[Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zer0mega le Lun 21 Sep - 19:17:00

Kikoo les coucous! Tout le monde va bien, oui? C'est parfait! ~
Certains d'entre vous l'attendaient je l'espère avec impatience, voici pour vous mesdames zzzzzet messieurs la première édition du Texas Zombie sur BGZ! ~
Qézakomédekoiilparle??!
Pour les règles, c'est par ici.

Voici les modalités de cette partie:
- Deux équipes de 3 joueurs s'affronteront: les Zombonies et les Pisto-pois!
- Le jeu se déroulera en 5 manches, les joueurs auront à leur disposition 10 objets.
- Je poserai ici même les situations à tous les joueurs simultanément, ils répondront sur le topic dans des délais raisonnables.
- J'ouvre le vote aux spectateurs, venez nombreux! o/ Une fois le dernier vote joueur reçu, je laisserai 24h aux derniers spectateurs pour voter. En cas d'égalité, le votes joueurs compteront double.
- Je vais aussi essayer d'introduire une composante RP, c'est à dire que les les différentes situations devraient se suivre dans un ordre logique et qu'en fonction de vos résultats vous pourrez avoir des avantages/pénalités pour la suite ! ~ (par exemple, vous subissez une blessure)

Bon, c'est bien beau tout ça, mais pour jouer, il faut des... participants! Ainsi j'ai besoin d'exactement six volontaires pour servir de crash test à la fois pour ce jeu et pour moi en tant que MJ! ~

-
-
-
-
-
-
MJ: 0mega

Sur ce, à vous de jouer! o/


Dernière édition par Zangoose le Sam 25 Fév - 13:42:11, édité 13 fois (Raison : Parceque les dates, ca change ~)
avatar
Zer0mega

Messages : 526
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 22
Localisation : Derrière le 4em mur

Voir le profil de l'utilisateur http://anotterotter.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Cumulo' le Lun 21 Sep - 19:39:30

- Cumulo'
-
-
-
-
-
MJ: 0mega

Gogogo o/
avatar
Cumulo'
Modérateur

Messages : 1558
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zellan le Lun 21 Sep - 21:08:29

- Cumulo'
- Zellan
-
-
-
-
MJ: 0mega
avatar
Zellan

Messages : 710
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Lone Jackal le Lun 21 Sep - 21:27:17

- Cumulo'
- Zellan
- KingB (pas là avant le 26)
-
-
-
MJ: 0mega
avatar
Lone Jackal

Messages : 756
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 24
Localisation : Dreamin' everywhere

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Crobe le Lun 21 Sep - 23:40:26

- Cumulo'
- Zellan
- KingB (pas là avant le 26)
- Crobe
-
-
MJ: 0mega
avatar
Crobe

Messages : 779
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 18
Localisation : New L.A.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par ZDi'mort le Mar 22 Sep - 12:33:42

- Cumulo'
- Zellan
- KingB (pas là avant le 26)
- Crobe
- Di'mort
-
MJ: 0mega
Dès que j'ai vu ce topic j'ai voulu participer à ce jeu :v
avatar
ZDi'mort
Ultime Survivant VII

Messages : 614
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Torti le Mar 22 Sep - 14:22:01

- Cumulo'
- Zellan
- KingB (pas là avant le 26)
- Crobe
- Di'mort
- Torti
MJ: 0mega
Va-t-on me laisser jouer ? scratch
avatar
Torti

Messages : 252
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zer0mega le Mer 23 Sep - 1:32:45

- Cumulo'
- Zellan
- KingB (pas là avant le 26)
- Crobe
- Di'mort
- Torti
MJ: 0mega

Ainsi donc, le sort à décidé de nos six vict volontaires! ~
Je vous ait réparti de manière totalement aléatoire entre les deux équipes! ~
Et voici à présent, pour votre plus grand malheur, les objets auxquels vous aurez affaire pendant vos péripéties!

Objets de Crobe:
Une banane
Un briquet
Un chandelier
Un couteau de cuisine
Des gants de boxe
Une lampe à huile
Une manette de NGC
Un parapluie
Un poisson rouge
Une tondeuse à gazon

Objets de Cumulo:
Un ballon de plage
Une bouteille d'eau
Des chaussures de sport
Une étrange potion
Une flûte
Un katana
Des lunettes de soleil
Un paquet de bonbons
Une poêle
Un ticket de réduction pour le planétarium

Objets de Di'Mort:
Une boite d'allumettes
Une canette de coca
Un chewing-gum
Un couteau suisse
Un gigot
Une lampe torche
Un masque et un Tuba
Une pièce de 10c
Une pomme de terre
De la poudre de perlimpinpin

Objets de KingB:
500g de farine
Une boule de bowling
Un chat
Un cookie
Une encyclopédie
Un plateau d'échec
Un sandwich
Du shampoing
Un tournevis
Une trousse de soins

Objets de Torti:
Un boomerang
Une chaise
Un Colt
Une écharpe
Une hache
Le livret des règles du Texas Zombies
Un ordinateur Portable
Une plante en pot
Un rétroviseur
Une ventouse pour toilettes

Objets de Zellan:
Un bonzaï
Un CD de Justin Bieber
Un collier de perles
De la dynamite
Un Gobou en peluche troptrop kawaii
Un lasso
Une navette spatiale modèle réduit
Une Piñata
Une raquette de tennis
Un trousseau de clés

Voili voilou, comme je suis un MJ plein de compassion, je vous laisse jusqu'au 27, 18h30 pour faire votre marché et échanger vos objets avec les autres participants si vous le désirez (échanges en un pour un uniquement, ofc).
Envoyez moi juste un MP lorsqu'un échange est effectif. ~
avatar
Zer0mega

Messages : 526
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 22
Localisation : Derrière le 4em mur

Voir le profil de l'utilisateur http://anotterotter.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zer0mega le Sam 26 Sep - 18:57:12

(nb. Les caractères, faits et gestes des protagonistes de ce rp ne reflètent aucunement les pensées, préjugés ou désirs mal assumés de l'auteur ~)

« LES MEXICAINES, C'EST COMME LES HOMARDS, ELLES ONT TOUTES DES CHAPEAUX MARRONS ET NOIRS !
- AH MAIS TA GUEULE, ON N'EST MÊME PAS AU MEXIQUE ! »
Celui qui avais gueulé, c'était KingB. Il fallait le comprendre, voilà maintenant cinq heures que le bus roulait dans le désert du Nevada. Sortie pédagogique, quelle connerie ! Qu'est ce qu'il peut bien avoir à voir ici ? Et l'autre Crobe qui n'avait pas arrêté de beugler les chansons que son frère lui avait appris … Assis à coté de lui, Cumulo regardait distraitement défiler le paysage rouge et rocailleux par la fenêtre. Tout au fond, Torti et Di'Mort papotaient. Seul Zellan, le premier de la classe, écoutait, tout devant. Il écoutait le professeur Zani parler des études psychologiques menées sur les cactus. Soudain, le bus s'arrêta. M Zani alla trouver le chauffeur pour en connaître la cause.
« Ah mais c'est très simple, vous êtes arrivés !
- Arrivés ? C'est impossible, il reste au moins trois heures de route !
- Vous êtes arrivés là ou je voulais vous mener ! Bonne chance à vous ! ~ »
Zani dévisagea le chauffeur. Il ne parvenait pas à distinguer son visage en raison de son chapeau et de son écharpe. L'étrange être se leva, agrippa une peluche troptrop kawaii de Gobou posée à l'avant du bus et lança bien fort à l'intention de qui voudrait bien l'écouter :
« Have fun ! ~ »
Puis il disparu dans un nuage de fumée.

Ils restèrent tous béa-ba devant la scène qui venait de se dérouler devant leurs yeux. Silencieux pendant plusieurs minutes, ils se regardaient entre eux et dans le vide. Ce fut Crobe qui rompu le silence. Il le fit bien et d'un son s'approchant du :
« Wahhhhhhhhh !!!
- MAIS TU VA LA FERMER, OUI ? »
Mais non, KingB, ce coup-ci, Crobe avait eu raison de crier : un visage, dégarnit, la peau livide, et accessoirement en décomposition venait de se coller à sa fenêtre. Et il y en avait d'autres de ces êtres macabres communément appelés zombies. En fait, ils encerclaient le bus. Les élèves commençaient à se lever, crier, paniquer, hurler, courir loin des fenêtres. Maître Zani lava la voix bien fort pour être entendu et calmer des étudiants (en tout cas, c'est ce qu'il essaya de faire). Une vitre vola en éclat, une main l'agrippa, puis le traîna au dehors. Il disparu.

Décrire la suite serait compliqué. Dans le vacarme et le désordre général, peu de monde avait comprit ce qui s'était passé. Les zombies avaient renversé puis pénétré le bus, les élèves s'étaient bousculés, renversés, piétinés pour en sortir.

Cinq d'entre eux y étaient parvenus ; ce qui advint des autres, nul ne le sait. Crobe, Cumulo, Torti, Di'mort et Zellan avançaient à présent dans le désert. Crobe et Zellan étaient dépités.
« Ohlàlà, que c'est inconvenant ! Ces créatures ont enlevé M. Zani, nous devons lui porter secours !
- Ouinnn, ya un zombie qui m'a pris mon Amiibo Amphinobi, mon frère va me tuer si je ne le récupère pas !
- Nan mais vous n'êtes pas biens tous les deux ? On s'en fiche de ça ! … Et zut, pas de réseau ! »
Di'Mort était excédé par tant de gamineries.

Après quelques heures de marche, le joyeux petit groupe aperçu au lointain ce qui pouvait ressembler à un vieux manoir sombre et lugubre.
« Le repère des zombies !
- À l'assaut !
- Pour Amphinobi !
- Pour M. Zani !
- Hey, attendez vous deux ! »
Trop tard, ils s'étaient précipité hors de la vue de leurs camarades.  

Visiblement morts d'inquiétude pour leurs compagnons, les trois restants arrivèrent finalement après plusieurs minutes de marche lente devant la grande bâtisse. Cumulo pris la parole :
« Bon, les boulets sont probablement à l'intérieur, on va essayer de trouver une entrée discrète, vous venez ?
- Partons chacun de notre côté, c'est bien connu que c'est ce qu'il faut faire dans ce genre de situation ! Renchérit Di'Mort »

Torti était resté un peu à l'écart et, tandis que ses amis s'étaient retournés dans sa direction, il s'excusa :
« Ah, pardon, ne m'attendez pas, je dois juste aller me soulager la vessie ! »
Oui, Torti était un homme courageux.



Début de la manche 1 :
Voici à tous votre première situation. Vous devrez  expliquer avec un petit texte de quelques lignes comment vous accomplissez l'objectif imposé par le RP en utilisant exactement 1 objet (qui ne sera consommé ne pourra donc pas être réutilisé). Vous m'enverrez tout ça PAR MP (uiui je sais c'est pas ce que j'avais dit) en reprenant la citation et en ajoutant simplement votre réponse. Dans la mesure du possible, essayez de suivre la trame que j'ai écrite, l'ensemble sera plus agréable à lire! ~


Crobe a écrit:Olalalala, Machu va me tuer, Machu va me tuer ! C'était sa figurine fétiche !
J'approchais rapidement du fameux manoir. De près, il était vraiment devenu impressionnant. Me trouvant à seulement quelques mètres de ce qui semblait être l'entrée principale, je vis quelque chose bouger juste devant moi. Instinctivement, je bondis derrière un gros rocher situé au bon endroit au bon moment et pris le temps d'observer l'endroit. Je me trouvais juste devant une imposante porte en bois usé par les années. Devant, quelques marches et un grand balcon sombre. Et sur ce balcon … merde ! Sur ce balcon j’aperçus deux silhouettes affalées contre le mur. Il s'agissait de deux zombies un peu somnolant qui montaient la garde. Je devais rentrer, il FALLAIT que je rentre, mais comment éviter de se faire dévorer le cerveau ?
Objets de Crobe:
Une banane
Un briquet
Un chandelier
Un couteau de cuisine
Des gants de boxe
Une lampe à huile
Une manette de NGC
Un parapluie
Un poisson rouge
Une tondeuse à gazon



Zellan a écrit:M. Zani ! Essayez de ne pas mourir, j'arrive à votre secours !
Il fallait que je fasse vite, la nuit n'allait pas tarder à tomber ! Alors que je cherchais un peu maladroitement une entrée, j'eus une idée lumineuse. M. Zani avait probablement été emmené auprès du boss de cet endroit, et tous les boss sont au dernier étage, c'est bien connu ! Je levai la tête. Oh, miracle, elle m'apparut ! Tout en haut, sur la façade, à environ quatre mètres du sol se trouvait une petite fenêtre par laquelle je pouvais m'engouffrer ! Hélas, les vieux murs de ce manoir était recouverts de mycéliums les rendant extrêmement glissants … comment atteindre cette fenêtre ?
Objets de Zellan:
Un bonzaï
Un CD de Justin Bieber
Un cookie
De la dynamite
Un Gobou en peluche troptrop kawaii
Un lasso
Une navette spatiale modèle réduit
Une Piñata
Une raquette de tennis
Un trousseau de clés

Cumulo a écrit:Ahhh nan mais je vous jure, quelle bande d'imbéciles … Ils se sont jetés droit dans la gueule du loup, et c'est qui qui va devoir les sauver ? C'est bibi ! … pfff … Le soleil commence à se coucher, je ferais bien de trouver un moyen d'entrer, rapidement, et surtout discrètement !
Ainsi je me suis retrouvé à longer les vieux murs moisis de cet obscure manoir. Tout autour de moi, il n'y avait rien d'autre : du sable, de la caillasse, un grillage et des barbelés en face semblaient mener à une sorte d'exploitation. C'est alors que je trouvai ce que je cherchais : dans un coin, accolé au mur de l'habitation, se trouvait une sorte de trappe bouchée par une lourde porte métallique. De larges chaînes et deux gros cadenas verrouillaient le tout.
Héhé, il en faudra plus pour m'arrêter !
Objets de Cumulo:
Un ballon de plage
Une boule de bowling
Une bouteille d'eau
Des chaussures de sport
Une étrange potion
Une flûte
Des lunettes de soleil
Un paquet de bonbons
Une poêle
Un ticket de réduction pour le planétarium


Di'Mort a écrit:Trouver une entrée discrète … une entrée discrète, il en a de bonnes lui … Ce manoir est immense ! C'est incroyable, celui qui a fait construire ça devait avoir une vraie petite fortune ! …
Je faisais le tour du bâtiment en évitant de trop m'approcher des murs crades et vétustes. C'est alors que j’aperçus sur une façade du bâtiment un renfoncement duquel émergeait une faible lueur. M'approchant prudemment, et décidant finalement de sacrifier ma veste pour me coller au mur, je pu me rendre compte qu'il y avait ici une petite porte en métal entrouverte. J'allais sauter sur l'occasion quand mon regard se posa instinctivement plus en hauteur. Je fis un bon en arrière pour de nouveau me plaquer contre la paroi froide et humide. Juste au dessus de l'entrée, une caméra de surveillance scrutait les environs. Je vais devoir ruser pour passer sans me faire repérer.
Objets de Di'Mort:
Une boite d'allumettes
Une canette de coca
Un chewing-gum
Un couteau suisse
Un gigot
Une lampe torche
Un masque et un Tuba
Une pièce de 10c
Une pomme de terre
De la poudre de perlimpinpin


Torti a écrit:Ils sont malades, ils sont malades … Foncer comme ça tête baissée dans un vieux manoir pas tout à fait abandonné et probablement hanté … et surtout plein de zombies ! Non, moi je ne mourrai pas comme ça ! Scrutant l'horizon, je vis le soleil décliner peu à peu. Devant moi s'étendait une vaste plaine avec des plantations … au milieu du désert … OK, no problem, tout est ABSOLUMENT normal ! Elle était entourée d'un large champ de barbelés et d'un vieux grillage rouillé …  Tout au bout, un grand bâtiment attisa ma curiosité. Peut être pourrais-je y trouver un moyen de contacter quelqu'un … Je n'avais rien à perdre, mais si je voulais m'y rendre, il me fallait d'abord traverser cet obstacle.
Objets de Torti:
Une chaise
Un chat
Un Colt
Une écharpe
Une hache
Le livret des règles du Texas Zombies
Un ordinateur Portable
Une plante en pot
Un rétroviseur
Une ventouse pour toilettes


KingB a écrit:Ehoh ! Ehoh, les gens ! Sympa de m'avoir laissé là, seul, dans ce bus renversé, la jambe coincée entre la vitre et un siège arraché ! Vraiment merci, je m'en souviendrai ! Tsss, et voilà la nuit qui tombe maintenant … Au moins ces sales macchabées sont partis … Je pris le temps d'analyser ma situation … J'avais trois membres libres de leurs mouvements. Le quatrième, ma jambe gauche, était coincée sous une masse d'au moins 500 kg, à en juger par le fait que malgré mes efforts, elle ne se déplaça pas d'un iota. Je pouvais sentir mes orteils bouger, au moins, je n'était pas sévèrement blessé … mais comment me sortir de là ?
Objets de KingB:
500g de farine
Un boomerang
Un collier de perles
Une encyclopédie
Un katana
Un plateau d'échec
Un sandwich
Du shampoing
Un tournevis
Une trousse de soins

Si vous avez la moindre question, je suis à votre disposition via Skype ou MP! GL HF! ~
avatar
Zer0mega

Messages : 526
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 22
Localisation : Derrière le 4em mur

Voir le profil de l'utilisateur http://anotterotter.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zer0mega le Sam 3 Oct - 12:17:12

Plooop, voici enfin la suite de la manche 1! ~
La situation est en italique et vos réponses sans formatage. Tout est sous spoil, pardon Di'Mort mais sinon c'était vraiment pas possible! %)


Crobe le shérif:
Olalalala, Machu va me tuer, Machu va me tuer ! C'était sa figurine fétiche !
J'approchais rapidement du fameux manoir. De près, il était devenu vraiment impressionnant. Me trouvant à seulement quelques mètres de ce qui semblait être l'entrée principale, je vis quelque chose bouger juste devant moi. Instinctivement, je bondis derrière un gros rocher situé au bon endroit au bon moment et pris le temps d'observer l'endroit. Je me trouvais juste devant une imposante porte en bois usé par les années. Devant, quelques marches et un grand balcon sombre. Et sur ce balcon … merde ! Sur ce balcon j’aperçus deux silhouettes affalées contre le mur. Il s'agissait de deux zombies un peu somnolant qui montaient la garde. Je devais rentrer, il FALLAIT que je rentre, mais comment éviter de se faire dévorer le cerveau ?


J'entrepris alors de faire peur aux zombies en pointant ma banane vers eux (pas de mauvaise interprétation s'il vous plait :v), espérant ainsi mimer un pistolet. Mais j'avais oublié une chose : les zombies ne connaissent pas la peur, leur cerveau étant vide. Ils commencèrent alors à s'approcher de moi. Je devais réagir et la seule chose que j'avais en tête était de manger ma banane. Pourquoi ? Déjà j'avais faim ; mais en plus peut être qu'une fois rassasié, des idées me viendront en tête.

Alors que j'avais fini ma banane, aucune idée ne m'était venu en tête et le premier zombie n'était plus qu'à quelques dizaines de centimètres ; pris de panique, je laissai tomber ma peau de banane et je me préparai à fuir quand j'assistai à une scène des plus étonnantes : le premier zombie glissa sur la peau de banane, et tandis que le deuxième zombie avançait toujours, il trébucha sur le premier et tomba également. Je me souvins alors que si les zombies ne connaissent pas la peur, ils ne connaissent pas non plus l'intelligence. Je profitai alors de cette occasion pour les contourner et rentrer dans le manoir. Que m'attendait-il là bas et y retrouverai-je amphinobi ?

Objets:
Une banane
Un briquet
Un chandelier
Un couteau de cuisine
Des gants de boxe
Une lampe à huile
Une manette de NGC
Un parapluie
Un poisson rouge
Une tondeuse à gazon


Zellan l'alpiniste:
M. Zani ! Essayez de ne pas mourir, j'arrive à votre secours !
Il fallait que je fasse vite, la nuit n'allait pas tarder à tomber ! Alors que je cherchais un peu maladroitement une entrée, j'eus une idée lumineuse. M. Zani avait probablement été emmené auprès du boss de cet endroit, et tous les boss sont au dernier étage, c'est bien connu ! Je levai la tête. Oh, miracle, elle m'apparut ! Tout en haut, sur la façade, à environ quatre mètres du sol se trouvait une petite fenêtre par laquelle je pouvais m'engouffrer ! Hélas, les vieux murs de ce manoir était recouverts de mycéliums les rendant extrêmement glissants … comment atteindre cette fenêtre ?


Une idée surgit soudain du brillantissime cerveau qu'est le mien ! En fouillant dans mon sac, je trouvais, caché entre deux 20/20, un lasso. Ce lasso se trouvait au cas où le groupe aurait croisé quelque indiens, on n'est jamais trop prudent après tout ! Toujours est-il que, comme d'habitude, cette précaution me fut d'une grande utilité. Grâce au savoir faire que m'avait enseigné M. Zani-sensei, je fis un noeud coulant et lançais la boucle sur une extrémité au dessus de la fenêtre, et resserai la corde jusqu'à la tendre au maximum. Ensuite, malgré mon petit corps frêle et dépourvu de muscles, je me hissais avec grande peine jusqu'à cette fenêtre tant convoitée. Au prix d'un ultime effort, j'atteignis le rebord, essoufflé et le front plein de sueurs. Mon corps avait beau être maigrichon, heureusement que mon cerveau fonctionnait à merveille ! Dans un cri de guerre glorieux, j'hurlais :
"- J'arrive, Mr. Zani-senseiiii !"

Objets:
Un bonzaï
Un CD de Justin Bieber
Un cookie
De la dynamite
Un Gobou en peluche troptrop kawaii
Un lasso
Une navette spatiale modèle réduit
Une Piñata
Une raquette de tennis
Un trousseau de clés


Cumulo le mélomane:
Ahhh nan mais je vous jure, quelle bande d'imbéciles … Ils se sont jetés droit dans la gueule du loup, et c'est qui qui va devoir les sauver ? C'est bibi ! … pfff … Le soleil commence à se coucher, je ferais bien de trouver un moyen d'entrer, rapidement, et surtout discrètement !
Ainsi je me suis retrouvé à longer les vieux murs moisis de cet obscure manoir. Tout autour de moi, il n'y avait rien d'autre : du sable, de la caillasse, un grillage et des barbelés en face semblaient mener à une sorte d'exploitation. C'est alors que je trouvai ce que je cherchais : dans un coin, accolé au mur de l'habitation, se trouvait une sorte de trappe bouchée par une lourde porte métallique. De larges chaînes et deux gros cadenas verrouillaient le tout.
Héhé, il en faudra plus pour m'arrêter !


Je m’approchai alors de ta trappe afin d’analyser de plus près ce qui bloquait mon chemin… Et à vrai dire, sans clé, ça allait être compliqué de passer. Etant donné que rien ne me venait à l’esprit, et que la boule de bowling que KingB m’avait donné que j’ai gardée dans mes bras musculeux depuis tout ce temps n’allait aucunement me servir, je me mis à fouiller mon inventaire. Ma main attrapa alors un objet long et dur, parsemé de quelques trous… Une flûte, ça alors… Mais depuis quand je joue de la flûte au juste ? M’enfin, peu importe, j’allais devoir me servir de cet objet pour passer. J’essayais en vain de faire coulisser le bec de ma flûte dans la serrure d’un des cadenas, sans effet. Je la portai alors à ma bouche… Et soudainement une partition s’afficha devant moi, une sorte de portée, alors que retentissait un petit son… Mais quelle est cette flûte étrange… Mais peu m’importe, la partition m’indiquait des notes, j’allais donc suivre les instructions.

[2 heures plus tard…]

Droite… Ah non c’est haut… Humpf… AH ENFIN ! J’ai enfin réussi à jouer la partition complète, sans difficulté aucune bien évidemment. C’est alors qu’un bruit provenant de la trappe se fit entendre, une sorte de petit tintement assez mélodieux, que j’étais sûr d’avoir déjà entendu quelque part… suivi d’un petit cliquetis. Quelques secondes plus tard, les cadenas s’ouvraient complètement, et après avoir dégagé les chaînes de la trappe, je l’ouvris enfin et y pénétrai…

Objets:
Un ballon de plage
Une boule de bowling
Une bouteille d'eau
Des chaussures de sport
Une étrange potion
Une flûte
Des lunettes de soleil
Un paquet de bonbons
Une poêle
Un ticket de réduction pour le planétarium


Di'Mort le pavé:
Trouver une entrée discrète … une entrée discrète, il en a de bonnes lui … Ce manoir est immense ! C'est incroyable, celui qui a fait construire ça devait avoir une vraie petite fortune ! …
Je faisais le tour du bâtiment en évitant de trop m'approcher des murs crades et vétustes. C'est alors que j’aperçus sur une façade du bâtiment un renfoncement duquel émergeait une faible lueur. M'approchant prudemment, et décidant finalement de sacrifier ma veste pour me coller au mur, je pu me rendre compte qu'il y avait ici une petite porte en métal entrouverte. J'allais sauter sur l'occasion quand mon regard se posa instinctivement plus en hauteur. Je fis un bon en arrière pour de nouveau me plaquer contre la paroi froide et humide. Juste au dessus de l'entrée, une caméra de surveillance scrutait les environs. Je vais devoir ruser pour passer sans me faire repérer.


Pour cela, je me suis dit que les objets qui se trouvaient dans mon sac pouvaient être utiles. Un couteau-suisse.... de la poudre de perlimpinpin.. Oh ! Parfait, une pièce de dix centimes ! A quoi ça pourrait me servir ? La semaine dernière ça m'aurait bien été utile, mais non ! Il a fallut que j'abandonne mon CD de Nirvana à la caisse ! Pfff.... Bon, ceci dit, me plaindre n'est pas ce qui va m'aider à avancer. Il faut que je trouve une solution pour cette caméra de surveillance... D'ailleurs, qui peut surveiller ? Les zombies ? C'est trop bête pour surveiller un zombie !! Enfin de toute façon je ne peux pas prendre le risque de passer devant cette caméra. Et si je m'amuse à essayer de faire en sorte qu'il n'y ait plus d'image à l'écran, ça va m'attirer des ennuis... Je pris la pièce de dix centimes et j’enchaînais les Pile ou Face. Après tout, qui sait, peut-être que l'éclair de génie me viendra comme ça. Face... Face... Face... Ce jeu est déjà suffisamment répétitif, alors si en plus je dois toujours avoir le même résultat.. Oh ! Mais oui ça y est je sais !!
Si il y a une chose dans la vie que les dessins animés m'ont appris, c'est que ne pas réessayer plusieurs fois est un tort. Le piège du vil coyote sur Bip-Bip n'était pas si mauvais, il a juste eu un raté et il aurait du recommencer. Répéter encore et encore, c'est le meilleur moyen d'y arriver. Ce que j'ai l'intention de faire : je vais lancer la pièce sur le côté de la caméra à plusieurs reprises de manière à ce que celle-ci se décale petit à petit. La porte ne sera alors plus dans son champ de vision et je pourrais rentrer sans problème. Et ceux qui surveillent n'y verront que du feu étant donné que le champ de vision se décalera petit à petit. Et de toute façon leur cerveau n'est plus vraiment entier à ce que je sache... Ce plan est parfait !!
La partie difficile, ça va être le retour de pièce ; il faut que celle-ci revienne en roulant vers moi, sur la tranche, étant donné que je ne pourrais pas retourner la ramasser près de la caméra de surveillance sans me faire repérer.
J'ai donc d'abord décider de m'entraîner afin de mettre toutes les chances de mon côté ; je lançais la pièce dans la direction opposée, sur un rocher, et je la lançais de façon à ce qu'elle revienne en roulant vers moi. Bizarrement, j'y arrivais très bien. Peut-être me serais-je trouver un don ! Au bout d'une petite-demi-heure, je me suis dit qu'il était temps de s'attaquer à la caméra. Je lance alors la pièce. En réalité, ça n'a du prendre qu'une seconde, mais j'ai l'impression que ce moment à durer.. au moins deux secondes. La pièce a rebondit contre la caméra et... n'est pas tombée sur la tranche. C'était face. Encore.
« Et p***** de m**** !!! »
Là, je me suis vraiment senti comme le vil coyote après que son piège ait raté. Enfin je suppose qu'il se sentait comme ça. J'étais coincé. Je suis allé voir le rocher qui faisait si bien revenir ma pièce ; j'avais deux mots à lui dire.
« Rocher pourri ; si tu pouvais ressentir la souffrance j'aimerais que tu crèves lentement et qu'on t'assassine en te lançant des petits cailloux pendant des décennies. C'est comme si on lançait des enfants sur un humain en plus ! ». Je donnais alors un gros coup de pied dans ce rocher, ce qui ne me fit absolument pas mal ; faut dire que les boots ça a un avantage. Et alors que je réfléchissais à l'horreur que devait être un meurtre sur un humain par lancer d'enfant, j'entendis une sorte de grognement. En me retournant je vis que le rocher n'en était pas vraiment un. C'était une sorte d'animal bizarre que je ne pourrais pas décrire étant donné que les cours de bio c'était pourri et j'écoutais jamais rien. C'était un truc de la taille d'un chien mais en plus féroce et en plus... bah ça ressemble à un rocher.
« Bon écoute, je ne t'en veux pas vraiment hein ! Juste que.. tu comprends, c'est frustrant... Je voulais juste que tout se passe bien et puis avec toi tout allait bien et... tu comprends rien de ce que je dis de toute façon hein ? On peut pas vraiment négocier avec toi.. Heuuuu.... » Je cherchais partout autour de moi ce que je pouvais utiliser. Rien. Mon sac n'était pas à portée de main et il n'y a rien dans ce désert pourri.
La bête se rua vers moi et me sauta dessus. Je me retrouve alors au sol avec cette bête qui griffe mes vêtements tous neufs ! Pris d'un accès de colère, j'attrape la bête et je la balance en l'air... Pile sur la caméra. Coup de chance ! Cette dernière tomba au sol et la bête était sur le dos et ne semblait pas pouvoir se relever. J'aurais bien entamé une danse de la joie mais c'est naze et vu que la caméra est hors service, ceux qui surveillent vont bien finir par se douter de quelque chose. Je pris donc la décision la plus judicieuse : ramasser mon sac. Ha oui et après aussi j'ai décidé de passer par cette porte en métal entrouverte. Que la chance soit avec moi !

*pendant ce temps au poste de surveillance*
_bluuuuuuuuurg (C'est à toi de jouer.)
_bleuuuuuuuuuuuurg (Je prends la cacahuète et je mange ta tour. Mot compte triple.)
_bluuuuuuuurg (Abruti c'est une façon de parler! Enlève ça de ta bouche)
_bloooooooorg blooooooorg (Et faudrait peut-être surveiller les caméras les gars)
_bleuuuuuuuurg (J'arrive à toucher mon oreille avec mon nez)
_blooooooorg bloooooorg (ha ouais. Allez je vais finir mon bouquin, j'ai encore un petit creux)

Objets:
Une boite d'allumettes
Une canette de coca
Un chewing-gum
Un couteau suisse
Un gigot
Une lampe torche
Un masque et un Tuba
Une pièce de 10c
Une pomme de terre
De la poudre de perlimpinpin


Torti l'aventurier:
Ils sont malades, ils sont malades … Foncer comme ça tête baissée dans un vieux manoir pas tout à fait abandonné et probablement hanté … et surtout plein de zombies ! Non, moi je ne mourrai pas comme ça ! Scrutant l'horizon, je vis le soleil décliner peu à peu. Devant moi s'étendait une vaste plaine avec des plantations … au milieu du désert … OK, no problem, tout est ABSOLUMENT normal ! Elle était entourée d'un large champ de barbelés et d'un vieux grillage rouillé …  Tout au bout, un grand bâtiment attisa ma curiosité. Peut être pourrais-je y trouver un moyen de contacter quelqu'un … Je n'avais rien à perdre, mais si je voulais m'y rendre, il me fallait d'abord traverser cet obstacle.

Ahh... La soleil allait bientôt disparaitre de l'horizon, et il fallait absolument que j'atteigne ce batiment avant la nuit. Ça ne va pas être de la tarte. Pour commencer il va me falloir traverser ce vieux grillage rouillé... Hm... À première vue rien tout autours ne pourrait m'aider à traverser, rien ni personne. Ils sont tous fous à aller dans ce vieux manoir lugubre, brrr j'en ai des frissons rien que d'y penser ! Bref, revenons à mon problème de grillage, j'ai bien dû emporter quelque chose avec moi pour le trancher... J'ai ma hache, mais ça m'embête de l'utiliser maintenant... Bon, j'ai pas trop d'autre choix. Je prends donc ma hache et tape de toutes mes forces cet obstacle.

Objets:
Une chaise
Un chat
Un Colt
Une écharpe
Une hache
Le livret des règles du Texas Zombies
Un ordinateur Portable
Une plante en pot
Un rétroviseur
Une ventouse pour toilettes


KingB le mécano:
Ehoh ! Ehoh, les gens ! Sympa de m'avoir laissé là, seul, dans ce bus renversé, la jambe coincée entre la vitre et un siège arraché ! Vraiment merci, je m'en souviendrai ! Tsss, et voilà la nuit qui tombe maintenant … Au moins ces sales macchabées sont partis … Je pris le temps d'analyser ma situation … J'avais trois membres libres de leurs mouvements. Le quatrième, ma jambe gauche, était coincée sous une masse d'au moins 500 kg, à en juger par le fait que malgré mes efforts, elle ne se déplaça pas d'un iota. Je pouvais sentir mes orteils bouger, au moins, je n'était pas sévèrement blessé … mais comment me sortir de là ?

Bon, j'ai 3 membres qui bougent, un gros poids sur la jambe, il faut nuit, j'ai la testicule gauche qui gratte, et j'ai envie de chier. Quand même, il me faut une grosse patate pour dégager cette chaise. Soit je le glisse avec le shampoing, soit je me coupe la jambe et je la remplace par le katana, soit je bouffe le sandwich et tel un Popeye des temps modernes, je défonce tout. Laquelle des 3 options est la meilleure ?

Bon, le shampoing est trop simpliste, et j'ai encore besoin du sabre pour jouer au samurai. Je me tate à bouffer ce sandwich dégueulasse en fait. Ué, je vais le faire. Quoique...

Putain, je vais le désosser ce siège, merci le tournevis. Je le démonte petit à petit, je jette les pièces par dessus bord, et ça devrait le faire.

Objets:
500g de farine
Un boomerang
Un collier de perles
Une encyclopédie
Un katana
Un plateau d'échec
Un sandwich
Du shampoing
Un tournevis
Une trousse de soins


Voili voilou, maintenant à vous de jouer!
Vous avez jusqu'à Mardi 6, 19h pour débattre, discuter des situations ou des réponses et surtout voter!
Les spectateur peuvent et sont même invités à participer! ~

Pour voter vous utiliserez le format suivant:
Vote de XXX, signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:Crobe: Pour / Contre
Zellan: Pour / Contre
Cumulo: Pour / Contre
Di'Mort: Pour / Contre
Torti: Pour / Contre
KingB: Pour / Contre

Notez bien que l'objectif n'est pas forcément le réalisme. Vous pouvez voter pour vous même mais ce ne sera pas comptabilisé.
Chaque joueur avec une majorité de 'Pour' fera gagner un point à son équipe, équipes qui seront révélées à la fin.
À savoir aussi que les résultats peuvent (selon mon humeur ~) avoir des répercussions sur la suite du RP! ~
avatar
Zer0mega

Messages : 526
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 22
Localisation : Derrière le 4em mur

Voir le profil de l'utilisateur http://anotterotter.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Cumulo' le Sam 3 Oct - 13:59:56

Il en faut bien un qui commence, donc go ~

- Crobe : Sympathique, pas le récit le plus sophistiqué mais il reste tout de même fun et cohérent. Donc Pour.

- Zellan : Très simpliste, mais bon vu la situation il n'y a aucune raison de voter contre. Pour.

- Di'mort : Récit très bien consruit et agréable à lire, le coup de la la pièce il fallait le chercher loin huhu, mais bon, rien que pour l'implication je ne peux que voter Pour.

- Torti, je vote contre pour deux raisons : d'abord le fait que je suis pas sûr qu'une hache puisse trancher du grillage et des barbelés, aussi aiguisée soit-elle, et ensuite parce qu'on n'a pas le dénouement de la péripétie, on ne sait finalement pas si tu as réussi à traverser cet obstacle ou pas %) Donc désolé mais bon, voilààà :c

- Jintei (ET OUI JINTEI PAS KINGB) : Je dois dire que c'est celui pour lequel j'ai le plus longtemps hésité, parce que finalement il a juste exposé trois solutions possible avant d'en choisir une et puis... voilà :v J'aurais préféré qu'il insiste sur une solution plutôt que de faire genre je suis trop doué regardez, j'ai plein de solutions moi... Mais bon étant donné qu'il a choisi la plus "logique" et qu'il y a pas de raison que ça marche pas, je vote quand même Pour par simple bonté :v

Vote de Cumulo', signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:Crobe: Pour
Zellan: Pour
Cumulo: X
Di'Mort: Pour
Torti: Contre
KingB: Pour
avatar
Cumulo'
Modérateur

Messages : 1558
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Machu Pichu le Sam 3 Oct - 19:47:00

Je veux voter v:
avatar
Machu Pichu
Modérateur

Messages : 1042
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Cumulo' le Sam 3 Oct - 19:49:57

Bah tu peux hein
avatar
Cumulo'
Modérateur

Messages : 1558
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Machu Pichu le Sam 3 Oct - 19:52:45

Ah ui je croyais que c'était juste un jeu par équipe

Bah je ferais ça quand j'aurais le temps v: (et que je serais sur mon ordi)
avatar
Machu Pichu
Modérateur

Messages : 1042
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Crobe le Dim 4 Oct - 15:35:24

Passons à mes avis :
-zellan : sa résolution est un peu simple mais je trouve que ça reste sympa donc je suis pour.

-Cumu : à ce que je sache ta flute était pas magique :v enfin bon à la limite je veux bien que tu contrôle des animaux genre serpent ou autre avec une flûte mais là les cadenas qui s'ouvrent tout seul je trouve ça un peu tiré par les cheveux donc j'approuve pas.

-Di'mort : j'apprécie ton implication et le fait que tu fasse un pavé, mais j'ai du mal à approuver quand même. Faut que je fasse la part entre l'originalité et le réalisme quand même. Mais je pense quand même voter contre car quand je résume ton truc ça fait vraiment irréaliste ^^

Torti : je rejoins cumu pour ce qu'il a dit, mais en plus de ça, c'est vraiment pas très original donc non.

Jintei : je pense pas comme cumu, au contraire je pense qu'il n'a pas dit "je suis trop fort j'ai plein de solutions" mais qu'il a juste montré les étapes de réflexion de son personnage, donc je trouve ça bien et réaliste en plus donc oui.

Vote de Crobe, signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:Crobe: ~
Zellan: Pour
Cumulo: Contre
Di'Mort: Contre
Torti: Contre
KingB: Pour
avatar
Crobe

Messages : 779
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 18
Localisation : New L.A.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Machu Pichu le Dim 4 Oct - 15:52:37

Alors mon avis :

Crobe : ouais le truc est bien fait fin j'adhère, c'est pas trop attendu comme situation mais ça fonctionne donc Pour

Zellan : Avant de voir vos RP je m'étais dit "le plus simple ça serait de faire comme ça, j'espère juste qu'il le fera pas" or c'est ce que tu as fait du coup ouais je suis pas trop pour, je trouve que c'est un peu facile comme solution :v

Cumulo : je vais faire simple : avec une flute je charme les zombies donc je passe, avec une flute je crée une plante grimpante donc je passe par la fenêtre, avec une flute je fais danser les barbelés qui se démêlent donc je passe, avec une flute fais voler voler le car donc je passe... bref, quand j'ai vu que tu utilisais la flute honnetement je me suis dit tiens ça peut être intéressant mais la solution "je joue une musique le truc se débloque automatiquement" j'ai trouvé ça décevant perso

Di'mort : dsl j'ai pas eu le courage de lire ton pavé donc ne se prononce pas :v

Torti : Ca fait très bourrin, comme l'a dit Crobe ya pas trop d'originalité et pis une hache ça coupe pas des barbelés ça s'emmèle etc. fin je rejoins aussi un peu l'avis de Cumu dsl

Jintei : perso ça m'a assez convaincu, t'as pas fait justement ce que je reproche à d'autes, tu abordes un angle sympa et bien propre à toi je pense, donc j'approuve

Vote de Machu, signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:Crobe: Pour
Zellan: Contre
Cumulo: Contre
Di'Mort: ~
Torti: Contre
KingB: Pour
avatar
Machu Pichu
Modérateur

Messages : 1042
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zangoose le Dim 4 Oct - 16:10:28

Zani's choices :

Crobe : Rigolo, j'aime l'originalité, oui

Zellan : Trop simpliste, je mérite d'être sauvé de façon plus héroïque, prouves-moi que tu mérites d'être mon chouchou

Cumulo : Bah perso j'ai beaucoup aimé, c'est l'esprit que j'attendais, de l'imagination et du fantasy, pas obligé d'être forcément réaliste, d'ailleurs BEAUCOUP d'objets se prêtent à l'interprétation qu'on peut en faire donc c'est totalement l'idée

Di'mort : Original, inventif. Un brin long et peut-être pas assez... je sais pas trop comment dire... mais pour l'effort, oui.

Torti : Je sais que tu as mal compris le jeu à la base mais je peux pas te valider quand même désolé

Jintei : Tu énumères plein de solutions rigolotes pour finalement prendre une toute autre voie, très sympa, je dis oui !

Vote de Zanidiot a écrit:Crobe: Pour
Zellan: Contre
Cumulo: Pour
Di'Mort: Pour
Torti: Contre
KingB: Pour
avatar
Zangoose
Administrateur

Messages : 2203
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://braingamezone.france-forum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Tip' le Dim 4 Oct - 16:48:32

Vote de Tip, signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:Crobe: Pour
Zellan: Contre
Cumulo: Pour
Di'Mort: Pour
Torti: Contre
KingB: Pour
J'avoue qu'au début le truc tellement wtf de Cumulo m'a fait voter contre, mais il fallait trouver avec ces objets, donc pour la prise de risque, j'encourage. C'est pour la raison inverse que je ne vote pas pour Zellan, de plus je trouve qu'il y a des zones d'ombre (à quoi s'accroche au juste le lasso, et les murs n'étaient pas glissants comme dit dans l'intro ?). Pour Jintei j'ai bien aimé, il y a aussi de la simplicité, mais la revue des différentes solutions potentielles et le style bien "Jiji" m'a plu. Pour Torti idem que les autres.

Les deux meilleurs de mon pdv sont ceux de Di'mort et Crobe. J'ai beaucoup aimé l'imagination du récit de Di'mort perso, bien qu'un peu long (si les 6 avaient été comme ça j'aurais peut-être pas eu le courage de tout parcourir. Mettre une limite de lignes pour les prochains ?). Enfin celui de Crobe est celui que j'ai préféré des six, récit très sympa (j'aime beaucoup le côté "victorieux malgré lui"), et c'est le seul où on rentre directement dans le vif du sujet avec deux zombies.
avatar
Tip'
Ultime Survivant VIII

Messages : 934
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 22
Localisation : Le Havre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zellan le Dim 4 Oct - 17:04:39

Crobe : J'ai bien aimé, c'était original donc Pour

Zellan : Je crois que, comme Torti, j'avais compris qu'il fallait être le plus crédible possible, my bad %)

Cumulo : Idem que Crobe, j'ai bien aimé l'originalité

Di'mort : Joli récit, je vote Pour plus pour l'écriture que pour l'idée en soi %)

Torti : Pour les mêmes raisons que mes prédécesseurs, ce sera Contre, désolé

KingB : C'était pas mal, mais au final je l'ai trouvé un peu simpliste (comme le mien en fait) donc je vote Contre, un peu à regret mais bon, je pense qu'on fera tous mieux la prochaine manche %)

Vote de Zellâne a écrit:Crobe: Pour
Zellan: ~
Cumulo: Pour
Di'Mort: Pour
Torti: Contre
KingB: Contre
avatar
Zellan

Messages : 710
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zer0mega le Jeu 8 Oct - 7:45:59

Vraiment désolé pour le retard, je suis rentré à une heure pas possible hier... QQ

Triii, fin du temps réglementaire!
Bon, on n'a pas eu beaucoup de votants mais on va faire avec! ~
J'insiste vraiment sur le fait que les joueurs viennent voter puisque c'est un peu ça l'esprit du jeu!

Crobe, Cumulo, Di'Mort et JijingB marquent un point.

Début de la manche 2:
Voici vos nouvelles situations imposées, vous aurez jusqu'à Jeudi 15 pour m'envoyer vos réponses par MP. Ce coup-ci, elles feront quinze lignes maximum. Vous utiliserez exactement deux objets (qui seront toujours consommés).


Crobe:
J'entrepris alors de faire peur aux zombies en pointant ma banane vers eux (pas de mauvaise interprétation s'il vous plait :v), espérant ainsi mimer un pistolet. Mais j'avais oublié une chose : les zombies ne connaissent pas la peur, leur cerveau étant vide. Ils commencèrent alors à s'approcher de moi. Je devais réagir et la seule chose que j'avais en tête était de manger ma banane. Pourquoi ? Déjà j'avais faim ; mais en plus peut être qu'une fois rassasié, des idées me viendront en tête.

Alors que j'avais fini ma banane, aucune idée ne m'était venu en tête et le premier zombie n'était plus qu'à quelques dizaines de centimètres ; pris de panique, je laissai tomber ma peau de banane et je me préparai à fuir quand j'assistai à une scène des plus étonnantes : le premier zombie glissa sur la peau de banane, et tandis que le deuxième zombie avançait toujours, il trébucha sur le premier et tomba également. Je me souvins alors que si les zombies ne connaissent pas la peur, ils ne connaissent pas non plus l'intelligence. Je profitai alors de cette occasion pour les contourner et rentrer dans le manoir. Que m'attendait-il là bas et y retrouverai-je amphinobi ? (5/0)


Je bloquai la porte avec une planche en bois situé juste à coté de l'entrée. Me retournant, je pu me rendre compte que je me trouvais dans un vaste hall décoré à la manière du XVII siècle … ou peut-être du XVIIIem, à moins que ce ne soit un truc de la Renaissance … Rhaaa et Zellan qui n'est jamais là quand on a besoin de lui ! Bref, le hall était décoré avec de vieux machins : un énorme luminaire pendait au plafonds, les murs dont la tapisserie moisissait étaient recouverts de tableaux à la peinture écaillée, et sur le sol, une gigantesque peau d'ours gisait. Je dis gigantesque parce que la bête à qui elle appartenait devait au moins mesurer trois ou quatre mètres ! Devant moi, deux escaliers menaient au premier étage. Je scrutais rapidement les moindres recoins de cette étrange pièce. Elle semblait déserte. De décidai d'avancer. N'ayant pas vu de paillassons à l'entrée, et ne perdant tout de même pas les bonnes manières que mon frère m'avait inculquées, je m’essuyai les pieds sur la carcasse étendue sur le sol. Le sol se mit subitement à trembler. En fait, ce n'était pas le sol …  Le souci c'est que j'avais oublié un détail : dans un manoir zombie, ce qui est sensé être mort est vivant … La peau d'ours se dressa d'un coup et me propulsa contre un mur. Se retournant dans ma direction, elle me lança un féroce ''Arrrgblblarg !!'' !
...oups, je suis mal là !

Objets:
Une banane
Un briquet
Un chandelier
Un couteau de cuisine
Des gants de boxe
Une lampe à huile
Une manette de NGC
Un parapluie
Un poisson rouge
Une tondeuse à gazon


Zellan:
Une idée surgit soudain du brillantissime cerveau qu'est le mien ! En fouillant dans mon sac, je trouvais, caché entre deux 20/20, un lasso. Ce lasso se trouvait au cas où le groupe aurait croisé quelque indiens, on n'est jamais trop prudent après tout ! Toujours est-il que, comme d'habitude, cette précaution me fut d'une grande utilité. Grâce au savoir faire que m'avait enseigné M. Zani-sensei, je fis un noeud coulant et lançais la boucle sur une extrémité au dessus de la fenêtre, et resserai la corde jusqu'à la tendre au maximum. Ensuite, malgré mon petit corps frêle et dépourvu de muscles, je me hissais avec grande peine jusqu'à cette fenêtre tant convoitée. Au prix d'un ultime effort, j'atteignis le rebord, essoufflé et le front plein de sueurs. Mon corps avait beau être maigrichon, heureusement que mon cerveau fonctionnait à merveille ! Dans un cri de guerre glorieux, j'hurlais :
"- J'arrive, Mr. Zani-senseiiii !" (2/3)


Oh, hisse ! Pffffiou, enfin au sommet ! Je brisai la vitre de la fenêtre pour m'y engoufrer Bon, plus qu'une réception en douceur et … SBLAFF !  Je m’étalai comme une masse sur le sol … urg … J'essayai de me redresser. Je sentis une vive douleur au niveau de ma cheville gauche qui avait doublé de volume… Ouah, c'est pas vrai, pas maintenant … Pas moyen de courir avec une articulation dans cet état … Mais pas le temps de penser à ça, tenez bon M. Zani-sensei, j'arrive ! Laissez moi juste le temps de traverser cette … … … Je faillis trépasser de bonheur … Je … je me trouvais dans le plus saint des saint lieux, dans cette place sacrée source d'évasion et de savoirs infinis : une vieille bibliothèque, oh, que dis-je, une très vielle bibliothèque ! Le fait de savoir que les zombies aussi s'instruisaient remonta l'estime que je portais à ces braves créatures ! Mais l'heure n'était pas à la parlotte, j'avais un sensei à sauver ! Je me promenais ainsi, émerveillé, entre les différents rayons emplis d'ouvrages sûrement fascinants. L'endroit était désert. Après avoir traversé deux ou trois rayons parmi ces quelques 2000 m² de sagesse poussiéreuse, je finis par tomber sur une grande porte métallique. Fermé, évidemment … À coté, une petite inscription : ''Silence, bibliothèque ! Porte blindée, la clé est vous-savez-où.'' Ah, bah non, justement je ne sais pas … Bon, et bien je n'ai plus qu'à trouver cette foutu clé …

Objets:
Un bonzaï
Un CD de Justin Bieber
Un cookie
De la dynamite
Un Gobou en peluche troptrop kawaii
Un lasso
Une navette spatiale modèle réduit
Une Piñata
Une raquette de tennis
Un trousseau de clés


Cumulo:
Je m’approchai alors de ta trappe afin d’analyser de plus près ce qui bloquait mon chemin… Et à vrai dire, sans clé, ça allait être compliqué de passer. Etant donné que rien ne me venait à l’esprit, et que la boule de bowling que KingB m’avait donné que j’ai gardée dans mes bras musculeux depuis tout ce temps n’allait aucunement me servir, je me mis à fouiller mon inventaire. Ma main attrapa alors un objet long et dur, parsemé de quelques trous… Une flûte, ça alors… Mais depuis quand je joue de la flûte au juste ? M’enfin, peu importe, j’allais devoir me servir de cet objet pour passer. J’essayais en vain de faire coulisser le bec de ma flûte dans la serrure d’un des cadenas, sans effet. Je la portai alors à ma bouche… Et soudainement une partition s’afficha devant moi, une sorte de portée, alors que retentissait un petit son… Mais quelle est cette flûte étrange… Mais peu m’importe, la partition m’indiquait des notes, j’allais donc suivre les instructions.

[2 heures plus tard…]

Droite… Ah non c’est haut… Humpf… AH ENFIN ! J’ai enfin réussi à jouer la partition complète, sans difficulté aucune bien évidemment. C’est alors qu’un bruit provenant de la trappe se fit entendre, une sorte de petit tintement assez mélodieux, que j’étais sûr d’avoir déjà entendu quelque part… suivi d’un petit cliquetis. Quelques secondes plus tard, les cadenas s’ouvraient complètement, et après avoir dégagé les chaînes de la trappe, je l’ouvris enfin et y pénétrai… (3/2)


Huhu, trop facile ! Un long et étroit couloir sombre se dressait à présent devant moi. Bon, avançons prudemment … Doucement, lentement car presque à l'aveuglette, je continuai ainsi. Des escaliers un peu raides descendaient sur une vingtaine de mètres. Désormais dans l'obscurité la plus totale, je marchais à tâtons en collant les parois métalliques et froides. Au bout d'une minute où deux, la texture des murs changea subitement. Une sorte de film visqueux semblait les recouvrir. Mais qu'est ce que c'est que ce truc ? Ça me rappelle quelque chose … mais quoi ? Dans un grand effort, je parvins à décoller ma main  de cette étrange substance. Bon, éviter de toucher les parois, c'est pas gagné … J'arrivai finalement dans une sorte de grotte où une multitude de faibles lueurs ponctuelles me permettaient à peu près de distinguer la forme des lieux. Un peu rassuré, je décidai d'accélérer le pas, fonçant tête baissée … Ah, ça y est, j'y suis ! C'était de la soie, comme celle des araignées ! Je suis vraiment trop fort ! C'est juste un peu dommage que je ne m'en suis pas rappelé avant de me retrouver complètement englué dans cette toile gigantesque … Et voilà qu'une énorme masse sombre avance doucement dans ma direction … Là, j'ai un petit souci …

Objets:
Un ballon de plage
Une boule de bowling
Une bouteille d'eau
Des chaussures de sport
Une étrange potion
Une flûte
Des lunettes de soleil
Un paquet de bonbons
Une poêle
Un ticket de réduction pour le planétarium


Di'Mort:
Pour cela, je me suis dit que les objets qui se trouvaient dans mon sac pouvaient être utiles. Un couteau-suisse.... de la poudre de perlimpinpin.. Oh ! Parfait, une pièce de dix centimes ! A quoi ça pourrait me servir ? La semaine dernière ça m'aurait bien été utile, mais non ! Il a fallut que j'abandonne mon CD de Nirvana à la caisse ! Pfff.... Bon, ceci dit, me plaindre n'est pas ce qui va m'aider à avancer. Il faut que je trouve une solution pour cette caméra de surveillance... D'ailleurs, qui peut surveiller ? Les zombies ? C'est trop bête pour surveiller un zombie !! Enfin de toute façon je ne peux pas prendre le risque de passer devant cette caméra. Et si je m'amuse à essayer de faire en sorte qu'il n'y ait plus d'image à l'écran, ça va m'attirer des ennuis... Je pris la pièce de dix centimes et j’enchaînais les Pile ou Face. Après tout, qui sait, peut-être que l'éclair de génie me viendra comme ça. Face... Face... Face... Ce jeu est déjà suffisamment répétitif, alors si en plus je dois toujours avoir le même résultat.. Oh ! Mais oui ça y est je sais !!
Si il y a une chose dans la vie que les dessins animés m'ont appris, c'est que ne pas réessayer plusieurs fois est un tort. Le piège du vil coyote sur Bip-Bip n'était pas si mauvais, il a juste eu un raté et il aurait du recommencer. Répéter encore et encore, c'est le meilleur moyen d'y arriver. Ce que j'ai l'intention de faire : je vais lancer la pièce sur le côté de la caméra à plusieurs reprises de manière à ce que celle-ci se décale petit à petit. La porte ne sera alors plus dans son champ de vision et je pourrais rentrer sans problème. Et ceux qui surveillent n'y verront que du feu étant donné que le champ de vision se décalera petit à petit. Et de toute façon leur cerveau n'est plus vraiment entier à ce que je sache... Ce plan est parfait !!
La partie difficile, ça va être le retour de pièce ; il faut que celle-ci revienne en roulant vers moi, sur la tranche, étant donné que je ne pourrais pas retourner la ramasser près de la caméra de surveillance sans me faire repérer.
J'ai donc d'abord décider de m'entraîner afin de mettre toutes les chances de mon côté ; je lançais la pièce dans la direction opposée, sur un rocher, et je la lançais de façon à ce qu'elle revienne en roulant vers moi. Bizarrement, j'y arrivais très bien. Peut-être me serais-je trouver un don ! Au bout d'une petite-demi-heure, je me suis dit qu'il était temps de s'attaquer à la caméra. Je lance alors la pièce. En réalité, ça n'a du prendre qu'une seconde, mais j'ai l'impression que ce moment à durer.. au moins deux secondes. La pièce a rebondit contre la caméra et... n'est pas tombée sur la tranche. C'était face. Encore.
« Et p***** de m**** !!! »
Là, je me suis vraiment senti comme le vil coyote après que son piège ait raté. Enfin je suppose qu'il se sentait comme ça. J'étais coincé. Je suis allé voir le rocher qui faisait si bien revenir ma pièce ; j'avais deux mots à lui dire.
« Rocher pourri ; si tu pouvais ressentir la souffrance j'aimerais que tu crèves lentement et qu'on t'assassine en te lançant des petits cailloux pendant des décennies. C'est comme si on lançait des enfants sur un humain en plus ! ». Je donnais alors un gros coup de pied dans ce rocher, ce qui ne me fit absolument pas mal ; faut dire que les boots ça a un avantage. Et alors que je réfléchissais à l'horreur que devait être un meurtre sur un humain par lancer d'enfant, j'entendis une sorte de grognement. En me retournant je vis que le rocher n'en était pas vraiment un. C'était une sorte d'animal bizarre que je ne pourrais pas décrire étant donné que les cours de bio c'était pourri et j'écoutais jamais rien. C'était un truc de la taille d'un chien mais en plus féroce et en plus... bah ça ressemble à un rocher.
« Bon écoute, je ne t'en veux pas vraiment hein ! Juste que.. tu comprends, c'est frustrant... Je voulais juste que tout se passe bien et puis avec toi tout allait bien et... tu comprends rien de ce que je dis de toute façon hein ? On peut pas vraiment négocier avec toi.. Heuuuu.... » Je cherchais partout autour de moi ce que je pouvais utiliser. Rien. Mon sac n'était pas à portée de main et il n'y a rien dans ce désert pourri.
La bête se rua vers moi et me sauta dessus. Je me retrouve alors au sol avec cette bête qui griffe mes vêtements tous neufs ! Pris d'un accès de colère, j'attrape la bête et je la balance en l'air... Pile sur la caméra. Coup de chance ! Cette dernière tomba au sol et la bête était sur le dos et ne semblait pas pouvoir se relever. J'aurais bien entamé une danse de la joie mais c'est naze et vu que la caméra est hors service, ceux qui surveillent vont bien finir par se douter de quelque chose. Je pris donc la décision la plus judicieuse : ramasser mon sac. Ha oui et après aussi j'ai décidé de passer par cette porte en métal entrouverte. Que la chance soit avec moi !

*pendant ce temps au poste de surveillance*
_bluuuuuuuuurg (C'est à toi de jouer.)
_bleuuuuuuuuuuuurg (Je prends la cacahuète et je mange ta tour. Mot compte triple.)
_bluuuuuuuurg (Abruti c'est une façon de parler! Enlève ça de ta bouche)
_bloooooooorg blooooooorg (Et faudrait peut-être surveiller les caméras les gars)
_bleuuuuuuuurg (J'arrive à toucher mon oreille avec mon nez)
_blooooooorg bloooooorg (ha ouais. Allez je vais finir mon bouquin, j'ai encore un petit creux) (4/1)


J'entrai directement dans un étroit couloir poussiéreux qui partait tout droit sur une vingtaine de mètres puis tournai à 90°. Tout le long de celui-ci, étaient régulièrement installée de lourdes armures médiévales faites d'un métal sombre. C'était assez impressionnant dans la mesure où elle faisaient bien une tête de plus que moi … Toutes portaient une hallebarde et étaient disposées en position de garde à vous. Au début un peu hésitant, je me rappelai finalement que j'avais sûrement déjà des zombies à mes trousses pour dégradation du matériel de sécurité. Je pris donc mon courage à deux mains et la décision d'avancer. Les murs et le sol étaient faits de petites dalles de pierre donnant à l'ensemble du air vétuste. C'est justement une de ces dalles qui s’enfonça de quelques centimètres lorsque je marchai dessus. Immédiatement, l'arme des deux premiers gardes qui s'était abattue sur moi. J'eus juste le temps de faire un bond en arrière et d'éviter ainsi de finir tranché en deux ! « Whaa, c'est pas vrai ! Ne me dites pas que le couloir entier est truffé de pièges de la sorte ! Comment je vais passer moi ? »

Objets:
Une boite d'allumettes
Une canette de coca
Un chewing-gum
Un couteau suisse
Un gigot
Une lampe torche
Un masque et un Tuba
Une pièce de 10c
Une pomme de terre
De la poudre de perlimpinpin


Torti:
Ahh... La soleil allait bientôt disparaitre de l'horizon, et il fallait absolument que j'atteigne ce batiment avant la nuit. Ça ne va pas être de la tarte. Pour commencer il va me falloir traverser ce vieux grillage rouillé... Hm... À première vue rien tout autours ne pourrait m'aider à traverser, rien ni personne. Ils sont tous fous à aller dans ce vieux manoir lugubre, brrr j'en ai des frissons rien que d'y penser ! Bref, revenons à mon problème de grillage, j'ai bien dû emporter quelque chose avec moi pour le trancher... J'ai ma hache, mais ça m'embête de l'utiliser maintenant... Bon, j'ai pas trop d'autre choix. Je prends donc ma hache et tape de toutes mes forces cet obstacle. (0/5)

Un peu maladroits, les coups de hache finirent tout de même par faire effet. Je m'en sortis ainsi avec grand peine. À cause des barbelés, mes habits étaient en lambeaux, et je ne parle même pas de mes bras et mes jambes qui, eux, n'avaient pas eu la chance d'être protégés … Enfin, ce ne sont que des éraflures qui serons sans conséquence pour la suite … Ce n'est qu'au bout de quelques secondes que je réalisai que droit devant moi, à une dizaine de mètres environ, se trouvaient trois horribles épouvantails. Vraiment glauques, ils étaient habillés à la manière de fermiers avec des bottes, une salopette bleue, une chemise à carreau et un large chapeau de paille cachant en partie leur regard. Leur sourire me fit frémir d'angoisse. Ils portaient des outils destinés au travail des champs : faux, fourche et pioche. Wait … une pioche ?! Alors que j'eus une pensée philosophique sur l'intérêt des épouvantails au beau milieu du désert où, par définition, il n'y avait pas d'oiseau, mon regard fut attiré par un petit panneau en bois usé :
''Ne les quitte pas des yeux.''
Bah pourquoi ? Je jetai un regard en leur direction …
… …
Wait … Wait, ils ont bougé là, non ?
Nononon, ce n'était pas possible ! Pourtant, force était de constater qu'ils étaient désormais en cercle à à peine cinq mètres de moi … OK Torti … maintenant tu trouves une solution, et vite … et SURTOUT, tu ne clignes PAS des yeux !

Objets:
Une chaise
Un chat
Un Colt
Une écharpe
Une hache
Le livret des règles du Texas Zombies
Un ordinateur Portable
Une plante en pot
Un rétroviseur
Une ventouse pour toilettes


KingB:
Bon, j'ai 3 membres qui bougent, un gros poids sur la jambe, il faut nuit, j'ai la testicule gauche qui gratte, et j'ai envie de chier. Quand même, il me faut une grosse patate pour dégager cette chaise. Soit je le glisse avec le shampoing, soit je me coupe la jambe et je la remplace par le katana, soit je bouffe le sandwich et tel un Popeye des temps modernes, je défonce tout. Laquelle des 3 options est la meilleure ?

Bon, le shampoing est trop simpliste, et j'ai encore besoin du sabre pour jouer au samurai. Je me tate à bouffer ce sandwich dégueulasse en fait. Ué, je vais le faire. Quoique...

Putain, je vais le désosser ce siège, merci le tournevis. Je le démonte petit à petit, je jette les pièces par dessus bord, et ça devrait le faire. (5/1)


Gnnna et voilà, la dernière tôle ! Et voilà ! Le patron de la casse, c'est moi ! Bon, j'ai bien salopé mon pauvre tournevis par contre … bah pas grave, on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs.

Et maintenant, je fais quoi ? Je me retrouve seul au milieu du désert, le mieux serait peut être de trouver une source ou quelque chose dans le genre pour éviter de mourir de soif … ça ne doit pas être cool de mourir de soif … Je pris donc la route … enfin le chemin … enfin je partis tout droit dans une direction aléatoire. Au bout d'une petite demi-heure de marche j'arrivai à une vaste plaine. Comment décrire ? … Vide. Voilà, c'est fait. Les températures étaient tombées en même temps que la nuit et devant moi il n'y avait strictement rien. Oh, aller, deux trois petits cailloux par-ci par-là … Je shootai machinalement dans l'un d'eux. Il ricocha, une fois, deux fois. Une violente déflagration. OK … J'attrapai un autre de ces projectiles de fortunes pour le lancer derrière moi. Nouvelle déflagration. OK … Donc, pour résumer, j'ai réussi à me retrouver au beau milieu d'un champ de mine sans en avoir déclenché aucune … Chance ou malchance ? … La philo attendra, pour l'instant j'ai d'autres problèmes …



Objets:
500g de farine
Un boomerang
Un collier de perles
Une encyclopédie
Un katana
Un plateau d'échec
Un sandwich
Du shampoing
Un tournevis
Une trousse de soins
avatar
Zer0mega

Messages : 526
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 22
Localisation : Derrière le 4em mur

Voir le profil de l'utilisateur http://anotterotter.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par ZDi'mort le Jeu 8 Oct - 16:29:46

J'ai vraiment voulu voter mais j'ai un peu été pris par le temps :/
et surtout ma mauvaise connexion qui fait qu'à chaque fois que je voulais répondre, ça ne trouvait plus la page, j'ai perdu le courage :v

En gros :
Crobe : Mon préféré, j'ai voté pour. J'ai bien aimé la façon dont c'est raconté ! Car au final l'idée n'est pas très originale (un classique) mais vu que c'est bien raconté bah... ça rend le tout très bien ! En gros je votais pour (je sais que c'est trop tard mais je tiens à me prononcer)

Zellan : très simpliste. Mais après le récit collait avec le personnage donc.. j'aurais voté Pour même si très simple. Après tu l'as bien expliqué, tu pensais qu'il fallait que ça soit réaliste !

Moi : Désolé d'avoir fait trop long, je ne m'étais pas rendu compte que c'était si long que ça. Je voulais vraiment aller dans l'absurde, j'ai vu que ça n'a pas fait l'unanimité; Promis je fais plus court la prochaine fois ! Je veux dire si ça décourage les gens à lire ce que j'écris, c'est complètement useless !Et puis j'avoue que je préfèrerai avoir des votes pour mon texte en lui-même plus que "pour l'effort" (en gros je préfère un "contre" avec des arguments sur ce qui vous a pas plu plutôt que "Je vote pour car c'est long et donc t'y as passé du temps donc voilà". No offense ! Juste que j'ai aimé écrire ce texte pour moi mais j'ai aussi apprécier de le partager et donc voir des commentaires sur les autres txtes et voir pour le mien "olala le pavé" et c'est tout... Enfin j'ai ompris, je ferai plus court :v

torti : Un peu trop.. simple ? Et bizarre aussi car je trouve que c'est pas trop possible de fendre un grillage avec une hache. Mais tu t'es prononcé sur ça, tu feras mieux la prochaine fois. Mais là c'était un contre :/

KingB : Le récit ne concerne pas tant la façon dont tu te sors de la situation, ce qui mm'a fait un peu bizarre.. Je pense que je ne me serais pas prononcé. Car au final j'aime la façon dont ton personnage parle, mais en même temps tu ne parles pas assez de la situation et ça fait un peu... On a du mal à imaginer que la situation est compliquée et je trouve que c'est ce qui rend le texte plus intéressant de montrer que l'on est face à un vrai obstacle et du coup ça me paraît important de détailler.

Cumulo : J'ai eu beaucoup de mal avec ton texte. Je l'ai beaucoup relu. Mais bon, plus j'y repense, plus je me dis que tu as fait le mieux que tu pouvais faire si on prend une balance originalité/objet donné. C'est vrai que la façon dont c'est écrit, pour être franc, ce n'est pas un style qui me plaît tant que ça; mais objectivement je vote Pour car c'est quand même logique et original au final. J'ai beaucoup de ma là exprimer mon avis, désolé %)
Mais en gros : pas tellement mon style et j'ai du mal à cerner tout "l'univers" mais je ne peux pas voter contre car ça reste bon !

Bref, je vais lire tout les textes et copier ça sur Word, et j'essaye de faire mon texte et de l'envoyer rapidement !
avatar
ZDi'mort
Ultime Survivant VII

Messages : 614
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zer0mega le Jeu 8 Oct - 21:43:53

La deadline ayant déjà été repoussée deux fois en raison de mes retards, je ne peux vraiment pas prendre ton vote en compte, dsl. %)
Mais c'est bien de donner ça même à titre indicatif!

D'ailleurs voici ce que ça aurait donné si j'avais voté:
- Corbe: L'histoire est super bien racontée, le scénar est franchement nickel mais le gag de la banane c'est vu et revu donc je vais être chiant mais ça aurait été CONTRE

- Zellan: Lasso, grimpette, c'est logique, tu as le bon item au bon moment, tant mieux pour toi, POUR

- Di'Mort: Long, tràès long %). Sinon l'histoire est rigolote et tout. On sens que tu es allé la chercher loin et j'aime ça: POUR mais avec tout de même une réserve, attention à ne pas trop 'modeler' le carde imposé pour ne pas faire 'superpouvoirs'.

- Torti: Le souci n'est pas de tenter quelque chose de réaliste... mais si tu le fait il faut que ce soit vraiment réaliste! %) Je ne pense pas qu'une simple hache puisse découper du métal. De plus tu ne parles que du grillage et oublie totalement les barbelés. Pour ces raisons, CONTRE

- KingB: Bon, avoue, t'as fais un peu de remplissage là, non? :v Bref, sinon comme pour Zellan: bon item au bon moment, POUR.

- Cumulo: Mon préféré parce que Wind Waker. :v Plus sérieusement ca peut parraître con mais je n'avais même pas pensé à un tel usage quand j'ai mis 'flute' dans la liste des objets... Et je me dis cobra... %) Bref, POUR!

Voilà, j'en profite pour ajouter que si vous avez des souci pour voter, vous pouvez toujours me faire passer ca par Skype/MP! ~
avatar
Zer0mega

Messages : 526
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 22
Localisation : Derrière le 4em mur

Voir le profil de l'utilisateur http://anotterotter.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Crobe le Sam 10 Oct - 13:45:32

Le gag de la banane c'était pas prévu c'est juste venu comme ça en écrivant ):
avatar
Crobe

Messages : 779
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 18
Localisation : New L.A.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Zer0mega le Ven 16 Oct - 14:01:10

Début de la phase de vote! Je vous laisse jusqu'à Mercredi 21, 18h (la valid arrivera un peu plus tard dans la soirée) ~

Alors, avant toute chose, deux candidats n'ont utilisé qu'un seul objet au lieu des deux que nécessitaient ce round. Je vais donc leur demander de se défausser dés à présent d'un objet de leur choix (plus ajouter un petit complément si ils le désirent). Concernant les votes, je laisse à chacun la liberté de juger par lui même si il leur en tiendra rigueur ou non.
De manière générale, merci de lire les règles attentivement surtout celles que je prends le temps de souligner (et non, vous n'êtes pas les seuls pour lesquels je dit ça :v), en cas de doute, vous avez toujours mon Skype. ~

Petit rappel (au cas où, on ne sait jamais :v): Ce qui est en italique c'est la situation imposée, la réponse des joueurs, ce qui est à évaluer, est sans formatage.

Crobe:
Je bloquai la porte avec une planche en bois situé juste à coté de l'entrée. Me retournant, je pu me rendre compte que je me trouvais dans un vaste hall décoré à la manière du XVII siècle … ou peut-être du XVIIIem, à moins que ce ne soit un truc de la Renaissance … Rhaaa et Zellan qui n'est jamais là quand on a besoin de lui ! Bref, le hall était décoré avec de vieux machins : un énorme luminaire pendait au plafonds, les murs dont la tapisserie moisissait étaient recouverts de tableaux à la peinture écaillée, et sur le sol, une gigantesque peau d'ours gisait. Je dis gigantesque parce que la bête à qui elle appartenait devait au moins mesurer trois ou quatre mètres ! Devant moi, deux escaliers menaient au premier étage. Je scrutais rapidement les moindres recoins de cette étrange pièce. Elle semblait déserte. De décidai d'avancer. N'ayant pas vu de paillassons à l'entrée, et ne perdant tout de même pas les bonnes manières que mon frère m'avait inculquées, je m’essuyai les pieds sur la carcasse étendue sur le sol. Le sol se mit subitement à trembler. En fait, ce n'était pas le sol …  Le souci c'est que j'avais oublié un détail : dans un manoir zombie, ce qui est sensé être mort est vivant … La peau d'ours se dressa d'un coup et me propulsa contre un mur. Se retournant dans ma direction, elle me lança un féroce ''Arrrgblblarg !!'' !
...oups, je suis mal là !


Cet ours de 3 mètres de haut ne semblait pas vouloir négocier. La seule chose à faire pour moi était fuir ! Je montai alors les escaliers, passant d'une pièce à l'autre et lançant tous les objets que je trouvais sur cet ours. J'arrivai d'abord dans une cuisine et lançai des couteaux, spatules etc sur l'ours zombie, mais cela ne servait à rien, les zombies ne ressentent aucune douleur ! Je continuai alors ma course et arrivai dans une chambre. Voyant un mini chandelier sur la table de chevet, je décidai de le prendre avec moi, cela pourrait servir. Cependant, je n'avais pas le temps de m'arrêter et continuai alors de courir.

J'arrivai alors à une sorte de cave et j'entrai le plus vite possible, de sorte de vite fermer la porte. Pfiou j'étais sauvé. Il faisait noir à l'intérieur, mais puisque j'avais toujours sur moi mon briquet fétiche, je décidai donc de l'utiliser pour allumer le chandelier que j'avais récupéré. A ce moment, la porte se brisa en éclat : elle n'avait pas tenu face à la force incroyable de l'ours ! Il se jeta vers moi, et dans un dernier réflexe, je lançai le chandelier et le briquet allumés sur lui pour le repousser. Alors que je pensais cette tentative désespérée et inutile, je vis que l'ours commençait à prendre feu, et le feu le consumait de plus en plus ! Très rapidement, toute cette fourrure fut brûlée et consumée, il ne restait que des cendres par terre. Le chandelier et mon briquet fétiche étaient certes hors d'usage, mais j'avais échappé à la mort. Il ne me restait plus qu'à visiter les alentours pour essayer de savoir où pouvait bien se trouver amphinobi.

Objets:
Une banane
Un briquet
Un chandelier
Un couteau de cuisine
Des gants de boxe
Une lampe à huile
Une manette de NGC
Un parapluie
Un poisson rouge
Une tondeuse à gazon


Zellan:
Oh, hisse ! Pffffiou, enfin au sommet ! Je brisai la vitre de la fenêtre pour m'y engoufrer Bon, plus qu'une réception en douceur et … SBLAFF !  Je m’étalai comme une masse sur le sol … urg … J'essayai de me redresser. Je sentis une vive douleur au niveau de ma cheville gauche qui avait doublé de volume… Ouah, c'est pas vrai, pas maintenant … Pas moyen de courir avec une articulation dans cet état … Mais pas le temps de penser à ça, tenez bon M. Zani-sensei, j'arrive ! Laissez moi juste le temps de traverser cette … … … Je faillis trépasser de bonheur … Je … je me trouvais dans le plus saint des saint lieux, dans cette place sacrée source d'évasion et de savoirs infinis : une vieille bibliothèque, oh, que dis-je, une très vielle bibliothèque ! Le fait de savoir que les zombies aussi s'instruisaient remonta l'estime que je portais à ces braves créatures ! Mais l'heure n'était pas à la parlotte, j'avais un sensei à sauver ! Je me promenais ainsi, émerveillé, entre les différents rayons emplis d'ouvrages sûrement fascinants. L'endroit était désert. Après avoir traversé deux ou trois rayons parmi ces quelques 2000 m² de sagesse poussiéreuse, je finis par tomber sur une grande porte métallique. Fermé, évidemment … À coté, une petite inscription : ''Silence, bibliothèque ! Porte blindée, la clé est vous-savez-où.'' Ah, bah non, justement je ne sais pas … Bon, et bien je n'ai plus qu'à trouver cette foutu clé …

Mes rouages se mirent soudainement à tourner à une vitesse impressionante, faisant sortir quelques volutes de fumées de ma tête, mon brillant cerveau étant déjà en train d'analyser les différentes possibilités. Tout d'abord, j'eus l'idée d'analyser les nombreux livres présents dans cette splendide demeure de savoir ! Après tout, au mieux je trouvais la clé, au pire je ne faisais qu'emplir ma tête de nouvelles connaissances qui, je n'en doute point, sont passionantes.

Tout d'abord, je retrouvai un vieux grimoire relatant les aventures du grand Zangoose, héros de Survivor VI, où il était question de traîtrise, manipulation et corruption de maîtres du jeu. Très instructif, je m'en servirai peut-être afin de gagner quelques 21/20 supplémentaires ou pour convaincre les racailles du lycée de ne pas me voler mon quatre heures. Malheureusement, cela ne m'indiquait pas où se trouvait la clé.

D'ailleurs, en parlant de racailles, une idée toute à fait splendide et digne de moi surgit de mon esprit surdoué ! En effet, lorsque je demandais un renseignement à ces mêmes racailles, celles-ci me conseillaient souvent d'aller chercher "dans mon cul". Plein d'espoir, je baissais la tête et regardais entre mes jambes. Et en effet, un trousseau de clé était attaché soigneusement à mon sac. Je saisis le trousseau et insérer la clé dans la serrure qui s'ouvrit dans un "clic" métallique. La voie était libre, je pouvais toujours espérer être le premier à secourir mon sensei préféré !

Objets:
Un bonzaï
Un CD de Justin Bieber
Un cookie
De la dynamite
Un Gobou en peluche troptrop kawaii
Un lasso
Une navette spatiale modèle réduit
Une Piñata
Une raquette de tennis
Un trousseau de clés


Cumulo:
Huhu, trop facile ! Un long et étroit couloir sombre se dressait à présent devant moi. Bon, avançons prudemment … Doucement, lentement car presque à l'aveuglette, je continuai ainsi. Des escaliers un peu raides descendaient sur une vingtaine de mètres. Désormais dans l'obscurité la plus totale, je marchais à tâtons en collant les parois métalliques et froides. Au bout d'une minute où deux, la texture des murs changea subitement. Une sorte de film visqueux semblait les recouvrir. Mais qu'est ce que c'est que ce truc ? Ça me rappelle quelque chose … mais quoi ? Dans un grand effort, je parvins à décoller ma main  de cette étrange substance. Bon, éviter de toucher les parois, c'est pas gagné … J'arrivai finalement dans une sorte de grotte où une multitude de faibles lueurs ponctuelles me permettaient à peu près de distinguer la forme des lieux. Un peu rassuré, je décidai d'accélérer le pas, fonçant tête baissée … Ah, ça y est, j'y suis ! C'était de la soie, comme celle des araignées ! Je suis vraiment trop fort ! C'est juste un peu dommage que je ne m'en suis pas rappelé avant de me retrouver complètement englué dans cette toile gigantesque … Et voilà qu'une énorme masse sombre avance doucement dans ma direction … Là, j'ai un petit souci …

C'est assez rapidement qu'une idée me vient en tête. Je sors rapidement de mon sac ce vieux paquet de bonbons. Je vais m'en servir d'appât pour détourner l'attention de l'araignée. Je suis actuellement collé à 10 centimètres du sol sur le mur de gauche du couloir, peut être qu'en l'attirant sur la droite, je pourrai la faire passer son chemin sans qu'elle me repère. De toutes façons c'est ma seule chance, donc essayons. J'ouvre d'abord le paquet de bonbons... Des fraises Tagada, mes préférées. Par chance, mon bras droit est dégagé de la toile, je peux donc le bouger librement, ce qui est pratique pour envoyer des choses. Je me saisis donc d'un bonbon, et je l'envoie toucher un morceau de toile un peu plus loin, légèrement sur la droite de l'araignée. Sa réaction ? Elle pousse un petit sifflement et bondit sur le lieu d'atterrissage de la fraise pour la dévorer immédiatement. Gloups... Mais au moins mon plan marche ! S'ensuit donc une longue et silencieuse manœuvre pour faire approcher l'araignée sans qu'elle ne me repère.

Alors arrive le moment fatidique où l'énorme bête arrive à mon niveau, juste à ma droite. Et alors que j'envoie la prochaine fraise devant elle, et que je la vois avancer puis s'arrêter pour manger, j'ai le temps d'observer son abdomen... Et je vois alors qu'une partie de sa peau est rouge vif et la surface légèrement enfoncée ; cette partie du corps de l'araignée a l'air bien plus fragile que le reste. C'est l'occasion ou jamais ! Je me saisis de la boule de bowling qui est dans mon sac, insère 3 doigts à l'intérieur des trous, et... Bim ! La boule est propulsée vers le point faible de l'araignée... Mais petit problème, je n'ai pas réussi à enlever mes doigts de la boule de bowling en la lançant, et je suis donc propulsé en même temps, me dégageant brutalement de la toile visqueuse. Toujours dans son élan, la boule atteint l'abdomen de l'araignée dans un fracas assourdissant, et l'aplatit comme une crêpe. Elle finit par complètement traverser l'araignée, qui meurt sur le coup. Victoire ! Enfin presque, je n'avais pas encore atterri moi...

Un instant plus tard, c'est un peu assommé et sale que je continue à avancer dans ce sombre couloir, tout en évitant soigneusement les toiles accrochées un peu partout...

Objets:
Un ballon de plage
Une boule de bowling
Une bouteille d'eau
Des chaussures de sport
Une étrange potion
Une flûte
Des lunettes de soleil
Un paquet de bonbons
Une poêle
Un ticket de réduction pour le planétarium


Di'Mort:
J'entrai directement dans un étroit couloir poussiéreux qui partait tout droit sur une vingtaine de mètres puis tournai à 90°. Tout le long de celui-ci, étaient régulièrement installée de lourdes armures médiévales faites d'un métal sombre. C'était assez impressionnant dans la mesure où elle faisaient bien une tête de plus que moi … Toutes portaient une hallebarde et étaient disposées en position de garde à vous. Au début un peu hésitant, je me rappelai finalement que j'avais sûrement déjà des zombies à mes trousses pour dégradation du matériel de sécurité. Je pris donc mon courage à deux mains et la décision d'avancer. Les murs et le sol étaient faits de petites dalles de pierre donnant à l'ensemble du air vétuste. C'est justement une de ces dalles qui s’enfonça de quelques centimètres lorsque je marchai dessus. Immédiatement, l'arme des deux premiers gardes qui s'était abattue sur moi. J'eus juste le temps de faire un bond en arrière et d'éviter ainsi de finir tranché en deux ! « Whaa, c'est pas vrai ! Ne me dites pas que le couloir entier est truffé de pièges de la sorte ! Comment je vais passer moi ? »

De toute ma vie, j'ai rarement été autant mal à l'aise juste à cause d'un couloir ; même au lycée !! J'ai tout de suite compris que traverser ce couloir en marchant sur le sol était une idée à exclure. Il me fallait une solution... et l'idée me vint en mâchant mon chewing-gum : Je vais l'utiliser pour marcher sur le mur ! Oui ça peut paraître vraiment stupide comme idée, mais bon, il n'y a pas trente-six solutions. J'allais devoir sacrifier la semelle de mes chaussures, mais c'est ainsi... Je mis alors mon pied gauche sur le mur de gauche, le chewing-gum sous la chaussure et là je me rendis compte que je n'avais pas pensé à tout au moment de poser le second pied : je n'ai rien pour me servir d'appui quand je devrai lever le pied gauche. C'est en fouillant dans mon sac que l'idée me vint : Le couteau suisse. A l'aide de mes lacets je réussis à fixer le couteau suisse sous ma chaussure et le tire-bouchon rentrait pile dans l'intersection des dalles dans le mur ! J’avançais alors prudemment : pied gauche collé au mur, pied droit bien positionné dans l'intersection des dalles, mes mains toujours accrochées quelque part... tout allait pour le mieux ! C'est alors que proche de l'arrivée, en voulant lever ma chaussure droite de sa position, je remarquais que j'étais coincé à cause du tire-bouchon, bien enfoncé dans l'intersection des dalles, qui m'empêchait de.. tirer mon pied. Je tirais, je tirais... Mais rien à y faire. Pas le choix, je dus enlever ma chaussure et faire un saut suffisamment loin pour être hors de danger. L’atterrissage ne fut pas facile : sur le sol, sur le dos, sur le piano.. Le piano ? Je l'avais pas vu avant lui, et ça fait mal.. et ça fait du bruit ! Je ferais mieux de m'enfuir ! Cependant voilà que mon autre pied se retrouve fixé au sol, à cause du chewing-gum. Je devais m'y résoudre pour ce pied aussi : j'abandonne alors ma chaussure droite, la larme à l’œil et m'enfuis en courant, en espérant que cet accord de piano n'est attiré personne !

*un peu plus loin derrière*

«Non mais je vais lui apprendre à lui là ; d'abord ça me donne des coups de pieds sans raison, et ensuite ça me balance contre un mur comme un vulgaire objet! Et puis je suis un TATOU abruti, je ressemble quand même pas à un chien, ni à un rocher ! Maintenant c'est entre toi et moi : on sortira pas tous les deux d'ici vivants !»

Objets:
Une boite d'allumettes
Une canette de coca
Un chewing-gum
Un couteau suisse
Un gigot
Une lampe torche
Un masque et un Tuba
Une pièce de 10c
Une pomme de terre
De la poudre de perlimpinpin


Torti:
Un peu maladroits, les coups de hache finirent tout de même par faire effet. Je m'en sortis ainsi avec grand peine. À cause des barbelés, mes habits étaient en lambeaux, et je ne parle même pas de mes bras et mes jambes qui, eux, n'avaient pas eu la chance d'être protégés … Enfin, ce ne sont que des éraflures qui serons sans conséquence pour la suite … Ce n'est qu'au bout de quelques secondes que je réalisai que droit devant moi, à une dizaine de mètres environ, se trouvaient trois horribles épouvantails. Vraiment glauques, ils étaient habillés à la manière de fermiers avec des bottes, une salopette bleue, une chemise à carreau et un large chapeau de paille cachant en partie leur regard. Leur sourire me fit frémir d'angoisse. Ils portaient des outils destinés au travail des champs : faux, fourche et pioche. Wait … une pioche ?! Alors que j'eus une pensée philosophique sur l'intérêt des épouvantails au beau milieu du désert où, par définition, il n'y avait pas d'oiseau, mon regard fut attiré par un petit panneau en bois usé :
''Ne les quitte pas des yeux.''
Bah pourquoi ? Je jetai un regard en leur direction …
… …
Wait … Wait, ils ont bougé là, non ?
Nononon, ce n'était pas possible ! Pourtant, force était de constater qu'ils étaient désormais en cercle à à peine cinq mètres de moi … OK Torti … maintenant tu trouves une solution, et vite … et SURTOUT, tu ne clignes PAS des yeux !


Maintenant que j'étais encerclé je n'avais plus beaucoup de solutions... Dans mon sac il y avait tout un bric à brac, mais rien de vraiment utile, il fallait se ébrouiller, et le plus vite possible !! Il s'approchaient de plus en plus et la pression montait, les aventures de Torti allaient elle arriver à leur terme ?
Ah mais oui ! Alors qu'ils n'était plus qu'à quelques mètres de moi, une idée traversa mon esprit. Sur mon téléphone je jouais à Plante vs Zombie durant mes cours de Français, serait il possible que...
J'entrepris de prendre ma plante en pot de mon sac et de la poser au sol. J'espérai au plus profond de mon coeur que la plante se mette à lancer des graines ou à donner des coups de poings, mais rien ne se produisait... Mes chances de survie étaient moindre... Au moins j'aurai essayé... Que... ?! Alors qu'une larme coulait de mon oeil et tomba sur la plante, elle se mit à croître d'une façon extraordinaire, de la taille d'un humain ! Des yeux apparurent sur ses pétales et ses feuilles se tordirent en une sorte de poing. Des racines sortaient de son pot (en l'ayant cassé), lui servant de pieds ! C'était incroyable, elle courrait et defonçait toutes ces mauvaises graines. Tous voltigaient les uns après les autres.
Son travail finit, elle redevient une simple plante en pot, fanée. Je la laissai ici et repris mon chemin...

Objets:
Une chaise
Un chat
Un Colt
Une écharpe
Une hache
Le livret des règles du Texas Zombies
Un ordinateur Portable
Une plante en pot
Un rétroviseur
Une ventouse pour toilettes


KingB:
Gnnna et voilà, la dernière tôle ! Et voilà ! Le patron de la casse, c'est moi ! Bon, j'ai bien salopé mon pauvre tournevis par contre … bah pas grave, on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs.

Et maintenant, je fais quoi ? Je me retrouve seul au milieu du désert, le mieux serait peut être de trouver une source ou quelque chose dans le genre pour éviter de mourir de soif … ça ne doit pas être cool de mourir de soif … Je pris donc la route … enfin le chemin … enfin je partis tout droit dans une direction aléatoire. Au bout d'une petite demi-heure de marche j'arrivai à une vaste plaine. Comment décrire ? … Vide. Voilà, c'est fait. Les températures étaient tombées en même temps que la nuit et devant moi il n'y avait strictement rien. Oh, aller, deux trois petits cailloux par-ci par-là … Je shootai machinalement dans l'un d'eux. Il ricocha, une fois, deux fois. Une violente déflagration. OK … J'attrapai un autre de ces projectiles de fortunes pour le lancer derrière moi. Nouvelle déflagration. OK … Donc, pour résumer, j'ai réussi à me retrouver au beau milieu d'un champ de mine sans en avoir déclenché aucune … Chance ou malchance ? … La philo attendra, pour l'instant j'ai d'autres problèmes …


Le feu. C'est beau le feu. C'est génial le feu. Il fait chaud avec le feu. Mais bon, j'ai pas envie de jouer au saut en hauteur pour le coup. Bon, cela dit, c'est plus funky comme situation, je peux bouger au moins. Et je peux même battre Renaud Lavillenie avec un peu d'entrainement ! Mais bon, je peux pas partir sans avoir tapé un selfie avec un ours. Parce que c'est vrai, c'est cool les ours.

Bon, qu'Est-ce que j'ai dans mes poches déjà ? L'encylopédie ? Bon, à la limite, je pourrai m'instruire et comprendre comment une mine fonctionne, ou tout du moins avoir la sensibilité du machin en termes de force ou de masse mini à appliquer pour rentrer dans le Guiness Book et obtenir un Darwin Award au passage.

Bon, 7 kg mini... C'est lourd quand même. Ni l'un ni l'autre vont m'aider. Mais je peux prendre quoi du coup ? ):

Parce qu'à part balancer l'encyclopédie par paquet de 3 tomes, j'ai du mal à voir :/

Et puis bon, il me faut un truc pour faire tenir le tout quand même.

J'ai quoi déjà dans la trousse de soin ? Allons l'ouvrir.

OW YEAH, DU BANDAGE ! Very Happy

Bon, je vais prendre 3 tomes de l'encyclopédie, je vais donner un coup de pied dedans en étant allongé par terre, et je pourrai savoir via la trace des bouquins dans le sable si il y a une mine ou pas. Si pas kaboom, j'avance. Si kaboom, la mine aura de toute façon sauté, donc j'avance ! :v

Et puis je reprendrai 3 tomes et les rattacherai avec ce qui me reste de bandage. :v

J'arrive mon gros nounours d'amour ! <3

Objets:
500g de farine
Un boomerang
Un collier de perles
Une encyclopédie
Un katana
Un plateau d'échec
Un sandwich
Du shampoing
Un tournevis
Une trousse de soins

Comme pour la dernière fois, vous utiliserez ceci pour voter:
Vote de XXX, signe de son sang et jure sur l'honneur de son impartialité a écrit:Crobe: Pour / Contre
Zellan: Pour / Contre
Cumulo: Pour / Contre
Di'Mort: Pour / Contre
Torti: Pour / Contre
KingB: Pour / Contre
avatar
Zer0mega

Messages : 526
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 22
Localisation : Derrière le 4em mur

Voir le profil de l'utilisateur http://anotterotter.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 1] Texas Zombie : Bienvenue dans le monde merveilleux des... ZOMBIESSSS!

Message par Torti le Ven 16 Oct - 15:12:48

Bye bye le rétro
avatar
Torti

Messages : 252
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum