quand les lasers cessèrent de se reflèter dans le volute de fumée. Je pus donc continuer tranquillement ma chasse au sensei, libéré de ces lasers...

Objets:
Un bonzaï
Un CD de Justin Bieber
Un cookie
De la dynamite
Un Gobou en peluche troptrop kawaii
Un lasso
Une navette spatiale modèle réduit
Une Piñata
Une raquette de tennis
Un trousseau de clés


Cumulo au T-shirt troué:
Alors que je m'aidais des parois rocailleuses  pour me guider, je me rendis compte qu'elles devenaient progressivement de plus en plus humides. Il faisait également de moins en moins sombre. En effet, ça et là, de grands cristaux lumineux éclairaient les lieux. Des cristaux qui font de la lumière … c'est bien la première fois que je vois ça moi ! Ça doit valoir une petite fortune … quitte à avoir risqué ma vie pour sauver ces nazes, autant que ça me profite un peu ! Aller hop, un violent coup de pied dans un de ces rochers. Il vola en éclat. Wops, je ne les pensais pas si fragile … Je ramassai un bout de ce cristal merveilleux que j'examinai quelques secondes avant de l'enfourner dans mon sac.
Un peu plus loin, j'aboutis à une immense grotte. Devant moi, une étendue d'eau gigantesque et profonde. Des cristaux comme celui que j'avais récupéré étaient accrochés un peu partout au plafond. Leurs précieuses lueurs se reflétaient et scintillaient dans la douce et tranquille onde (wow, c'est moi qui ai écrit ça?!). Bref c'était assez joli. C'était joli mais en même temps je n'avais pas spécialement envie de prendre un bain. Peut-être parce que j'ai manqué à l'instant de me faire dévorer par une araignée géante … je n'ai pas la moindre idée de ce qui barbote dans ce lac et je ne souhaite pas vraiment le découvrir … Pourtant, il fallait bien que je le franchisse …


Waouh… Ça brille de partout sur les parois de la grotte, mais pourtant les reflets m’empêchent de voir ce qu’il peut bien y avoir dans l’eau. Il n’empêche qu’après avoir passé des heures dans des couloirs sombres, je reste bien ébloui ; mettons nos lunettes de soleil.

A ce moment-là, ma vision globale de la cave s’améliore nettement : et je peux alors remarquer que les cristaux au plafond sont placés de façon étrange…  Hm… Oui c’est ça ! Les cristaux au plafond sont arrangés de façon à dessiner un chemin allant de l’entrée à la sortie ! Mais ça veut dire que je vais devoir nager ? Mais j’ai peur moi ! Et ce cristal que j’ai ramassé, il va me servir à quoi ? Il fait toujours de la lumière même quand il est dans ma poche, mais… Ah oui tiens, il en fait beaucoup plus que quand je l’ai ramassé, comme si l’humidité le stimulait. Dans ce cas…

Je jette le cristal dans l’eau ! Et soudain, le cristal se met à luire tel un second soleil, et voilà que toutes les profondeurs du lac sont à présent éclairées comme en pleine surface. Et que vois-je ? Dans ce lac sont présentes des milliers de méduses ! Elles sont quasi invisibles, mais avec la lueur nouvelle du lac on arrive à les distinguer et à les observer. Leurs tentacules sont très fins et très longs, et n’ont pas l’air inoffensif. En tout cas, elles sont immobiles et n’ont pas l’air de réagir, tant mieux. Et du coup, ces flèches au plafond… Mais oui ! Sur ce chemin représenté, j’ai bien l’impression qu’aucune méduse n’est présente ; il va donc vraiment falloir le suivre très précisément. Je m’empare alors du ballon de plage afin de m’assurer une stabilité dans l’eau, et d’éviter d’avoir à trop bouger pour simplement flotter. Je m’enfonce dans l’eau froide, et je commence ma traversée.
Ah, il faut tourner à gauche… C’est parti. A droite maintenant ? Allons bon… C’est encore loin ? Je vais finir par attraper un torticolis à force de regarder au plafond où aller. Ah mince ! Mon t-shirt a touché un tentacule, et voilà qu’un gros trou s’est formé ; j’ai intérêt à rester concentré.

Finalement, le reste de la traversée se passe sans encombre, je commence à fatiguer, mais j’aperçois enfin l’autre bout du rivage après une vingtaine de minutes. C’est la dernière ligne droite, qui se déroule aussi tranquillement que le reste du voyage. Je grimpe enfin sur la terre ferme, j’enlève mes lunettes, et je peux continuer mon périple, enfin ! C’est parti !

Objets:
Un ballon de plage
Une boule de bowling
Une bouteille d'eau
Des chaussures de sport
Une étrange potion
Une flûte
Des lunettes de soleil
Un paquet de bonbons
Une poêle
Un ticket de réduction pour le planétarium
Un bout de cristal merveilleux qui brille dans le noir


Di'Mort au Minish cap:
Mais qu'est ce qu'il faisait là ce piano ? Il ne se baladait quand même pas tout seul pour aller se taper la discut' avec les amures … Bref, je franchis avec une certaine hâte la lourde porte métallique qui me séparait de la prochaine pièce. Et beh … moi qui pensais qu'une fois cette foutue caméra passée, ce serait tranquille … Oh ! Surprise, mais quelle originalité ! C'est exquis, magnifique ! Un autre couloir assez large, super long, et super glauque ! Nan mais sérieusement, l'ingénieur qui a conçu les lieux a eu son diplôme dans une pochette surprise ? … Bref … au bout des deux longs murs en pierre (mais combien de matériaux différents ont-ils utilisé pour bâtir ce truc?), une porte en tout point similaire à celle que je venais de franchir … wow quelle aventure …  aller, c'est parti !
« Clic ! »
Ça a fait 'Clic' … C'est pas bon. C'est jamais bon quand ça fait 'clic', surtout quand on vient de faire un pas …Deux lourdes grilles métalliques tombèrent devant les portes. Ahhh, génial, un nouveau piège, pfff … et vous croyez que c'est deux petites grilles qui vont m'arrêter ? J'entendis un léger grincement. Les murs se mirent à bouger, se rapprochant dangereusement en ma direction. Ehoooheh, stop, arrêtez ça ! Je ne suis pas une pâte à pizza ! OK, OK, j'arrête de me plaindre, je blaguais c'est tout ! Et merrrrrde !

*du coté du tatou*
« Ah bah bravo, crétin ! Tu pensais vraiment qu'il n'y aurait qu'un piège ? Pfff, curieux de savoir comment tu va t'en sortir maintenant ! »


Ni une ni deux, j'ouvris mon sac et pris le premier objet qui me tomba sous la main : un bocal avec une poudre grise à l'intérieur.
Sur le bocal, il y avait écrit « poudre de Perlimpinpin ». Perlimpinpin, c'est le nom du lapin de ma grand-mère. Enfin c'était : celui-ci a eu la bonne idée de manger une télécommande. Avec les piles.
Et ma grand-mère, qui est une grand-mère comme les autres, a décidé de le faire incinérer et d'utiliser ces cendres pour faire une mixture étrange qui a donné... ça. Et pourquoi c'est dans mon sac ? Parce que ma grand-mère a jugé bon de me donner ça pour partir en voyage. A quoi ça sert ? Il me semble qu'elle a dit « Le monde paraît plus petit avec ça ». Ce qui voudrait dire.. Que si on la prend ça fait grandir ? Je pourrais alors avoir assez de force pour retenir les murs ou détruire les grilles en étant grand !! Je me décide donc à prendre cette mixture. Pensée à ce pauvre Perlimpinpin que je m’apprête à ingurgiter...
Berk quel goût infect !! J'en ai craché partout sur mes vêtements ! Je pense qu'une gorgée de coca serait bienvenue pour faire passer ça. Je m'empresse de boire la canette de soda, que je finis d'une traite (en ne manquant pas de tâcher mes affaires à nouveau). Et maintenant on attend. Je ferme les yeux et je compte: 1... 2... 3... Je rouvre les yeux. Une énorme de canette de coca qui doit faire 4 fois ma taille.. OH NON ! Je sais, ça me revient !! Ma grand-mère disait toujours « Évite le sucre ! Tu n'auras toujours que l'inverse de ce que tu attends avec le sucre.» ; en effet : me voilà désormais minuscule.
Heureusement, la mixture ayant touché mes vêtements et mon sac, tout était aussi à ma taille (sauf mes chaussures restées dans la salle précédente, paix à leurs âmes). Ma taille a un avantage : je vais pouvoir passer entre les barreaux et me faufiler jusqu'à la sortie ! J'arrive à la porte métallique, je peux passer en dessous.. Maintenant espérons que les effets de cette poudre puissent s'annuler !
*et plus loin derrière*

« Oh ! On dirait que je ne suis plus le moins grand de nous deux désormais... Je vais t'écraser ! Gloire aux tatous ! »

Objets:
Une boite d'allumettes
Une canette de coca
Un chewing-gum
Un couteau suisse
Un gigot
Une lampe torche
Un masque et un Tuba
Une pièce de 10c
Une pomme de terre
De la poudre de perlimpinpin


Torti le bricoleur:
J’avançais sur quelques mètres dans ces terres sèches et désolées. Malgré la tombée de la nuit, je voyais parfaitement où j'allais grâce à un splendide clair de lune. Je commençais à avoir froid. Devant moi, une espèce de grand champ, et plus loin derrière, une bâtisse en bois. Une fois là bas, je devrais pouvoir me réchauffer. Encore quelques mètres et je pu apercevoir un nouvel obstacle. Une gigantesque fissure de près d'une dizaine de mètres de largeur se dessinait dans le sol et formait une crevasse si profonde que je n'en voyais pas le fond … Je pris une pierre que je jeta dans le gouffre …

… …
… … …
pas un son … OK, c'est pas la peine d'espérer passer par en bas. Un peu sur ma gauche, un très vieux pont en corde qui s’apprêtait à lâcher d'un instant à l'autre. Je ne pourrai pas le franchir, pas comme ça en tout cas …
Pff, j'en ai ma claque des énigmes, j'ai envie de tout envoyer valser et de retourner à ce putain de bus retrouver … ah …  tiens, on a oublié jiji …
Oh aller Torti ! C'est pas le moment de baisser les bras ! Tu va y aller, tu va traverser ce fucking pont et leur montrer à tous qui est le patron !


En observant tout autour de moi, je ne voyais rien qui ne pouvais m'aider à traverser ce gouffre. J'allais donc devoir aviser avec ce que j'ai emporté, ainsi que cet intriguant pont, qui ne devait pas être tout neuf. Je m'en approchais afin de mieux l'analyser, et en effet, si j'essayais de traverser cette crevasse avec, ma survie n'en serait pas certaine... Arf, j'ai survécu à une attaque d'épouvantails, je dois bien pouvoir faire quelque chose !
Deux choix s'offraient à moi, soit je tentais un tout ou rien, soit j'allais devoir bricoler un peu sans être certain d'avoir un rendu solide, mais bon, qui ne tente rien n'a rien !
J'étais là, assis devant le pont en cordes à réfléchir à une alternative, mais rien ne vint sur le moment. Je me mis alors à farfouiller un peu dans mon sac avec l'espoir de trouver quelque chose un minimum utile, mais à première vue rien ne pouvait m'aider à traverser le gouffre... Un grand bric à brac se trouvait dans la grande poche de ce sac à dos, mais rien de bien utile. A cet instant précis j'étais désespéré. Ce n'est qu'en ouvrant la poche la plus petite que je mis la main sur mon Colt, un petit flingue qui m'aurait bien été utile pour la suite. Alors que constatais une petite tache sur celui-ci (que j'ai nettoyée bien sûr), une idée traversa mon esprit. Et si j'utilisais les planches en bois du pont afin de construire une poutre ? Avec l'aide de mon arme je pourrais faire lâcher les cordes à l'autre extrémité du pont afin de le faire retomber de mon coté.
Je m’exécutais, visant les cordes une à une, la main sur la gâchette, je tirais maladroitement. Par chance, j'avais juste assez de munitions pour le faire lâcher. Un bruit sourd en résultat, signe du choc entre le pont et la paroi. Je m'empressai alors de le remonter tout en constatant qu'il manquait quelques planches, j’espérais vraiment que cela n'aurait aucun impact dans mon projet.
J'entrepris alors de séparer les cordes et les morceaux de bois. Il y avait maintenant à ma gauche une assez grande pile de pavés en bois, et à ma droite un bon tas de cordages. Je plaçais alors les planches sur la longueur tout en veillant à les attacher avec la corde. J'avais maintenant un grand morceau de bois de près de 12 mètres de long, juste assez pour me faire traverser le trou géant. J'avais assez de planches pour faire une triple épaisseur, j’espérais que ça aurait été suffisant.
Je plaçais alors cette poutre de manière à relier les deux cotés de la fissure, là où se situait l'ancien pont. Par sécurité je pris l'écharpe que je portais autours du cou (ouioui, dans le désert) pour l'attacher autour de mon poignet, ainsi qu'à la poutre, comme ça si par malheurs je venais à tomber, l'écharpe me retiendrait.
Je commençais alors ma traversée, à plat ventre. Ma poutre semblait résister à mon poids, j'avançais très lentement sans faire de geste brusque. J'avais l'impression de participer à Fort Boyard, mais en plain désert de nuit. Le temps passait lentement, mais une dizaine de minutes plus tard je me trouvais de l'autre coté de la crevasse, victoire ! J'allais peut être enfin pouvoir rejoindre ce fichu bâtiment...

Objets:
Une chaise
Un chat
Un Colt
Une écharpe
Une hache
Le livret des règles du Texas Zombies
Un ordinateur Portable
Une plante en pot
Un rétroviseur
Une ventouse pour toilettes


KingB l'australien:
Pas kaboom, j'avance, pas kaboom, j'avance, pas kaboom, j'avance … héhé, plutôt facile en fait ! Ah, kaboom ! … j'avance ! <3
Et voilà, en deuxdeux notre jiji national s'est sorti de ce mauvais pas ! Et sans une égratignure s'il vous plaît ! Bon, et maintenant, je fais quoi ? … Devant, de la terre, derrière, de la terre, bien labourée mais de la terre quand même … À droite, à gauche, de la terre et encore de la terre … bah je suis dans le désert quoi … Je décidai de prendre un peu de repos et m'allongeai … Le ciel étoilé était vraiment magnifique … Je reconnaissais toutes les constellations … enfin j'aurais sûrement pu si j'avais quelques bases en astronomie ! Ah si, là il y a la petite casserole et l'autre, la … grosse casserole (?). mmm … nan c'est pas ça, comment elle s'appellent déjà ? … … …
JE VEUX MON SELFIE !!
Un ours, il me faut un ours pour faire mon selfie ! Comment je vais bien pouvoir en attirer un au milieu du désert ?


Nounouuuuuuuuuuuuuuuurs ! Mais que faut-il faire pour te voir ? Je suis tristutude ! En plus, j'ai cramé tout mes tomes d'encyclopédie, je peux pas savoir ce qu'ils bouffent. Chiant. à la limite, je pourrais l'attirer avec le sandwich mais bon, un ours en plein désert...

Au pire, je vais voir pour prendre le boomerang et essayer de coller mon sandwich dessus avec la mayonnaise dedans. Je sais pas si ça colle. On verra bien.

Ou au pire, j'attache les 2 extrémités avec la feuille de salade qui traine. Et je vais le lancer dans tout les sens. Peut-être qu'un ours zombie s'y trouve après tout.

Objets:
500g de farine
Un boomerang
Un collier de perles
Une encyclopédie
Un katana
Un plateau d'échec
Un sandwich
Du shampoing
Un tournevis
Une trousse de soins

Au passage, la quote de Torti n'entre pas vraiment dans les normes mais c'est my bad, j'ai validé à la louche en pensant que c'était bon et en fait pas du tout! Mes excuses... %)

Sur ce, à vous de jouer ! ~

Vote de XXX, signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:Crobe: Pour / Contre
Zellan: Pour / Contre
Cumulo: Pour / Contre
Di'Mort: Pour / Contre
Torti: Pour / Contre
KingB: Pour / Contre


Dernière édition par Zer0mega le Ven 30 Oct 2015 - 13:01, édité 1 fois
avatar
Zer0mega

Messages : 490
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 22
Localisation : Derrière le 4em mur

Voir le profil de l'utilisateur http://anotterotter.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zellan le Jeu 29 Oct 2015 - 23:04

Crobe : La solution me paraît assez vague : il y a plusieurs jambons dans la salle, alors pourquoi celui-là en particulier aurait un problème avec la dalle qui l'accroche ? Et puis surtout, escalader un jambon, pourquoi pas, mais avec une seule prise (celle du couteau), crois moi c'est vraiment pas évident %) Pour ces raisons ce sera un CONTRE me concernant, désolé.

Cumulo' : Trois objets à utiliser, c'était pas évident mais tu l'as bien fait, le récit amène bien la solution donc c'est un POUR

Di'mort : Idem que pour Cumulo', solution intéressante et récit agréable donc POUR

Torti : Un peu long, ton texte manque d'aération mais la solution est bonne bien qu'un peu tirée par les cheveux, c'est un POUR

KingB : Bon, est-ce que j'ai vraiment besoin d'expliquer ? Tu n'avais pas beaucoup de temps il me semble et ça s'est vu, solution floue qui donne une impression d'inachevé, c'est le 3ème fois et ça m'embête un peu mais bon là je suis quand même vraiment obligé de mettre CONTRE, désolé.

Vote de Zellan, signe du sang de Gobou et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit: a écrit:
Crobe: Contre
Zellan: ~
Cumulo: Pour
Di'Mort: Pour
Torti: Pour
KingB: Contre
avatar
Zellan

Messages : 543
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Crobe le Jeu 29 Oct 2015 - 23:24

Je pense aller assez vite cette fois ci :

Zellan : j'ai pas trop compris car il me semblait que d'après la situation initiale, le bouton rouge était juste à côté de toi et qu'il fallait trouver un autre moyen pour passer que d'appuyer dessus, mais dans ton récit en fait il était loin et tu veux l'atteindre par tous les moyens. Du coup je sais pas quoi penser, si je dois mettre contre, par rapport à la situation initiale que j'ai comprise, ou pour par rapport à la résolution qui est pourtant bien. Je ne m'exprimerai donc pas pour l'instant.

Cumulo : bon récit, tu avais accès à trois objets et tu t'en es bien sorti donc je mets un pour logique.

Di'mort : j'ai trouvé l'idée originale, fun et bien racontée, ce sera un pour également.

Torti : la solution est bien trouvée et est assez logique finalement donc je mets un pour logique aussi.

KingB : même si la situation est assez difficile, je ne vois pas tellement où est la solution et je vois un truc fait rapidement, même si tu avais peu de temps. Je suis donc obligé de mettre un contre.

Vote de Crobe, signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit: a écrit:
Crobe: ~
Zellan: ~
Cumulo: Pour
Di'Mort: Pour
Torti: Pour
KingB: Contre
avatar
Crobe

Messages : 759
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 18
Localisation : New L.A.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Cumulo' le Ven 30 Oct 2015 - 14:18

Crobe : A peu près le même avis que Zellan, mais le truc que je pige vraiment pas c'est le coup de la dalle qui descend, puis qui après se retrouve à la verticale. Et oui, une seule prise pour escalader un gros jambon, mouais bof. Bref désolé mais CONTRE :/

Zellan : Rien à dire, j'aime vraiment bien comment tu racontes, et l'idée était sympa et logique. Pauvre Gobou :c POUR.

Di'mort : Comme d'habitude j'ai envie de dire, idée originale et intéressante, et récit très sympa, POUR.

Torti : Je suis content parce qu'ENFIN je peux te mettre un POUR. Et bien mérité en plus. L'idée est cool et bien racontée, quoique peut être un peu long à mettre en place. Mais continue comme ça.

KingB : Oui, bah c'est court un peu bâclé quoi. En même temps vlà la situation dans laquelle le MJ te met %) Désolé mais cette fois-ci c'est un CONTRE.

Vote de Cumulo', signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:Crobe: Contre
Zellan: Pour
Cumulo': ~
Di'Mort: Pour
Torti: Pour
KingB: Contre
avatar
Cumulo'
Modérateur

Messages : 1405
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Di'mort le Lun 2 Nov 2015 - 9:52

Alors mon avis :

Crobe : Bien que la façon dont le récit est raconté me plaise plutôt pas mal, j'ai aussi un soucis avec la dalle à la verticale. Le réalisme n'est pas le principal, mais je pense que juste faire tomber la dalle suffisait. Non ? Après il devait y avoir moyen de monter avec le couteau le long de la paroi ou autre.
Le reste je trouve que ça va (même le jambon escaladé avec le couteau je trouve que ça passe dans le sens où le couteau est plus une aide) mais pour une fois je vais donc voter CONTRE. Surtout parce que je pense que tu pouvais trouver une meilleur solution.

Zellan : RIP in piece le Gobou. Sinon j'ai bien aimé ! Récit agréable à lire et solution logique. Et je voyais difficilement comment faire mieux donc GG ! C'est un POUR. PS : pour moi le bouton est bien de l'autre côté des lasers. Sinon aucun challenge non ? :v

Cumulo' : Je suis très mitigé. D'un point de vue narratif, rien à dire : beaucoup d'imagination, tout est bien raconté : j'adhère. Juste, le coup du ballon de plage pour la stabilité.. ça fait un peu le type qui essaye de se débarrasser de ces objets comme il peut. Enfin après 0méga ne t'a pas trop mis de challenge %)
Mais je pense qu'il y avait moyen de faire mieux que la ballon de plage en fait. Ceci dit, c'est le seul bémol (avec aussi le fait que les méduses soient bizarrement immobiles; tu aurais pu les remplacer par des algues je pense :v ) , et il y a beaucoup d'imagination, donc pour moi ça sera un POUR malgré cela Wink

Torti : Et c'est bien joué. Certes, l'idée est un peu tirée par les cheveux mais.. Je suis mal placé pour dire ça :v
Donc bien joué ! Comme tout le monde je suis content de pouvoir te mettre un POUR Wink

KingB : heu désolé c'est contre. L'idée est fun mais... Bah l'écrit quoi. Bâclé. Je veux dire, je ne peux pas mettre contre à Crobe et te mettre pour. Donc ça sera CONTRE.

Vote de Di'mort, signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:
Crobe: Contre
Zellan: Pour
Cumulo': Pour
Di'Mort: -
Torti: Pour
KingB: Contre
avatar
Di'mort
Ultime Survivant VII

Messages : 444
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Tip' le Mar 3 Nov 2015 - 20:16

Je vote rapide, mais j'ai bien pris le temps de tous vous lire. J'ai beaucoup aimé vos récits ! Surtout Cumulo, Zellan et Di'mort. Pour Torti je doute de la solidité de la poutre en utilisant les cordes du pont sur le point de s'écrouler huhu, mais soit, le récit était sympa et je ne trouve pas de meilleure solution.
Sinon la résolution de Crobe, bien que ce n'est pas celle que j'ai préféré, ne me dérange pas plus que ça perso, c'est bien rédigé donc j'ai envie d'y croire :j

Jintei en revanche, bâclé, dommage.

Vote de Tip', signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:
Crobe: Pour
Zellan: Pour
Cumulo': Pour
Di'Mort: Pour
Torti: Pour
KingB: Contre
avatar
Tip'
Ultime Survivant VIII

Messages : 845
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 22
Localisation : Le Havre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Crobe le Mar 3 Nov 2015 - 20:24

Zellan avait répondu il y a quelques jours et j'avais été satisfait par sa réponse donc je lui mets pour, je l'ai pas fait avant juste par oubli.

Vote de Crobe, signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit: a écrit:
Crobe: ~
Zellan: Pour
Cumulo: Pour
Di'Mort: Pour
Torti: Pour
KingB: Contre
avatar
Crobe

Messages : 759
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 18
Localisation : New L.A.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zer0mega le Ven 6 Nov 2015 - 20:33

Et voici la valid ~

Seulement 5 votants... bande de feignasses!
Pour la peine, que vos petits cœurs noirs s'emplissent de chagrin!:


Crobe:
Toujours bien écrit, toujours une superbe implication! Hélas, là c'est vraiment trop tarabiscoté %) Tout comme les juges, le MJ t'adresse un CONTRE.
Zellan:
Spoiler:
Objectivement, c'est très bon, et d'ailleurs tu parviens à séduire le jury... Heureusement que le vote est subjectif: CONTRE de gros rageux :v
Cumulo:
Très très bon, je n'en attendais pas moins de toi. Formidable manière de se débarrasser des lunettes de soleil ~ Je rejoins bien évidemment le jury: POUR
Di'Mort:
Sympaaaaas ~ Utilisation très intéressante d'un objet totalement anodin à première vue. Les votants et moi même te décernent un POUR.
Torti:
Bien pensé le coup du colt! L'écharpe, on a vraiment l'impression que tu t'en débarasse mais bon, c'est assez courrant dans ce jeu anyway. Un POUR bien mérité!
KingB:
Bon, déjà, désolé, c'était vraiment pas facile :v Après, pas grand chose à ajouter par rapport à ce qui a déjà été dit: l'idée est là mais l'ensemble fait un peu bâclé... Comme les juges, ce sera CONTRE pour moi.

Crobe le champion du gigot:
Bien sûr il fallait que je me retrouve dans une chambre froide pile au moment où mon briquet fétiche est fichu, si seulement je pouvais me réchauffer avec... En attendant, je devais compenser mon manque de chance par mon intelligence, or dans ce froid j'ai l'impression que mon cerveau fonctionne au ralenti. J'essayai donc en vain de crocheter la porte avec un couteau que j'avais récupéré dans la cuisine, mais rien n'y faisait, j'étais bloqué. Je n'ai pas envie de finir congelé moi !

Ma préoccupation était alors de me réchauffer, je trouverai un moyen de sortir plus tard ; j’entamais donc un footing dans cette chambre froide lorsque j'aperçu un cadavre par terre ! Oh non je ne veux pas mourir ici comme lui ! Il avait à côté de lui un sac, j'en profitai donc pour le fouiller (de toute façon il ne lui servait plus) et je trouvai juste des gants de boxe, étrange...

Et bien profitons-en ! je pris les gants de boxe et commençai à restituer la fameuse scène de Rocky c'est à dire frapper de toutes mes forces ces jambons fixés au plafond en espérant me réchauffer de cette façon. En frappant je m'aperçu alors que le jambon était de plusen plus bas, et en effet la dalle du plafond à laquelle le jambon était accroché n'était pas très solide, d'ailleurs tout ici était en ruine, donc j'entrepris de continuer à frapper pour espérer faire céder cette dalle et ainsi remonter au plafond via le jambon.

Après une bonne demi heure, tandis que le froid se faisait de plus en plus ressentir, la dalle céda enfin, et se retrouva à la verticale,le jambon toujours accroché à elle. Je n'hésitai pas une seconde et commençai à monter sur ce jambon pour arriver tout en haut. Mais petit problème, celui-ci glissait beaucoup trop pour que je m'y accroche. J'eu alors une super idée : utiliser le couteau de cuisine de tout à l'heure pour m'aider à grimper, tel un alpiniste ! Et cela marchait, bien que l'ascension soit lente.

Finalement je parvint à arriver en haut et passant par dessus les autres dalles, je me retrouvais dans une toute autre pièce. Quel pouvait être cet endroit et me rapprochais-je d'amphinobi ? Seul le destin me le dirai. (1/3)


Je ne sais pas si le destin était de mon côté mais en tout cas, il avait des idées bizarres … La pièce dans laquelle j'avais débarqué était un véritable laboratoire d'informatique hyper moderne ! Il il avait plein d'ordinateurs, de machines, de … trucs avec une multitude de boutons de toutes les couleurs. Stupéfait, bien que toujours frigorifié, je me déplaçais entre ce véritable dédale numérique. Whaaaa, mais c'est vraiment des zombies qui contrôlent cet endroit ?! Un bruit me fis frissonner. Je me plaquai contre le serveur que je longeais. Ahhhh, c'est chaud, c'est agréable … Jetant un œil en direction du son, je vis un zombie déambulant stupidement, un plateau d'échec à la main.
« Whananana, ''façon parler abruti'', gnagnagna … eux pas logiques … moi manger tour et moi pas pouvoir manger … »
Je décidai de le suivre. Il s'engouffra dans une pièce avec un panneau ''Poste de surveillance'' sur la porte.
« Moi ramener nouveau plateau ! Patron dire que dernier que lui prêtera à nous. »
Il ferma la porte derrière lui. Je verrouillai le tout en poussant une lourde armoire devant l'entrée. Sentinelles neutralisées, ça, c'est fait !

Bon, reprenons notre route … Je finis par arriver devant une large et étrange machine … zut, un cul de sac … L'engin était composé d'un grand cylindre en verre et en métal dans lequel on pouvait entrer. Des câbles partaient de partout et s’entremêlaient pour arriver à un moniteur. Il y avait deux écrans. Sur l'un d'eux était inscrit :
''Faites votre choix, réussissez et votre vœu sera exaucé, échouez et mourrez :
Épreuve de force [ ]
Épreuve d'agilité [ ]''
Mmmmm … étrange … Et sur l'autre :
''Accès au téléporteur
Mot de passe : ************''
Whawou … ce truc est un téléporteur ?! … Remarque, si l'on admet l'existence des zombies, why not …  Ça pourrait m'être plutôt utile pour retrouver Amphinobi, je n'ai qu'à me téléporter directement chez le big boss … Puis ça me plais bien cette histoire de vœu ! Comment faire marcher ce truc ?

Objets:
Une banane
Un briquet
Un chandelier
Un couteau de cuisine
Des gants de boxe
Une lampe à huile
Une manette de NGC
Un parapluie
Un poisson rouge
Une tondeuse à gazon


Zellan le %&##+?@:
Ces fichus lasers me bloquaient le chemin. Comment pouvais-je sauver mon grand sensei et passer pour un héros à ses yeux si le monde m'en empêchait ? J'avais l'impression que tout le monde était ligué contre moi, que ce soit dans la rue, au lycée, et même maintenant... Pourtant, je ne comprenais pas. J'étais pourtant intellectuellement largement supérieur à la normale ! J'étais gentil, attentionné, je suivais attentivement les cours, obtenait les meilleures notes de la classe alors pourquoi personne ne m'aimait ? Sûrement parce que ces pouilleux étaient jaloux de ma personne... Oui, je ne vois que ça. Toutes ces pauvres âmes dénués d'intellect qui finiraient probablement sans emploi tandis que j'enchaînerai les prix nobels.

Enfin bref, reprends-toi Zellan ! Ce n'est pas le moment de divaguer car tu as un sensei à secourir, et rapidement si possible ! Les rayons lasers sont disposés de manière à former des angles que même les grands sportifs ne pourraient pas éviter. Alors que dire de moi, avec mon corps dénué de masse musculaire ? Non, comme d'habitude je devais compter sur mon organe le plus précieux : mon cerveau. Ne pouvant esquiver les lasers, je devais me focaliser sur le gros bouton rouge du fond de la salle qui, logiquement, devrait éteindre le système.

Je fouillais dans mon sac et eu une idée brillante. J'avais apporté avec moi l'une de mes fiertés personnelles que j'avais réalisé moi-même pour un concours de science, à savoir un modèle miniature mais néanmoins ultra-réaliste de navette spatiale. Ce petit engin était capable de contrôler ses trajectoires à l'aide d'un petit programme réglable avant le décollage et pouvait atteindre des vitesses assez considérables. Je cherchais un angle qui me permette de faire décoller ma fusée horizontalement afin d'atteindre le bouton, la force exercée par la puissance de l'engin étant très probablement suffisante pour effectuer une pression sur celui-ci.

Tout en programmant la trajectoire de la navette, je m'inquiétais à propos d'autre chose : étant donné l'aménagement très sophistiqué du complexe dans lequel je me trouvais, il devait probablement y avoir des gens en son sein, ou du moins, toutes sortes de capteurs sonores afin de détecter d'une éventuelle intrusion. Or, le principal défaut de ma fusée étant sa nuisance sonore, j'aurai tôt fait de me faire repérer ! Je devais trouver une solution afin d'étouffer le bruit qu'elle ferait. Heureusement, mon sac contenait toutes sortes de goodies dont l'un d'entre, ma fidèle peluche de Gobou pourrait être utile.

C'était un Pokémon assez répugnant, aussi me demandais-je pourquoi avais-je eu l'idée de l'acheter. Toujours est-il que je n'eus aucun scrupule à la déchirer afin de retirer la mousse qui la composait et de l'enrouler autour de ma fusée. Ça y est, tout était prêt. Ma direction était programmée, la fusée placée correctement, je lançais le compète à rebours... 3... 2... 1... PFIOUU ! La navette était partie laissant derrière une fumée épouvantable. Heureusement, je sus que j'avais atteint mon but quand les lasers cessèrent de se reflèter dans le volute de fumée. Je pus donc continuer tranquillement ma chasse au sensei, libéré de ces lasers... (4/0)


J’atteignis une nouvelle pièce. Rien de bien originale … elle était sombre (la seule source de lumière était un néon dont le tintement mélodieux me rappelais les salles de classe), carrée, avec deux portes et presque vide. Au fond de la salle, calé contre un mur, je distinguais un grand piano à queue. Chouette, j'adore le piano ! Tout au milieu, bien en évidence, une couverture. Il semblait … y avoir quelque chose dessous … Je m'approchai prudemment … Je tendis ma main tremblante … doucement … lentement … une goutte de sueur perla sur mon front. D'un geste vif, j'ôtai le bout de tissu ! Un frisson me parcourra le corps, du bas du dos jusqu'au sommet de mon crâne. Devant moi, me faisait face une peluche Branette qui semblait ne jamais me quitter de son regard excessivement angoissant. Je déglutis. Il y avait un petit mot posé sur le sol, juste à côté d'elle.
'' Tu pensais vraiment t'en être débarrassé ? Ne fais rien qui risque de t'attirer une malédiction ce coup ci. ~''
Sans trop réfléchir et avec hâte, j'enfournai l'inquiétant objet dans on sac.

Puis, je m'intéressai au piano. Un petit accord me mettra dans de meilleures conditions pour la suite. Pourquoi pas un petit concerto n°37,5 en ré mineur ? Je me craquai les doigts, c'est parti. Le clavier se referma brusquement ! Je sursautai et tombai à terre ! Le piano se mit à trembler. Des dents métalliques jaillirent du couvercle. Instinctivement, je reculai en rampant sur le dos jusqu'à sentir le contact froid du mur sur mon dos. Le piano se retourna, ses ''pieds'' se mirent à bouger et il avança dans ma direction ! Il se trouvait désormais tout proche de moi. L'instrument commença à remuer sa 'gueule'.
« OUHAHHHHHH ! UN INTRUS, ICI ?
- V … vous parlez ??!
- IL SUFFIT ! POURQUOI LUI AVOIR FAIT CA ?
- F … fait quoi ?
- CESSEZ DE JOUER L'INNOCENT ! C'EST VOUS QUI AVEZ ÉCRASÉ JEAN-JACQUES ! IL ÉTAIT TRANQUILLEMENT DESCENDU AU REZ-DE-CHAUSSÉ POUR CAUSER UN PEU AVEC LES ARMURES ET MAINTENANT IL EST BON POUR FINIR EN PIÈCES DÉTACHÉES ! SES DERNIERS MOTS FURENT ''INTRUS'' ! VOUS ALLEZ PAYER POUR CE QUE VOUS AVEZ FAIT ! »

Objets:
Un bonzaï
Un CD de Justin Bieber
Un cookie
De la dynamite
Un Gobou en peluche troptrop kawaii
Un lasso
Une navette spatiale modèle réduit
Une Piñata
Une raquette de tennis
Un trousseau de clés
Un Branette en peluche bienbien flippant


Cumulo :
Waouh… Ça brille de partout sur les parois de la grotte, mais pourtant les reflets m’empêchent de voir ce qu’il peut bien y avoir dans l’eau. Il n’empêche qu’après avoir passé des heures dans des couloirs sombres, je reste bien ébloui ; mettons nos lunettes de soleil.

A ce moment-là, ma vision globale de la cave s’améliore nettement : et je peux alors remarquer que les cristaux au plafond sont placés de façon étrange…  Hm… Oui c’est ça ! Les cristaux au plafond sont arrangés de façon à dessiner un chemin allant de l’entrée à la sortie ! Mais ça veut dire que je vais devoir nager ? Mais j’ai peur moi ! Et ce cristal que j’ai ramassé, il va me servir à quoi ? Il fait toujours de la lumière même quand il est dans ma poche, mais… Ah oui tiens, il en fait beaucoup plus que quand je l’ai ramassé, comme si l’humidité le stimulait. Dans ce cas…

Je jette le cristal dans l’eau ! Et soudain, le cristal se met à luire tel un second soleil, et voilà que toutes les profondeurs du lac sont à présent éclairées comme en pleine surface. Et que vois-je ? Dans ce lac sont présentes des milliers de méduses ! Elles sont quasi invisibles, mais avec la lueur nouvelle du lac on arrive à les distinguer et à les observer. Leurs tentacules sont très fins et très longs, et n’ont pas l’air inoffensif. En tout cas, elles sont immobiles et n’ont pas l’air de réagir, tant mieux. Et du coup, ces flèches au plafond… Mais oui ! Sur ce chemin représenté, j’ai bien l’impression qu’aucune méduse n’est présente ; il va donc vraiment falloir le suivre très précisément. Je m’empare alors du ballon de plage afin de m’assurer une stabilité dans l’eau, et d’éviter d’avoir à trop bouger pour simplement flotter. Je m’enfonce dans l’eau froide, et je commence ma traversée.
Ah, il faut tourner à gauche… C’est parti. A droite maintenant ? Allons bon… C’est encore loin ? Je vais finir par attraper un torticolis à force de regarder au plafond où aller. Ah mince ! Mon t-shirt a touché un tentacule, et voilà qu’un gros trou s’est formé ; j’ai intérêt à rester concentré.

Finalement, le reste de la traversée se passe sans encombre, je commence à fatiguer, mais j’aperçois enfin l’autre bout du rivage après une vingtaine de minutes. C’est la dernière ligne droite, qui se déroule aussi tranquillement que le reste du voyage. Je grimpe enfin sur la terre ferme, j’enlève mes lunettes, et je peux continuer mon périple, enfin ! C’est parti ! (4/0)


Après quelques minutes de marche sans encombres, j'aboutis à un cul de sac. WHATHEFUUUUUCK, T'ES SÉRIEUX LÀÀÀ ??! TOUT CA POUR RIEN ??!! Ah … nan, c'est bon, il y avait une sorte de trappe en bois au plafond. Un peu de grimpette et j'atterris après tout ces efforts dans un grand hall dont les murs étaient décorés à la va-vite avec quelques croûtes âgées au moins au XVIIème siècle. Pfff … aucun goût, ça manque carrément d'un tapis ou d'un truc dans le genre ici ! Alors que je faisais ces considérations sur l'art de la décoration, un bras vigoureux me propulsa à terre. J'encaissai le sol dur quoique poussiéreux de pleine face. Ouch, la vache ! Mais ça va pas ? C'est malin, je saigne du nez maintenant ! … What ? … Celui … enfin la chose qui m'avait poussé était un zombie. Et il fuyait le manoir à toute berzingue avec deux de ses acolytes, sortant par la grande porte qui menait … sur l'extérieur … (je ne me suis pas un peu compliqué la vie pour rien moi?!). Mais qu'est ce qu'ils foutent ?! Désireux d'en savoir plus, je me dirigeai vers là d'où il venaient. Entre deux grands escaliers montants, il y avait une petite pièce ressemblant à une sorte de remise. Et au beau milieu du bric-à-brac entreposé se trouvait une machine composée d'une dizaine de bâtons de dynamite et d'un minuteur. Minuteur qui indiquait 30s ! Et oui très cher Cumu, tu viens de ramasser une bombe sur le point d'exploser ! ~

Objets:
Un ballon de plage
Une boule de bowling
Une bouteille d'eau
Des chaussures de sport
Une étrange potion
Une flûte
Des lunettes de soleil
Un paquet de bonbons
Une poêle
Un ticket de réduction pour le planétarium
Un bout de cristal merveilleux qui brille dans le noir


Di'Mort au Minish cap:
Ni une ni deux, j'ouvris mon sac et pris le premier objet qui me tomba sous la main : un bocal avec une poudre grise à l'intérieur.
Sur le bocal, il y avait écrit « poudre de Perlimpinpin ». Perlimpinpin, c'est le nom du lapin de ma grand-mère. Enfin c'était : celui-ci a eu la bonne idée de manger une télécommande. Avec les piles.
Et ma grand-mère, qui est une grand-mère comme les autres, a décidé de le faire incinérer et d'utiliser ces cendres pour faire une mixture étrange qui a donné... ça. Et pourquoi c'est dans mon sac ? Parce que ma grand-mère a jugé bon de me donner ça pour partir en voyage. A quoi ça sert ? Il me semble qu'elle a dit « Le monde paraît plus petit avec ça ». Ce qui voudrait dire.. Que si on la prend ça fait grandir ? Je pourrais alors avoir assez de force pour retenir les murs ou détruire les grilles en étant grand !! Je me décide donc à prendre cette mixture. Pensée à ce pauvre Perlimpinpin que je m’apprête à ingurgiter...
Berk quel goût infect !! J'en ai craché partout sur mes vêtements ! Je pense qu'une gorgée de coca serait bienvenue pour faire passer ça. Je m'empresse de boire la canette de soda, que je finis d'une traite (en ne manquant pas de tâcher mes affaires à nouveau). Et maintenant on attend. Je ferme les yeux et je compte: 1... 2... 3... Je rouvre les yeux. Une énorme de canette de coca qui doit faire 4 fois ma taille.. OH NON ! Je sais, ça me revient !! Ma grand-mère disait toujours « Évite le sucre ! Tu n'auras toujours que l'inverse de ce que tu attends avec le sucre.» ; en effet : me voilà désormais minuscule.
Heureusement, la mixture ayant touché mes vêtements et mon sac, tout était aussi à ma taille (sauf mes chaussures restées dans la salle précédente, paix à leurs âmes). Ma taille a un avantage : je vais pouvoir passer entre les barreaux et me faufiler jusqu'à la sortie ! J'arrive à la porte métallique, je peux passer en dessous.. Maintenant espérons que les effets de cette poudre puissent s'annuler !
*et plus loin derrière*

« Oh ! On dirait que je ne suis plus le moins grand de nous deux désormais... Je vais t'écraser ! Gloire aux tatous ! » (4/0)


Derrière la porte se trouvait un gigantesque (voire énormissime si l'on considérait ma taille actuelle) hall. Il était richement décoré avec des tapisseries et tableaux datant du XVIIIème siècle. Droit devant, il semblait y avoir deux grands escaliers qui descendaient je ne sais où. Sur ma gauche, une pièce dont l'entrée paraissait condamnée … Dans mon état, les dimensions étaient tellement démesuré que j'avais du mal à jauger les distances. Ça sentait un peu le brûlé et … pouhaa ! Un désagréable fumet mélangeant croquette pour chat et viande en décomposition me parvint tout à coup au nez … Je me le bouchai par réflexe. Soudain, je sentis un souffle glacial derrière moi … Merde … Hésitant, tremblant, je me retournai lentement … Un gigantesque (bon, en fait non vu que c'est moi qui était tout petit) chat noir zombie était assis juste derrière moi. Ça c'était pas de chance … Il fit un large sourire, montrant son croc et demis avant de me bondir dessus. Je sautai sur le côté et esquivai de justesse ! Il revint rapidement à la charge. Un abri, viiiiiiite ! Mon regard scruta l'horizon en un éclair. Il se posa sur un petit trou de souris dans le mur sur ma droite. Je m'y précipitai, pourchassé par le fétide félin. Je vis une grande ombre me recouvrir, meeeeeeerde ! SBLAMMM ! … Le cadavre s'était mangé le mur, sauvé ! … Enfin, pour le moment … Le voilà à présent qui rôdait autour de ma cachette en attendant que je sorte … Que faire ?…

Objets:
Une boite d'allumettes
Une canette de coca
Un chewing-gum
Un couteau suisse
Un gigot
Une lampe torche
Un masque et un Tuba
Une pièce de 10c
Une pomme de terre
De la poudre de perlimpinpin


Torti le bricoleur:
En observant tout autour de moi, je ne voyais rien qui ne pouvais m'aider à traverser ce gouffre. J'allais donc devoir aviser avec ce que j'ai emporté, ainsi que cet intriguant pont, qui ne devait pas être tout neuf. Je m'en approchais afin de mieux l'analyser, et en effet, si j'essayais de traverser cette crevasse avec, ma survie n'en serait pas certaine... Arf, j'ai survécu à une attaque d'épouvantails, je dois bien pouvoir faire quelque chose !
Deux choix s'offraient à moi, soit je tentais un tout ou rien, soit j'allais devoir bricoler un peu sans être certain d'avoir un rendu solide, mais bon, qui ne tente rien n'a rien !
J'étais là, assis devant le pont en cordes à réfléchir à une alternative, mais rien ne vint sur le moment. Je me mis alors à farfouiller un peu dans mon sac avec l'espoir de trouver quelque chose un minimum utile, mais à première vue rien ne pouvait m'aider à traverser le gouffre... Un grand bric à brac se trouvait dans la grande poche de ce sac à dos, mais rien de bien utile. A cet instant précis j'étais désespéré. Ce n'est qu'en ouvrant la poche la plus petite que je mis la main sur mon Colt, un petit flingue qui m'aurait bien été utile pour la suite. Alors que constatais une petite tache sur celui-ci (que j'ai nettoyée bien sûr), une idée traversa mon esprit. Et si j'utilisais les planches en bois du pont afin de construire une poutre ? Avec l'aide de mon arme je pourrais faire lâcher les cordes à l'autre extrémité du pont afin de le faire retomber de mon coté.
Je m’exécutais, visant les cordes une à une, la main sur la gâchette, je tirais maladroitement. Par chance, j'avais juste assez de munitions pour le faire lâcher. Un bruit sourd en résultat, signe du choc entre le pont et la paroi. Je m'empressai alors de le remonter tout en constatant qu'il manquait quelques planches, j’espérais vraiment que cela n'aurait aucun impact dans mon projet.
J'entrepris alors de séparer les cordes et les morceaux de bois. Il y avait maintenant à ma gauche une assez grande pile de pavés en bois, et à ma droite un bon tas de cordages. Je plaçais alors les planches sur la longueur tout en veillant à les attacher avec la corde. J'avais maintenant un grand morceau de bois de près de 12 mètres de long, juste assez pour me faire traverser le trou géant. J'avais assez de planches pour faire une triple épaisseur, j’espérais que ça aurait été suffisant.
Je plaçais alors cette poutre de manière à relier les deux cotés de la fissure, là où se situait l'ancien pont. Par sécurité je pris l'écharpe que je portais autours du cou (ouioui, dans le désert) pour l'attacher autour de mon poignet, ainsi qu'à la poutre, comme ça si par malheurs je venais à tomber, l'écharpe me retiendrait.
Je commençais alors ma traversée, à plat ventre. Ma poutre semblait résister à mon poids, j'avançais très lentement sans faire de geste brusque. J'avais l'impression de participer à Fort Boyard, mais en plain désert de nuit. Le temps passait lentement, mais une dizaine de minutes plus tard je me trouvais de l'autre coté de la crevasse, victoire ! J'allais peut être enfin pouvoir rejoindre ce fichu bâtiment... (5/0)


Enfin, c'était toujours pas pour tout de suite … Il me fallait d'abord traverses ce grand champ de … de … *_* mais … mais … ils cultivent du cannabis ici ??! … …
Cool !
Enfin bref, c'était tout de même des plants assez particulier dans la mesure où ils mesuraient près de deux mètres de haut ! Et vive le cannabis OGM !
Sans trop réfléchir, je m'engouffrai dans cette véritable petite forêt aménagée. Alors que je continuais d'avancer, je ne pus m'empêcher de penser qu'il y avait là une véritable petite fortune … Était-ce les zombies qui tenaient ce business ? Ça a besoin d'argent un zombie ?! À moins … qu'il n'y ait quelqu'un qui tire les ficelles dans l'ombre ! … En fait, tant que je survis, je m'en fiche pas mal … Hum ? … Snif … Snifsnif … ça sent … le shit … oui, je sais, c'est normal, mais non, là ça sens vraiment le shit, celui qu'on a roulé et fumé … et il commence à faire chaud … très chaud … oh merde … je levai les yeux au ciel : un épais panache de fumée masquait le scintillement des étoiles …  Me retournant, je ne vis rien d'autre qu'un immense brasier. Je pris mes jambes à mon cou. J'essayai tant bien que mal de courir. Les larges feuilles des multiples pieds entravaient efficacement ma progression. Je m'essoufflai vite. Soudain, je relevai la tête avec horreur. Un mur de feu me faisait face. Et merde ! J'étais cerné par les flammes … il fallait que je sorte de ce champ et vite !

Objets:
Une chaise
Un chat
Un Colt
Une écharpe
Une hache
Le livret des règles du Texas Zombies
Un ordinateur Portable
Une plante en pot
Un rétroviseur
Une ventouse pour toilettes


KingB l'australien:
Nounouuuuuuuuuuuuuuuurs ! Mais que faut-il faire pour te voir ? Je suis tristutude ! En plus, j'ai cramé tout mes tomes d'encyclopédie, je peux pas savoir ce qu'ils bouffent. Chiant. à la limite, je pourrais l'attirer avec le sandwich mais bon, un ours en plein désert...

Au pire, je vais voir pour prendre le boomerang et essayer de coller mon sandwich dessus avec la mayonnaise dedans. Je sais pas si ça colle. On verra bien.

Ou au pire, j'attache les 2 extrémités avec la feuille de salade qui traine. Et je vais le lancer dans tout les sens. Peut-être qu'un ours zombie s'y trouve après tout. (0/5)



… …
… … …
Bon, pas de nounours … tant pis, c'est nul les ours de toutes façons ! Je repris donc ma marche, cinq minutes, dix minutes, une heure, deux heures … C'est vraiment fascinant un désert de nuit, il s'y passe teeeellement de choses … Je peinais à avancer à cause de tout ce sable. Mes pieds s’enfonçaient de plusieurs centimètres à chaque pas … Je finis tout de même par arriver à l'entrée d'une étroite vallée. Deux grandes falaises aux roches rayées d'orange et de rouge me faisaient face, distantes l'une de l'autre d'à peine un mètre ou deux. Affalé contre l'une d'entre elle et à moitié engloutit par le sable, un ravissant squelette gisait. Ragaillardissant dis-donc ! Je décidai tout de même de continuer. Traverser, seul, en silence et de nuit cet obscur vallon me fit frissonner.  Entre les deux géants de pierre qui le bordaient, je me sentait petit et insignifiant … J'avais comme l'impression que mes pas se faisaient de plus en plus lourds et que je m’enfonçait dans le sable de plus en plus profondément … … ah bah non, ça ce n'était pas une impression : je venais de mettre les pieds dans de gigantesques sables mouvant ! Bah pas de souci, je suis un débrouillard moi !

Objets:
500g de farine
Un boomerang
Un collier de perles
Une encyclopédie
Un katana
Un plateau d'échec
Un sandwich
Du shampoing
Un tournevis
Une trousse de soins


MANCHE 3, PHASE DE VOTE :
- Vous avez jusqu'au Samedi 14 Novembre 18h pour me rendre vos copies
- Zellan utilisera trois objets, ça lui apprendra à faire quelque chose de creepy la semaine d'Halloween :v Cumulo et Di'Mort utiliseront également 3 objets. ~
- Les autres joueurs utiliseront 2 objets.
- Crobe doit choisir entre l'épreuve de force ou celle d'agilité. Di'Mort choisira pour la suite de son parcours entre passer par la porte condamnée ou descendre les escaliers.
- 2000 caractères max, je ne vais pas vous fliquer à la lettre près mais pensez à vos lecteurs :v
- Pour tout commentaire, remarque, question, je suis à votre disposition via Skype ou MP ~

Have fun ! ~
avatar
Zer0mega

Messages : 490
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 22
Localisation : Derrière le 4em mur

Voir le profil de l'utilisateur http://anotterotter.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zer0mega le Mer 18 Nov 2015 - 13:43

Bonjour les coucous!

Petit message pour officialiser le remplacement de KingB par Vifargent (raisons personnelles).
Je vous laisse à tous jusqu'à Samedi 18h pour m'envoyer/rectifier/changer vos réponses. Navré pour le dérangement ~
avatar
Zer0mega

Messages : 490
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 22
Localisation : Derrière le 4em mur

Voir le profil de l'utilisateur http://anotterotter.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zer0mega le Dim 22 Nov 2015 - 19:58

Voici enfin la valiiiiiiiiiiiiiiiiiiide ~
Globalement je vous ai senti moins inspirés sur cette manche... Soit j'ai augmenté le niveau sans le vouloir, soit vous avez eu quelques soucis dans la gestion des objets :v

MANCHE 4, PHASE DE VOTE :
- Vous avez jusqu'à Dimanche 29 pour voter Pour ou Contre la partie écrite par les joueurs, ie celle pas en italique
- Il n'y a pas de 'bonne' ou 'mauvaise' réponse, les évaluations doivent se faire sur votre ressenti purement subjectif
- Tout le monde est autorisé à voter, y compris les spectateurs. Cependant, j'incite tout particulièrement les joueurs à venir.
- Pour tout commentaire, remarque, question, je suis à votre disposition via Skype ou MP ~


Crobe le voleur de rp:
Je ne sais pas si le destin était de mon côté mais en tout cas, il avait des idées bizarres … La pièce dans laquelle j'avais débarqué était un véritable laboratoire d'informatique hyper moderne ! Il il avait plein d'ordinateurs, de machines, de … trucs avec une multitude de boutons de toutes les couleurs. Stupéfait, bien que toujours frigorifié, je me déplaçais entre ce véritable dédale numérique. Whaaaa, mais c'est vraiment des zombies qui contrôlent cet endroit ?! Un bruit me fis frissonner. Je me plaquai contre le serveur que je longeais. Ahhhh, c'est chaud, c'est agréable … Jetant un œil en direction du son, je vis un zombie déambulant stupidement, un plateau d'échec à la main.
« Whananana, ''façon parler abruti'', gnagnagna … eux pas logiques … moi manger tour et moi pas pouvoir manger … »
Je décidai de le suivre. Il s'engouffra dans une pièce avec un panneau ''Poste de surveillance'' sur la porte.
« Moi ramener nouveau plateau ! Patron dire que dernier que lui prêtera à nous. »
Il ferma la porte derrière lui. Je verrouillai le tout en poussant une lourde armoire devant l'entrée. Sentinelles neutralisées, ça, c'est fait !

Bon, reprenons notre route … Je finis par arriver devant une large et étrange machine … zut, un cul de sac … L'engin était composé d'un grand cylindre en verre et en métal dans lequel on pouvait entrer. Des câbles partaient de partout et s’entremêlaient pour arriver à un moniteur. Il y avait deux écrans. Sur l'un d'eux était inscrit :
''Faites votre choix, réussissez et votre vœu sera exaucé, échouez et mourrez :
Épreuve de force [ ]
Épreuve d'agilité [ ]''
Mmmmm … étrange … Et sur l'autre :
''Accès au téléporteur
Mot de passe : ************''
Whawou … ce truc est un téléporteur ?! … Remarque, si l'on admet l'existence des zombies, why not …  Ça pourrait m'être plutôt utile pour retrouver Amphinobi, je n'ai qu'à me téléporter directement chez le big boss … Puis ça me plais bien cette histoire de vœu ! Comment faire marcher ce truc ?


Il fallait donc choisir entre l'épreuve de force et l'épreuve d'agilité pour accéder au téléporteur... Et bien étant donné que je fais de la musculation à l'école, je ne dois pas être trop mauvais à l'épreuve de force ! (ceci dit machu aussi fait de la muscu et pourtant...)

Sur l'écran tactile je cliquais donc sur "épreuve de force", puis à peine avais-je touché l'écran qu'une créature apparu soudainement par le téléporteur. C'était un géant et je devinais donc que mon épreuve était de m'en sortir face à ce monstre. Je crois que malgré la muscu, je ne faisais pas le poids face à lui. Je devais quand même trouver une solution pour m'en débarrasser.

Tout d'abord il fallait fuir, la salle était vaste et le géant lent, je pouvais gagner du temps. J'inspectais les alentours et je ne trouvais rien qui puisse me servir. Comme une démonstration de force, le zombie géant commença à renverser tout ce qu'il pouvait, les armoires, les ordinateurs, et l'armoire placée pour bloquer le poste de surveillance vola rapidement en éclat.

Toujours en fuite, caché, j'observais alors le zombie de tout à l'heure sortir du poste de surveillance avec une lampe à huile dans la main : il se fit tout de suite déchiqueter par le géant, je sais donc à quoi m'attendre. Cependant cette lampe à huile pouvait servir, je me dépêchais donc d'y aller pour la récupérer en essayant d'éviter le géant, mais AOUCH, je fus propulsé contre le mur, et sonné, le géant s'approchait dangereusement.

Alors qu'il me pris dans sa main, je ramassais la première chose que je trouvais par terre, c'est à dire une manette de GameCube, avant d'être emprisonné dans sa main. Il allait me manger et l'aventure s’arrêterait ici. Je coinçai alors la manette de NGC dans sa bouche, et il paru s'étouffer, du moins il tituba en me relâchant. J'y avais échappé mais ce n'était pas fini.

J’eus alors une idée : l'attirer vers le trou qui menait à la chambre froide. Je tentai le tout pour le tout en lançant la lampe dans la chambre froide par la dalle qui était cassée, et la pièce pris feu, entraînant une fumée qui remontait. Le géant, attiré, se rapprochait de la fumée, je parti me cacher derrière un bureau. Tel un zombie, le géant se jeta dans le trou comme un crétin pour rejoindre la fumée et se retrouva pris au piège.

Je revint voir l'écran du téléporteur, le mot de passe s'affiche alors et je pu rentrer dans le téléporteur : la fin de mon aventure était proche.

Objets:
Une banane
Un briquet
Un chandelier
Un couteau de cuisine
Des gants de boxe
Une lampe à huile
Une manette de NGC
Un parapluie
Un poisson rouge
Une tondeuse à gazon


Zellan aux bons goûts musicaux:
J’atteignis une nouvelle pièce. Rien de bien originale … elle était sombre (la seule source de lumière était un néon dont le tintement mélodieux me rappelais les salles de classe), carrée, avec deux portes et presque vide. Au fond de la salle, calé contre un mur, je distinguais un grand piano à queue. Chouette, j'adore le piano ! Tout au milieu, bien en évidence, une couverture. Il semblait … y avoir quelque chose dessous … Je m'approchai prudemment … Je tendis ma main tremblante … doucement … lentement … une goutte de sueur perla sur mon front. D'un geste vif, j'ôtai le bout de tissu ! Un frisson me parcourra le corps, du bas du dos jusqu'au sommet de mon crâne. Devant moi, me faisait face une peluche Branette qui semblait ne jamais me quitter de son regard excessivement angoissant. Je déglutis. Il y avait un petit mot posé sur le sol, juste à côté d'elle.
'' Tu pensais vraiment t'en être débarrassé ? Ne fais rien qui risque de t'attirer une malédiction ce coup ci. ~''
Sans trop réfléchir et avec hâte, j'enfournai l'inquiétant objet dans on sac.

Puis, je m'intéressai au piano. Un petit accord me mettra dans de meilleures conditions pour la suite. Pourquoi pas un petit concerto n°37,5 en ré mineur ? Je me craquai les doigts, c'est parti. Le clavier se referma brusquement ! Je sursautai et tombai à terre ! Le piano se mit à trembler. Des dents métalliques jaillirent du couvercle. Instinctivement, je reculai en rampant sur le dos jusqu'à sentir le contact froid du mur sur mon dos. Le piano se retourna, ses ''pieds'' se mirent à bouger et il avança dans ma direction ! Il se trouvait désormais tout proche de moi. L'instrument commença à remuer sa 'gueule'.
« OUHAHHHHHH ! UN INTRUS, ICI ?
- V … vous parlez ??!
- IL SUFFIT ! POURQUOI LUI AVOIR FAIT CA ?
- F … fait quoi ?
- CESSEZ DE JOUER L'INNOCENT ! C'EST VOUS QUI AVEZ ÉCRASÉ JEAN-JACQUES ! IL ÉTAIT TRANQUILLEMENT DESCENDU AU REZ-DE-CHAUSSÉ POUR CAUSER UN PEU AVEC LES ARMURES ET MAINTENANT IL EST BON POUR FINIR EN PIÈCES DÉTACHÉES ! SES DERNIERS MOTS FURENT ''INTRU'' ! VOUS ALLEZ PAYER POUR CE QUE VOUS AVEZ FAIT ! »


Peu habitué à converser avec des gens, et encore moins avec des pianos qui parlent, je me dis qu'essayer de négocier n'était clairement pas la meilleure solution envisageable. Je me déplaçai avec habileté autour de lui afin d'éviter sa... bouche - enfin, ce qui y ressemblait - car je ne doutais pas qu'un bras coincé là-dedans ne ressortirai pas indemne. Mais peut-être pourrais-je l'effrayer en lui présent mon petit Branette tout juste acquis ? Je l'agitais donc devant moi en criant :

- BOUH ! hurlais-je.
- Let, répondit calmement le piano.

Ne comprenant pas le sens profond de cette répartie sans précédent, je compris rapidement que mon idée n'eut pas l'effet escompté. Visiblement, ce piano était non seulement doué de parole, mais également d'intelligence. Je ne l'aurai pas aussi simplement ; il me fallait trouver une ruse un peu plus élaborée pour l'avoir ! C'est alors que je me remémorai mes cours de physique, tant excellents par la science qu'ils m'apportaient que par les explosions que je créais. Alors pourquoi ne pas faire sauter ce fichu piano qui, de toute façon, ne dégageait pas un très bon son ?

Tout en me déplaçant constamment autour de lui, je tentais une approche, un CD du chanteur préféré de Cumulo' en main, et la piano fut un peu trop lent à se retourner, si bien que j'eus le temps de faire glisser le disque contre la paroi de celui-ci afin de créer une petite étincelle que j'appliquais immédiatement sur un baton de dynamite tenu par ma seconde main. Le piano ouvrit la gueule pour protester contre ces goûts musicaux douteux, et j'en profiter pour jeter ma dynamite allumée dedans.

Je me jetai ensuite à plat ventre à un autre bout de la pièce et attendit l'explosion. 3... 2... 1... BOUM ! Une énorme détonation retentit, bien plus puissante que ce que j'aurai imaginé. Peut-être que les ondes négatives de Bieber avaient joué un rôle là-dedans ? Toujours est-il que je me relevai, un peu sonné, et passai devant un piano carbonisé pour sortir de cette pièce.

Objets:
Un bonzaï
Un CD de Justin Bieber
Un cookie
De la dynamite
Un Gobou en peluche troptrop kawaii
Un lasso
Une navette spatiale modèle réduit
Une Piñata
Une raquette de tennis
Un trousseau de clés
Un Branette en peluche bienbien flippant


Cumulo le démineur:
Après quelques minutes de marche sans encombres, j'aboutis à un cul de sac. WHATHEFUUUUUCK, T'ES SÉRIEUX LÀÀÀ ??! TOUT CA POUR RIEN ??!! Ah … nan, c'est bon, il y avait une sorte de trappe en bois au plafond. Un peu de grimpette et j'atterris après tout ces efforts dans un grand hall dont les murs étaient décorés à la va-vite avec quelques croûtes âgées au moins au XVIIème siècle. Pfff … aucun goût, ça manque carrément d'un tapis ou d'un truc dans le genre ici ! Alors que je faisais ces considérations sur l'art de la décoration, un bras vigoureux me propulsa à terre. J'encaissai le sol dur quoique poussiéreux de pleine face. Ouch, la vache ! Mais ça va pas ? C'est malin, je saigne du nez maintenant ! … What ? … Celui … enfin la chose qui m'avait poussé était un zombie. Et il fuyait le manoir à toute berzingue avec deux de ses acolytes, sortant par la grande porte qui menait … sur l'extérieur … (je ne me suis pas un peu compliqué la vie pour rien moi?!). Mais qu'est ce qu'ils foutent ?! Désireux d'en savoir plus, je me dirigeai vers là d'où il venaient. Entre deux grands escaliers montants, il y avait une petite pièce ressemblant à une sorte de remise. Et au beau milieu du bric-à-brac entreposé se trouvait une machine composée d'une dizaine de bâtons de dynamite et d'un minuteur. Minuteur qui indiquait 30s ! Et oui très cher Cumu, tu viens de ramasser une bombe sur le point d'exploser ! ~

Aaah vite que faire ? Comment se débarrasser de cette bombe ? Elle est trop grosse, impossible de la balancer loin par la fenêtre. Il va donc falloir que je la désamorce. Analysons-la donc grâce à nos précieuses 18 secondes. On a 10 bâtons de dynamite, et un minuteur possédant plein de fils électriques reliés aux bâtons, et… une fente ? Et si… Oui, on peut essayer. Je sors alors de mon sac un ticket que j’avais gardé je sais pas trop pourquoi. Il s’agit d’un ticket de réduction pour le planétarium, dont le coût exorbitant passerait alors à 20 euros. Mais peu importe, il se trouve qu’il s’insère parfaitement dans la fente du minuteur, alors je l’insère ! Et je vois le compteur passer de 00:09 à 20:09. Quoi ? Mouais très bien, c’est pas ça qui va m’aider à empêcher l’explosion. Je décide alors de fouiller plus en détail mon sac, pour trouver peut être des idées…

Ah,  tiens, c’est vrai que j’avais apporté des chaussures de sport, au cas où j’étais pris d’une envie miraculeuse de faire de l’exercice… Mais leur semelle est en caoutchouc ! Et c’est un parfait isolant électrique ; il y a peut-être moyen de s’en servir au niveau des fils de la bombe, et d’isoler les deux parties de cette dernière : les bâtons de dynamite, et le minuteur qui sert à les déclencher. En détruisant le minuteur sans toucher aux explosifs, il y a moyen que la bombe n’explose pas. Je sais quoi faire !

Je prends alors les chaussures de sport, et utilise ma force surhumaine pour en prélever uniquement les semelles en caoutchouc. Une fois cela fait, je m’occupe d’utiliser ce matériau prélevé pour rendre les deux parties de la bombe indépendantes : je prends les 10 fils électriques, et je fais un nœud tout autour avec le caoutchouc. Je serre alors de toutes mes forces, et… Bah on va dire que c’est bon hein, de toutes façons j’ai plus trop le choix. Maintenant que c’est fait, il faut trouver le moyen de détruire le minuteur. Et pour ça, quoi de plus simple que d’utiliser ma bouteille d’eau ? Fraichement rempli au lac que je viens de traverser, il suffirait sûrement que je verse de l’eau sur le minuteur pour que celui-ci soit mis hors d’état de nuire. Et c’est ce qu’on va essayer… Maintenant !

Je prends la bouteille, et je verse doucement de l’eau sur le minuteur. Et à peine qu’une goutte le touche, qu’il se met à faire un petit bruit, puis une sorte de « Pchgzz », et le compteur s’éteint. Yes ! Je peux donc enfin reprendre ma route…

Objets:
Un ballon de plage
Une boule de bowling
Une bouteille d'eau
Des chaussures de sport
Une étrange potion
Une flûte
Des lunettes de soleil
Un paquet de bonbons
Une poêle
Un ticket de réduction pour le planétarium
Un bout de cristal merveilleux qui brille dans le noir


Di'Mort le négociateur:
Derrière la porte se trouvait un gigantesque (voire énormissime si l'on considérait ma taille actuelle) hall. Il était richement décoré avec des tapisseries et tableaux datant du XVIIIème siècle. Droit devant, il semblait y avoir deux grands escaliers qui descendaient je ne sais où. Sur ma gauche, une pièce dont l'entrée paraissait condamnée … Dans mon état, les dimensions étaient tellement démesuré que j'avais du mal à jauger les distances. Ça sentait un peu le brûlé et … pouhaa ! Un désagréable fumet mélangeant croquette pour chat et viande en décomposition me parvint tout à coup au nez … Je me le bouchai par réflexe. Soudain, je sentis un souffle glacial derrière moi … Merde … Hésitant, tremblant, je me retournai lentement … Un gigantesque (bon, en fait non vu que c'est moi qui était tout petit) chat noir zombie était assis juste derrière moi. Ça c'était pas de chance … Il fit un large sourire, montrant son croc et demis avant de me bondir dessus. Je sautai sur le côté et esquivai de justesse ! Il revint rapidement à la charge. Un abri, viiiiiiite ! Mon regard scruta l'horizon en un éclair. Il se posa sur un petit trou de souris dans le mur sur ma droite. Je m'y précipitai, pourchassé par le fétide félin. Je vis une grande ombre me recouvrir, meeeeeeerde ! SBLAMMM ! … Le cadavre s'était mangé le mur, sauvé ! … Enfin, pour le moment … Le voilà à présent qui rôdait autour de ma cachette en attendant que je sorte … Que faire ?…

Me voilà dans une situation délicate.. Je regarde autour de moi dans ce trou à rat.. Oh une boîte d’allumettes ! Je pense que, vu la situation, le feu peut être une bonne arme. J'ouvre la boîte (je ne vous cache pas que ça me demande pas mal d'efforts étant donné ma taille actuelle), je sors une allumette, je la frotte contre la boîte pour créer la combustion, et c'est parti.
Je sors du trou avec ma torche géante et je me tiens debout face au cadavre de chat ambulant.
_«Bon je pense qu'on peut négocier. Tu me laisses partir et je te laisse ce gigot. On est d'accord ? De toute façon c'est ton seul choix si tu ne veux pas finir cramé ! »
Bien sûr je ne suis pas stupide ; je sais que le feu sur une allumette ça ne dure pas. Je me dépêche de sortir le gigot de mon sac (je pourrais vous expliquer pourquoi il est là, ça serait fun, mais tout le monde s'en fout et en plus j'ai pas le temps) et je lui lance. La grosse bestiole n'hésite pas un instant et saute sur ce minuscule bout de viande... Qui redevient d'un coup de taille normale. Super, ça ne devrait pas tarder à être mon tour ! Je regarde la porte condamnée.. Celle-ci ne semble pas mener quelque part. Et les escaliers sont plus faciles d'accès. Je décide donc de m'y diriger. Mais là, droit devant-moi, une énorme patte se pose sur le sol. Pas celle d'un chat zombie.
_« Alors comme ça on est confronté à un un problème de taille ? »
_« Mais.. T'es un.. truc là je sais plus mais un animal. Pourquoi je comprends ce que tu dis ? »
_« Je... suis.. un... TATOU !!!! »
La bête tente de m'écraser et j'esquive sa grosse patte de justesse. Je fouille dans mes poches.. une lampe torche ! Face à cette grosse bête me vient une solution : j'utilise la lampe pour envoyer la lumière sur le chat zombie et ainsi l'attirer vers nous. Celui-ci est interpellé et regarde vers notre direction, à la bestiole et moi. Il fonce alors vers nous et saute sur l'autre animal. Pas le temps de regarder le spectacle (qui, je suis sûr, valait le coup d’œil) ; je fonce en direction des escaliers, je ne tiens pas à rester plus longtemps dans cette... Aïe !! Je me suis cogné la tête au plafond.. Au plafond ? Oh j'ai repris ma taille normale ! Chouette !
Bon allez... il faut se remettre à la recherche des autres.

Objets:
Une boite d'allumettes
Une canette de coca
Un chewing-gum
Un couteau suisse
Un gigot
Une lampe torche
Un masque et un Tuba
Une pièce de 10c
Une pomme de terre
De la poudre de perlimpinpin


Torti anonymous:
Enfin, c'était toujours pas pour tout de suite … Il me fallait d'abord traverses ce grand champ de … de … *_* mais … mais … ils cultivent du cannabis ici ??! … …
Cool !
Enfin bref, c'était tout de même des plants assez particulier dans la mesure où ils mesuraient près de deux mètres de haut ! Et vive le cannabis OGM !
Sans trop réfléchir, je m'engouffrai dans cette véritable petite forêt aménagée. Alors que je continuais d'avancer, je ne pus m'empêcher de penser qu'il y avait là une véritable petite fortune … Était-ce les zombies qui tenaient ce business ? Ça a besoin d'argent un zombie ?! À moins … qu'il n'y ait quelqu'un qui tire les ficelles dans l'ombre ! … En fait, tant que je survis, je m'en fiche pas mal … Hum ? … Snif … Snifsnif … ça sent … le shit … oui, je sais, c'est normal, mais non, là ça sens vraiment le shit, celui qu'on a roulé et fumé … et il commence à faire chaud … très chaud … oh merde … je levai les yeux au ciel : un épais panache de fumée masquait le scintillement des étoiles …  Me retournant, je ne vis rien d'autre qu'un immense brasier. Je pris mes jambes à mon cou. J'essayai tant bien que mal de courir. Les larges feuilles des multiples pieds entravaient efficacement ma progression. Je m'essoufflai vite. Soudain, je relevai la tête avec horreur. Un mur de feu me faisait face. Et merde ! J'étais cerné par les flammes … il fallait que je sorte de ce champ et vite !

Je paniquais. Ma respiration me lachait au fur et à mesure du temps. Comment ai-je fait pour tomber là...
Je suffoquais mais il fallait que je sorte d'ici. Le brasier prenait de plus en plus d'ampleur et je ne voulais pas crever après tout ce que j'ai fait !!
Je me rappelle avoir emporté mon livret des règles de TZ, peut être pouvait-il m'aider ? Je l'avais acheté à un petit hacker pensant qu'il me servirait un jour. C'était le bon moment !
En le feuilletant je ne vis que les simples règles, utiliser un à deux objets pour tour, survivre jusqu'à la fin... Bah bien sûr, c'est aussi simple que ça... (Ironie)
Je m'attendais à avoir une petite astuce ou encore une aide quelconque, mais rien.

En le retournant, je vis sur la 4e de couverture une série assez longue de chiffres. Il n'avaient vraisemblablement rien à faire là, à quoi pouvaient ils servir... ?
Ah mais oui je sais ! Sur le logiciel TZ que j'avais installé sur mon pc, il y avait une rubrique "code" dans laquelle je pouvais en entrer un ! Peut être cela allait-il m'aider ou m'envoyer un cadeau ?

Fort heureusement, j'avais emporté mon ordinateur portable. Assez fin, il est facilement transportable. Je l'allumais, lançait l'application Texas Zombie et allais sur la rubrique "code". De là, une icone m'invitait à entrer ce fameux code.
7124 6642 1388 3613, c'était ce que j'avais entré. Je priais pour qu'il soit accepté, le feu étant maintenant assez proche de moi et la chaleur de plus en plus intense...

Tout était noir. Je ne vis plus rien d'un seul coup. Je ne resentais plus la chaleur, je ne pouvais plus bouger mes membres. C'était comme si j'étais... Mort ? Nan c'est pas possible ! Pas maintenant !

Brusquement, la lumière de la lune scintillait de nouveau. Autour de moi, plus aucun brasier, juste des résidus de Cannabis qui avaient brulés.
J'avais probablement découvert un Cheat Code, cool !

Je n'avais presque plus rien dans mon sac, j'espérais vraiment que tout allait bientôt se finir. Je n'en pouvais plus de toutes ces aventures...

Objets:
Une chaise
Un chat
Un Colt
Une écharpe
Une hache
Le livret des règles du Texas Zombies
Un ordinateur Portable
Une plante en pot
Un rétroviseur
Une ventouse pour toilettes


KingB le métal rapide (pardon désolé v:):

… …
… … …
Bon, pas de nounours … tant pis, c'est nul les ours de toutes façons ! Je repris donc ma marche, cinq minutes, dix minutes, une heure, deux heures … C'est vraiment fascinant un désert de nuit, il s'y passe teeeellement de choses … Je peinais à avancer à cause de tout ce sable. Mes pieds s’enfonçaient de plusieurs centimètres à chaque pas … Je finis tout de même par arriver à l'entrée d'une étroite vallée. Deux grandes falaises aux roches rayées d'orange et de rouge me faisaient face, distantes l'une de l'autre d'à peine un mètre ou deux. Affalé contre l'une d'entre elle et à moitié engloutit par le sable, un ravissant squelette gisait. Ragaillardissant dis-donc ! Je décidai tout de même de continuer. Traverser, seul, en silence et de nuit cet obscur vallon me fit frissonner.  Entre les deux géants de pierre qui le bordaient, je me sentait petit et insignifiant … J'avais comme l'impression que mes pas se faisaient de plus en plus lourds et que je m’enfonçait dans le sable de plus en plus profondément … … ah bah non, ça ce n'était pas une impression : je venais de mettre les pieds dans de gigantesques sables mouvant ! Bah pas de souci, je suis un débrouillard moi ! [/i]

Merde, merde, merde, merde ! Pourquoi j'y ai pas pensé, en voyant le squelette ?
Bon, pas de panique, on reste calme. J'ai connu bien pire que ça !
Je n'ai du sable qu'en dessous du genou, ça me laisse le temps de trouver une solution !
J'eu tout de suite le réflexe de fouiller dans mon sac. Qu'il est léger, je n'ai plus grand chose !
Mon regard fut attiré par le katana. Une idée me vint.
Je le prit et m'empressait de gratter de la pointe de la lame la roche de la falaise.
Des morceaux se décrochèrent et tombèrent au sol. Bingo ! Elle est friable !
D'un effort surhumain, je parvint à pousser la lame suffisement pour qu'elle pénètre la roche.
Génial, je suis sorti d'affaire ! Du moins en apparence...
Car je m'appuyais sur le katana pour me sortir des sables mouvants, mais ces derniers sont trop denses ! Impossible de ne serait-ce que remonter un peu !
J'avais le cœur qui battait la chamade, et les genoux qui rentraient progressivement dans le sable...
Merde, comment je fait maintenant ?
En me penchant, quelque chose tomba de mon sac. Fort heureusement, je fut vif et le rattrapait au vol.
"Joli réflexe !" me complimentais-je moi même. Quoi ? Je suis dans le désert + dans des sables mouvants.
Je regardais l'objet que j'avais récupéré et... OH ! Un sachet de 500 grammes de farine !
Je ne connaissais pas la réaction chimique entre le sable et la farine, mais... Après tout, je n'avais rien à perdre !
De manière brutale, j'envoyais la farine au sol, et croisant les doigts.
Elle se fit aspirer, mais aucune réaction... Ah... Une minute !
L'aspiration se fait moins grande, on dirait que le sable se change en une sorte de plâtre mou !
C'est le moment... Armé de mes maigres bras, je m'appuyais sur le katana. Allez... Allez... Bingo !
Me voilà extirpé ! Je plaquait mes mains contre les deux parois ainsi que mes pieds, en en faisant l'araignée, j'avancais dans le canyon.
La traversée me parut interminable, et je crut bien que j'allais mourir. Je n'ai jamais connu un aussi grand effort physique !
C'est fier de moi et extenué qu'arrivé au bout, je m'affalais sur le sable, haletant.

Objets:
500g de farine
Un boomerang
Un collier de perles
Une encyclopédie
Un katana
Un plateau d'échec
Un sandwich
Du shampoing
Un tournevis
Une trousse de soins

Et comme d'hab, pour voter:
Vote de XXX, signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:Crobe: Pour / Contre
Zellan: Pour / Contre
Cumulo: Pour / Contre
Di'Mort: Pour / Contre
Torti: Pour / Contre
Vifargent: Pour / Contre
avatar
Zer0mega

Messages : 490
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 22
Localisation : Derrière le 4em mur

Voir le profil de l'utilisateur http://anotterotter.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Tip' le Lun 23 Nov 2015 - 1:59

J'avoue que je n'ai pas été complètement séduit par un seul des récits, contrairement au très bon tour d'avant. Mais y a du bon et du moins bon

Grosse solution de facilité pour Torti, y avait moyen de faire un truc rigolo pourtant je pense (c'est vrai, des tonnes de cannabis qui brûle dont tu inhales la fumée, y a de quoi tourner un peu :b), donc déçu. Pour Vif wtf la solution avec la farine, qui plus est j'aime pas trop la mise en forme (pas spécialement agréable pour la lecture, ça coupe le rythme), et aieaieaie les fautes. Ce sera donc contre pour vous deux, désolé. Pour Zellan idem, même si j'aime beaucoup la rédaction, bon courage pour faire une étincelle en glissant un cd contre un piano huhu. La solution m'a pas du tout convaincu.

J'aime bien le principe de Crobe d'utiliser un récit précédent pour celui-ci, par contre le géant qui se jette dans le trou de la pièce en feu (comment elle prend feu d'ailleurs x)), s'il est vraiment débile pourquoi pas mais jsuis moyennement convaincu. Ni pour ni contre du coup.

Enfin Cumulo et Di'mort seront les deux pour qui je voterai pour, mais ce sera sans grande conviction. Pour Cumulo pourquoi pas, j'aime le coup de bol de la solution trouvée dans la panique, puis la résolution trouvée après. Pour Di'mort fallait trouver, peut-être un peu facile mais bon, ça me va.

Vote de Tip', signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:Crobe: /
Zellan: Contre
Cumulo: Pour
Di'Mort: Pour
Torti: Contre
Vifargent: Contre
avatar
Tip'
Ultime Survivant VIII

Messages : 845
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 22
Localisation : Le Havre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zellan le Mar 24 Nov 2015 - 20:37

Crobe : Un peu tordu mais j'aime bien, POUR

Cumulo : Alors je ne suis pas un expert ès déminage mais je ne crois pas qu'on désamorce une bombe comme ça :v Néanmoins c'était vraiment pas évident comme situation, ce sera un POUR un peu contrasté

Di'mort : Malheureusement, autant j'apprécie autant ton style d'écriture, autant cette fois j'ai vraiment pas accroché à la solution ; que tu utilise des solutions un peu wtf (comme ta poudre pour rapetir) pourquoi pas, mais là c'est vraiment too much je trouve. CONTRE

Torti : J'ai pas trop compris là, en fait TZ est un jeu ? :v Sinon je trouve ça un peu tiré par les cheveux, genre dans la panique tu vas direct choisir d'utiliser le code pour éteindre le feu comme si c'était évident, sans paniquer ni rien alors que rien n'indique que ça pourrait être ça. Trop d'incohérences, CONTRE pour ce coup

Vifargent : Là encore, je ne suis pas expert en cuisine de matériaux, mais je ne pense pas que farine + sable = plâtre. De plus, même en admettant la chose, bon courage pour te hisser en dehors de la mare en étant enlisé ainsi. Pour finir, comme Tip', j'aime vraiment pas le style d'écriture avec tous ces retours à la ligne (mais ça encore, c'est secondaire). Pour toutes ces raisons, ce sera un CONTRE.

Vote de Zellan, signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:
Crobe: Pour
Zellan:
Cumulo: Pour
Di'Mort: Contre
Torti: Contre
Vifargent: Contre
avatar
Zellan

Messages : 543
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum