[Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Bloem le Lun 22 Mai 2017 - 22:08

Mince, je l'ai manquée aussi :/
avatar
Bloem

Messages : 80
Date d'inscription : 19/01/2017
Age : 13
Localisation : Derrière toi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Vifargent le Jeu 1 Juin 2017 - 17:18

Validation !

Gazaret a relevé le défi, empochant ainsi 2 points supplémentaires !

Neowneowbydoo !:
Neowstix poussa un cri de satisfaction appercevant au loin l’orée du bois sacré. Quelques heures de marches, et il atteindrait enfin sa destination ! Traversant un vaste champ de blé, Neowstix apperçu un panneau “Champs de l’épouvantail - fuir d’urgence”. Se disant que les jeunes ne savaient plus quoi inventer pour déranger les honnêtes gens, il poursuivi son chemin... Et entendit un bruit d’arme à quelques pas de lui. Un épouvantail armé d’une faux venait de trancher un héron en deux, en criant d’une voix abominable semblant venir tout droits des tréfonds de l’enfer “pas d’intrus iciiiii !”. Oh oh. Neowstix venait peut-être de faire une boulette.

Bienvenue pour un nouvel épisode de

Scooby-doo !

Starring
Morgan Freeman as Le blond au foulard
Katy Perry as La coquette osef
Jessica Alba as la nerd
Will Smith as le junky froussard
Neowstyx as le chien froussard alcoolique

Résumé de l'épisode. Nos amis de la joyeuse bande de Mystère et Compagnie sont invités dans un champs de maïs illégal où le cousin de ce junky de Sammy plante du shit. Alors que nos loulous conduisaient en se demandant ce qu'ils branlaient ici et en échangeant des paroles très intelligentes, comme « Je me demande ce qu'on va manger au dîner » (Imaginez cela en VF, s'il vous plait), les champs de maïs à cannabis défilent à perte de vue.

« Dis donc les mecs », déclare Fred en remettant son foulard autour du cou pour la centième fois, « Ah que d'après les péquenots du coin, qu'il y aurait le vilain Épouvantable Épouvantail qui rôderait dans les champs de maïs, brûlant les femmes et violant les maisons le soir d'Halloween. Ce serait pas grave cool de tomber dessus ? 

-Mais Halloween c'est dans deux mois », répond Neowstyx, le fidèle chien de la bande avant de s'en filer une.

rires enregistrés

… D'où sortent ces rires qui se déclenchent alors qu'on ne dit rien de drôle ? » Demande l'intrépide Vera.

-Attention ! Crie alors Daphné, sur la route... l'Épouvantable Épouvantail !

En effet, une poupée de paille sur pattes fonçait sur le vanne des joyeux larrons, riant comme un diable. L'être de l'obscurité réclamait des maisons à violer et des femmes à brûler, ou alors du cannabis à la place. Le fameux Trick o treat. Le chauffeur écrasa la pédale de frein comme jamais et tourna le volant. Le véhicule effectua un tonneau et roula sur le bas côté de la route. Alors que la carcasse du vanne commençait à fumer, les aventuriers en sortirent prirent leurs jambes à leur cou. Le fantôme à leurs trousses insultant leur mamans de filles de joie débauchées qui l'auraient fait dans la grange la nuit entre le 12 et le 13 août.

Nous retrouvons nos amis quelques instants après. Ils sont courageusement cachés derrière un buisson.

« Très bien », commença Fred, « Il nous faut un plan pour coincer ce vilain fantôme. Voilà ce que je propose, nous allons faire deux équipes. L'équipe B, qui aura pour mission d'appâter le monstre jusqu'au piège. Et l'équipe A, qui elle aura pour mission de se détendre avec un bon chocolat chaud. Sammy et Neow, vous serez l'équipe B. 

-Ha non, pas question ! Protesta Sammy avant de divaguer sur des éléphants roses, car ce junky venait de prendre sa dose.

-Moi vaut pas y aller ! Pesta Neowstix.

-Mais si vous y aller, vous aurez le droit à de la bière.

-Ouais, youpi !Chien alcoolo adore bière ! S'exclame Neow ravi en prenant une bouteille de bière que lui tendait Daphné avant d'engloutir son contenu.

Nous deux loulous se retrouvent ainsi devant une grande du champs de maïs. Ils se sont barbouillés de rouge à lèvre afin de ressembler à deux de ses femmes que l'Épouvantable Épouvantail adore brûler. Il ne pouvait que tomber dans le panneau. Alors, surgissant de la nuit, le spectre arrive avec son rire maléfique à vous glacer le sang (le fameux « huehuehue » digne des plus grands thugs du 15-18 de jvc).

« Fred, tu es sûr de ton plan ? Les genoux de Sammy claquaient sur un air de salsa.

-Oui ne t'inquiète pas, il faut le laisser s'approcher ! »

Alors, l'Épouvantable Épouvantail s'élança sur nos amis, en riant d'un air satanique. Un crâne de mammouth géant descendit alors du ciel, il était en fait attaché à une corde et suspendu dans les airs grâce à une branche. Il écrasa le monstre dans un « Prout » sonore. Un silence s'installa.

« Oh non, mon plan était que notre plan échoue pour qu'on puisse faire une course poursuite endiablée sur un tube des années 1980, pleurnicha Fred.

-Neowneow bydooo ! 
Objets de Neowstix:
Un vieux roman
Un os de mammouth
Un smartphone dernier cri
Un rouge à lèvres

KefkaDC, seul contre tous:
Sur le chemin, en quittant le château complètement démoli, KefkaDC remarqua un trèfle à quatre feuilles, mais renonça à le cueillir, persuadé que ça n’allait rien changer à la persecution divine. Il s’arrêta en chemin dans le petit village de Wana, réputé pour son marché aux épices, et il en profita pour faire le plein de provisions. Tout à coup, il entendit deux hommes : “eh, le gars au stand de poulet au curry, les dieux ont pas mis sa tête à prix ?”. A ce moment, Kefka remarqua à côté de lui une affiche où figurait son portrait et la promesse d’exaucer un voeu si il venait à être tué. Oh oh. Les deux hommes étaient armés comme des mercenaires, et si la foule risquait des les ralentir, Kefka allait devoir trouver une solution, et vite.

Ah. Grrrr, j’en ai assez de toutes ces entités, cette fois c’en est trop.
-JE VOUS EMMERDE TOUS VOUS ET VOS DIEUX!
Sur ces mots, je fais don à l’homme à côté de moi d’un gigantesque coup de poing au visage, non sans rappeler une légende d’autrefois qui m’avais valu quelques fresques, me montrant fracassant une montagne en deux. Le truc c’est qu’en fait c’était juste un caillou qui bloquait une entrée. Et puis j’avais mon arme ce jour-là. Mais vu que c’était un barde étranger dyslexique, l’histoire s’est un peu perdue dans la traduction.

-Mais.. Mais.. Pourquoi vous l’avez frappé ?!
Très bonne question vendeur de poulet curry, tu me rappelle aussi que j’ai oublié de prendre la fuite, ce qui peut être gênant. De plus, si la foule ralentissait avant les mercenaires, ceux-ci sont désormais accompagnés par une masse de gens me fixant.
Merde. Et bien, quitte à rentrer dans la nostalgie des légendes d'antan, autant reproduire la grande bataille de je sais même plus ou c'était, l'important c'est que ça a été mon jour de gloire. Je saisis alors la gigantesque épée trônant dans mon dos et… Ah oui c'est vrai.
-Sans déconner, vous le voulez vraiment tant que ça votre vœu ?
Les regards perçants m'assaillent de plus en plus. Aucun doute, ces gens veulent vraiment leur vœu.
Ah et puis merde, ils ont raison au final. Ayant fait mon choix, je me lève, et commence enfin à m'avancer vers la foule, plongeant ma main dans mon sac pour en extirper une lampe torche, plutôt grande, et pesant son poids. Fin prêt à disputer la bataille, je prends place devant les villageois, et prends la parole:

-Kefka! Je sais pas ou tu te caches! Alors viens ici que je te bute enculé!
Attendez, un vœu gratuit quand même, je vais pas passer à côté quoi.
Quelques instants passent dans le silence, le dénommé Kefka refusant de sortir. Sur moi pèsent des dizaines de regards, des dizaines de faucons prêts à me sauter dessus. Jusqu'à ce que je comprenne enfin le problème.
-Du coup, est-ce que j’ai mon mot à dire sur la ques-
Des hurlements m’interrompent, et tout le monde commence à me bousculer. Le combat final commence enfin.
….
……..
Le vide. Simple, pur. Une blancheur infinie s'étend à l'horizon. Je n'ai pas souvenir de la bataille, mais j'ai donc échoué. Alors que je reflétais sur les événements qui m’amenèrent à tomber au combat, une sphère de lumière se matérialise sous mes yeux, et un écho semblant infini me parvient:

-Ô Héros. Tu as accompli ton devoir, et vaincu le démon Kefka, responsable de nombreux de nos problèmes depuis quelques temps. Permet nous de te remercier, et d'exau. D'exau…. AH NON PAS LUI! ALLEZ TOUS CREVER C'EST FINI, JE DE-MI-SSI-O-NNE!
La sphère disparaît subitement, et un écho de claquement de porte se fait entendre dans ce vide. Une autre voix me parvient alors :
-Donc. Face à toute cette adversité, tu as pris conscience de l'impossibilité de remporter la victoire. Profitant d'un instant d'inattention de tes adversaires, tu t'es suicidé avec ton arme dans le but d'obtenir le vœu. Soit, qu'il en soit ainsi, énonces ton vœu, et laisse nous en paix pour l'éternité.

Aaaaaaaaaaaaaaah. Maintenant je me souviens, tout le monde était en train de me bousculer et j'ai accidentellement avalé ma lampe torche. Du coup ça compte et j'ai le vœu.
-Je voudrais bien revenir du coup. Mais genre, pas dans un village ou tout le monde veut me défoncer, ce serait cool ça.
La voix semble soupirer, et, où qu'elle soit, claque des doigts.
-Qu’il en soit ainsi.

Tout semble s'obscurcir, et mes sens me reviennent tous d'un seul coup, l'odeur de l'herbe, le bruit des oiseaux: Je suis dans la prairie près de Wana, et devant moi se dresse fièrement le trèfle à quatre feuilles que j'ai croisé auparavant. Le message est passé les mecs, je cueille le trèfle et le met dans mes cheveux, avant de reprendre ma route, évitant soigneusement le village.
Objets de KefkaDC:
Un appareil photo
Une lampe de poche
Un lapin dans sa cage
Une figurine Rainbow Dash

Gazaret, esprit éléphant:
Poursuivant son chemin parmis les bois, émerveillé par les beautés de la nature, Gazaret entendit soudain un appel à l’aide. Se rapprochant furtivement de la source du cri, il entrevit entre deux buissons un cyclope... Faisant rotir des voyageurs à la broche, au dessus d’un immense bûcher ! Déplorant l’inconscience de la créature de trois mètres d’avoir ainsi allumé un si gros feu en pleine forêt, il pensa ensuite que son devoir de héros impliquait également de devoir aider les autres en cas de besoin. Et pour le coup, les voyageurs avaient un besoin d’aide urgent, vraaaiment urgent.

Gazaret soupira. Un Cyclope. Dans un RP thème Fantasy Chinoise. Sérieusement ? Qu'est-ce que la mythologie grecque vient faire là ? Le MJ manque définitivement d'inspiration sur ce coup-là. C'est pas grave, si ce texte en est aussi dénué, on n'osera pas me le reprocher...
Il hésita un peu avant d'agir – c'est dangereux, un cyclope – puis en voyant les voyageurs en train de rôtir dans le ciel, il constata que c'était de riches marchands qui possédaient sans doute leur pesant d'or. En les sauvant, Gazaret risquait sa vie pour de l'argent – quelque chose qu'il n'avait jamais refusé auparavant.
Bon c'est pas tout, mais faut trouver un moyen de le tuer, ce géant...
Dans son sac, Gazaret n'avait plus grand chose. En fait il n'avait plus de sac – c'était la boîte en carton qu'il avait jetée pour se sauver la fois précédente – et il gardait la plus grosse partie de ses objets dans les poches de ses vêtements.
Cependant il y en avait un qu'il avait été obligé de garder à bras, il s'agissait de son déguisement fétiche d'éléphant. Un vieux déguisement qui lui avait maintes et maintes fois servi, et qui avait été acheté à l'origine pour essayer de rentrer sans paraître trop suspect dans le bain traditionnel des femmes pour espionner la princesse Junne – et même si jusqu'ici toutes les tentatives ont échoué, Gazaret ne désespérait pas.
En réalité, le déguisement ne lui donnait pas l'air d'un éléphant. Une fois enfilé, Gazaret restait bipède, avait une couronne sur la tête, et un texte sur la poitrine qui disait « BABAR » - sûrement le nom de l'artiste.
En tout cas, ce costume donnait une idée bien inspirée à notre héros, qui s'avança, face au cyclope, et lui balança un énorme barrissement (qui ressemblait plus à un aboiement, c'est pas facile d'imiter un animal)... Le cyclope se retourna vers le nouvel arrivé et lui lança un regard gourmand. Il s'avança mais Gazaret l'arrêta sur le champ :

« Je vous prie de vous arrêter ! Je suis Babar, un grand esprit vénéré par les hommes et élu des cieux, et je vous informe que tant que je serai là, la viande humaine sera interdite sur le territoire. Veuillez relâcher ces pauvres riches. »

Le cyclope émit un rire tonitruant et s'accroupit, se mettant presque au niveau de notre héros :

« Dis moi esprit, viande à toi être comment ? Croustillante ? Fondante ? Salée ? Douce ? Moi jamais avoir goûté esprit. Ca te dit toi être premier ?» dit-il en léchant ses babines .

« Vous feriez là une grave erreur Monsieur Oeil Unique. Ma viande est empoisonnée ! La foudre tombera sur quiconque essayera de me manger. » Gazaret avait à peine chuchoté la fin de sa phrase, ses jambes tremblant comme des saucisses sur le grill.

« Mon nom être Tho, si toi vouloir savoir. », grogna le géant.

Le cyclope se pencha encore plus vers Gazaret. Ce dernier avait presque en face de lui un œil immense, totalement ouvert, qui le dévorait du regard. Le bras du cyclope s'allongeait, s'allongeait, et s'apprêtait à saisir le corps faiblard en face de lui quand notre héros réagit. Le rat Gazaret était acculé, désespéré, or un rat aux abois peut mordre un chat ! C'est ainsi que, se saisissant de son instinct de survie, faute d'avoir du courage, et d'une paille en plastique, Gazaret profita du fait que son adversaire ait baissé sa garde pour esquiver son bras, et d'un geste fluide et acéré, lui planter une paille dans l'oeil.
Tho cria de douleur. Avez-vous déjà eu une paille plantée dans votre œil ? Non, vraisemblablement. Sachez que ça provoque la même douleur qu'un doigt de pied écrasé par un parpaing, ou une épaule que vous auriez vous même retournée pour pouvoir serrer la main aux gens dans votre dos. (Et ne faites pas ça chez vous, sérieusement, c'est dangereux).
Privé de son principal organe sensoriel, le cyclope tituba, recula, trébucha sur une racine, essaya de se relever pour finalement tomber à nouveau, dans son bûcher, renversant au passage les broches de voyageurs pas encore rôtis, qui retombèrent sains et saufs à côté du feu. Victoire ! Gazaret pouvait remercier son ennemi Tho pour son dé 100 échec critique.

Bon ce n'est pas tout, mais Gazaret a du business à faire – il se dirigea vers les marchands, ceux-ci étant pour la plupart assommés par leur chute, et prit un portefeuille par-ci, une mallette par-là, une bourse... Attendez quoi, vous pensiez que Gazaret allait libérer les victimes du cyclope et leur demander une récompense ? Vous savez, c'est un héros, pas un saint...
C'est à ce moment là que le ciel gronda comme un estomac affamé. Gazaret se mordit les lèvres. Il venait de contrefaire un esprit céleste, et visiblement les Dieux n'étaient pas tout à fait contents. Pourtant en tant que Chinois, notre héros était doué en contrefaçon... Pour les satisfaire, il se débarrassa de son costume, et le jeta dans le feu comme offrande, en criant : « Voici pour les dieux la peau d'un éléphant vieux de mille ans, tué par moi-même au cours d'une escapade légendaire ! ». Ils n'y verraient probablement que du feu.
C'est sur ces préparatifs que le héros reprit son voyage, en laissant un feu allumé en pleine forêt, et les voyageurs désarmés vulnérables face à n'importe quelle nouvelle attaque – parce que notre héros aimait ne faire son job qu'à moitié.
Objets de Gazaret:
Un éventail
Une paille en plastique
Une améthyste
Un bloc-notes
Une déguisement d’éléphant

Kuro biochimiste:
Enfin, Kuro était face au tant attendu escalier, creusé dans la falaise de calcaire, qui lui indiquait qu’il était proche de la destination finale. Arrivé au sommet, Kuro ne put s’empêcher de s’allonger dans l’herbe, pleinement satisfait. Mais son soulagement fut d’une courte durée, lorsqu’il vit tournoyer au dessus de sa tête des ara macao, spectacle magnifique qu’il devrait admirer, mais Kuro est un grand érudit... En effet, il avait entendu un soir où il était venu se saouler que les perroquets vivant près de la plage Oroka étaient farceurs, et avaient l’hilarante habitude de venir arracher les yeux des passants... Voilà qui, en plus des pirates, des marées imprévisibles et des horribles créatures qui y vivaient, expliquait l’absence de touristes ! Quoi qu’il en soit, Kuro devait réagir, avant que les perroquets ne le fassent !

Juste qu’on soit d’accord : Ma "grande érudition" me permettait de savoir que les perroquets peuplant cette plage allaient vouloir m’arracher les yeux, mais j'étais malgré tout assez con pour choisir ce chemin-là ? Il fallait que le MJ décide une bonne fois pour toutes si j'étais capable de me servir sans souci de mon si subtil cerveau de savant. Allitération en "ssss" mesdames et messieurs. Merci bien.

Il me fallait donc faire face à cette nuée d’oiseaux ophtalmovores. Encore qu’ophtalmovore était peut-être un néologisme mal choisi dans la situation actuelle. Rien ne prouvait qu’ils les mangeaient, ces yeux. Peut-être s’en servaient-ils simplement comme boules de pétanque ? Nul doute que ces joyeux aras auraient été fort enthousiastes à l’idée de creuser à la fois la question et mes orbites oculaires. Mais le moment était mal choisi. J’avais une mission à accomplir. Revenons à cette nuée d’oiseaux ophtalmovores.

Enfin, nuée. C’est tout de même chouette un contexte sans aucune indication sur le nombre d’antagonistes, n’est-ce pas ? Un article indéfini pluriel. Voilà quelle était la seule indication du MJ. Un pluriel comme "deux oiseaux" ou plutôt un pluriel comme "le bataillon complet de la patrouille volatile tropicale" ? Aucune idée. Faisons des maths, dans ce cas. Postulons !

Soit "nuée" un ensemble d’oiseaux de cardinal 2. Oui, 2. Je ne vois pas pourquoi j’irais m’embêter à en affronter plus.

Bien ! La menace était désormais clairement définie. Le temps de la contre-attaque était arrivé. Les deux aras tournoyaient au-dessus de moi, semblant avoir définitivement oublié leur nature de perroquets pour se plonger dans la peau de grands rapaces. Une enfance brimée ? Une bonne petite séance de psychanalyse suffirait peut-être à les calmer, ces deux lascars… Malheureusement, je n’avais pas de canapé pour eux. Ce serait donc la manière forte.

Fouillant rapidement dans mon sac avant que les perroquets ne se décident enfin à lancer leur attaque en piqué, j’en tirai mon kit de chimie niveau primaire ainsi qu’une noix de coco artificielle. Quel genre de cinglé avait bien pu avoir envie de créer une noix de coco artificielle plutôt qu’une jolie fleur ? En tout cas, cela faisait bien mon affaire dans le cas présent. Je sortis toute une flopée de tubes à essais que je remplis avec de bonnes doses de bicarbonate de soude. Ensuite, Sacré Graal m’ayant enseigné qu’une fibre de noix de coco était suffisamment solide pour permettre à deux hirondelles européennes de porter la noix de coco ensemble (car l’hirondelle africaine n’est pas migratrice), je comptai sur le professionnalisme du fabriquant pour avoir reproduit cette solidité sur son œuvre artificielle et me servis des fibres de la noix de coco pour y attacher mes tubes à essais. Ceci fait, j’ajoutai la touche finale à mon œuvre : du vinaigre blanc dans chacun des tubes avant de boucher ces derniers.

Mélangez bien.

Je ne pense pas avoir besoin de vous décrire le résultat de cette expérience, si ? La production massive de CO2 engendrée par la réaction entre le bicarbonate de soude et le vinaigre blanc fit brusquement augmenter la pression dans chacun des tubes, qui finirent par éjecter leurs bouchons respectifs avant d’expulser tout le gaz qu’ils contenaient. Et un missile sol-air artisanal, un !

La répartition plutôt désordonnée des tubes à essais à la surface de la noix de coco l’entraîna dans un mouvement aléatoire, empêchant les aras de prévoir sa trajectoire à l’avance. Deux bruits sourds successifs m’alertèrent de la chute de ces dangereux volatiles. Oui, j’avais bien été averti par le bruit, car j’étais en ce moment même couché face contre terre. Vous ne pensiez tout de même pas que j’allais laisser mon merveilleux visage à portée de ce boulet de canon ?

Lorsqu’un dernier bruit m’informa que le combustible avait fait défaut à ma noix de coco, je me relevai et repris ma route, bien déterminé cette fois à aller au bout de ma mission sans me faire interrompre pour des broutilles.
Objets de Kurotsuki:
Un kit de chimie
Une palette de peinture
Une plante artificielle
Une paire de ciseaux
Un tabouret

Le Formi et la tigresse:
S’assoupissant près de son trésor, Formi se réveilla en sentant une respiration lourde peser sur lui, ainsi que de la bave coulant sur sa joue. Oh oh, un tigre des montagnes avait décidé de faire de la caverne son nouveau foyer et s’y était assoupi... Une chance pour Formi, la bête était blessée, et elle était si épuisée qu’elle ne devait pas avoir encore remarqué sa présence. Mais un tigre reste un tigre, et l’entrée de la caverne, à demi bouchée par les rochers, allait rendre la fuite discrète très difficile. C’est à ce moment là que Formi regretta de ne pas avoir appelé Robert ! L’animal allait bien se réveiller à un moment ou à un autre, que faire ?

Ma tête tergiversait entre la sortie de la grotte, le trésor et la bête. Je savais que je ne pouvais pas m'enfuir sans faire de bruit avec le trésor et la sortie bouchée.
Je décidai donc d'aller voir la bête. Elle était blessée à cause d'une grosse coupure à la patte ! La pauvre, elle devait sans doute avoir reçu un SECTUMSEMPRA de la part d'un sorcier... Peut être que le gardien du trésor est tout simplement Rogue !

Il fallait que je prenne une décision.
"ROBEEEEEEEERT" criais-je. Pas de réponse. Je sortis donc mon gant de toilette de ma poche et le mis dans une source d'eau proche. Je l'appliquai ensuite sur la plaie de la tigresse. OUI j'ai remarqué que c'était une tigresse, je ne vous fais pas de dessin... Tout à coup elle se reveilla, me vit, couina doucement et se rendormit.

Bon, je devais retourner à mes moutons mais le problème c'est que l'animal s'était encore réveillé. Il se trouve que la tigresse s'avérait être gentille et me demanda des câlins en ronronnant tel l'ordinateur de mon grand père qui tourne sur Windows 3.0 . Elle me donna des coups de patte pour jouer. Je regardai le trésor en me disant qu'il pouvait attendre, tant que je suis en vie. Je balançai donc ma peluche de chauve-souris que la tristesse dechiqueta en quelques minutes. RIP Batwoman, je t'aimais.

Mais maintenant, j'ai une nouvelle amie, une énorme peluche.
Objets de Formiii:
Une punaise de bureau
Un gant de toilette
Un melon
Une théière en porcelaine
Une peluche de chauve-souris

Bloem et son admirateur:
Les jours avaient été longs après la traversée du fleuve, Bloem avait dû se frayer un chemin dans une dense forêt de sapins, échapper à des loups des neiges voraces, et même traverser un blizzard des plus violents. Mais le pire restait à venir, lorsqu’elle s’était couchée hier soir et s’était réveillée... Dans une caverne de glace, au milieu d’ossements, avec rien de moins que le Yéti en personne ! Ce dernier ne voulait visiblement pas la dévorer, il l’aurait déjà fait. Non au contraire il semblait... Amoureux, vu la manière dont il la regardait ! Quoiqu’il en soit, Bloem n’avait aucunement l’intention de s’éterniser ici, ni de se lancer dans une amourette avec un gorille des neiges. Mais comment sortir d’ici ?

Je fixe le Yéti pendant quelques secondes. Son sourire niais me dit qu'il sera difficile de partir d'ici. Malgré tout, je fais une tentative en marchant très lentement. La bête amoureuse me devance et vient me bloquer la sortie, le tout en ayant un sourire étampé au visage. Décidément, elle ne se laisse pas faire.

Je fouille donc dans mon sac, à la recherche d'un objet utile. La baguette de pain attire mon attention. Il ne me restera plus beaucoup de provisions si je l'utilise, mais ça fera l'affaire. Je la sors donc de mon sac, en criant au Yéti: "Hé, il y a du bon pain pour toi par ici!". La bête me regarde pendant un instant, puis vient vers moi. Il prend le pain d'entre mes pains afin de le gober en deux bouchées.

C'était... rapide. Par contre, si je pensais que le Yéti allait me laisser partir à cause d'une baguette de pain, j'avais totalement tort. En effet, il s'approche de moi, me prend dans ses bras et me fait un gros, un très gros câlin.

J'étouffais, je n'arrivais plus à respirer, et un cri s'échappe de ma bouche. Heureusement que cette torture était éphémère, car mon sac attire l'attention du Yéti. Il me lâche, puis prend l'objet qu'il désire. La bête fouille dans ma besace, puis sort la montre flic flac dont je ne me souvenais plus d'avoir apporté. Il me semble que je voulais l'utiliser pour avoir une notion du temps, mais elle ne m'a finalement servie à rien.

Le Yéti semble captivé par le mouvement des aiguilles, ses yeux ne peuvent plus se détacher de l'objet. J'attends, encore et encore, hisoire de savoir ce qu'il va faire.

Avec surprise, les yeux de la bête sont difficilement gardés ouverts. Le pain l'a sans doute fatiguée, c'est bien. Le Yéti chavire vers la côté et s'écroule par terre pour s'endormir. Alors là, jamais je ne m'aurais attendu à cela il y a plusieurs minutes.

Profitant de ce dénouement, je prends mes jambes à mon cou et je me sauve loin, très loin. Je me cache derrière un rocher que je viens de rencontrer dans ma course afin de me reposer un peu. Après ce que je viens de faire, j'ai le droit non?
Objets de Bloem:
Une couronne
Une montre flic flac
Une baguette de pain

Une malette
Une plaque d’égout

Vous avez jusqu'au dimanche 11 juin à 22H00 pour voter ! Wink

Vote de X, qui jure d'essayer du mieux possible d'être impartial a écrit:Neowstix :
KefkaDC :
Gazaret :
Kurotsuki :
Formiii :
Bloem :
avatar
Vifargent

Messages : 577
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 17
Localisation : Ci et là

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par KefkaDC le Ven 2 Juin 2017 - 10:08

Vote de Kefka qui jure qu'il ne comprends toujours pas comment on peut être impartial quand on note selon notre appréciation du texte a écrit:Neowstix : B J'ai vraiment adoré l'idée, mais je trouve que la façon de finir est un peu bof, le fait d'invalider tout le développement du plan précédent, ça fait un peu Deus Ex Machina, mais DEX raté.

KefkaDC : XYZ ⠨⠇⠁ ⠙⠑⠗⠝⠊⠮⠗⠑ ⠋⠕⠊⠎, ⠽ ⠁ ⠟⠥⠑ ⠨⠞⠓⠕ ⠟⠥⠊ ⠁ ⠉⠓⠑⠗⠉⠓⠿ :⠧

Gazaret : A C'était fun à lire, Point Thodwin atteint, je m'attendais pas à te voir utiliser le costume d'éléphant comme un costume de Babar, bref, un A pour toi.

Kurotsuki : A 4ème mur anihilé avec en prime utilisation du savoir du 4ème mur pour réduire le nombre d'ennemis, bonne utilisation des items, rien d'autre à dire.

Formiii : D Je dois admettre avoir été plutôt déçu pour le coup, l'idée d'avoir le "boss" finalement friendly n'est pas mauvaise en soit, mais la façon dont tu l'introduis, j'accroche pas vraiment. Aussi, ça donne un peu l'impression que ta peluche est défaussée, ce qui est assez dommage.

Bloem : C J'ai pas grand chose à dire, la résolution est plutôt space, mais ça passe.
avatar
KefkaDC

Messages : 180
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Whaiky le Mer 7 Juin 2017 - 19:25

Vote de Whaiky, qui ne justifie pas son vote car il pense la même chose que son VDD a écrit: Neowstix : B
Kefka DC : B+
Gazaret : A+
Kurotsuki : A+
Formii : C-
Bloem : B-
avatar
Whaiky

Messages : 546
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 17
Localisation : Aquarium Park

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Neowstix le Ven 9 Juin 2017 - 15:50

DC : C
Gaza : B
Kuro : B
Formi : B
Bloem : B
avatar
Neowstix

Messages : 237
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Tho le Ven 9 Juin 2017 - 22:10

J'ai pas voté au tour précédent. Désolé ! Rattrapons ça :v J'ai perdu.

Je jure de voter de façon parfaitement objecti//AHAHAHAHAH Nan j'déconne. a écrit:Neowstix : C. Autant la façon de l'écrire est sympa, et assez novatrice, autant la solution est très bof et surtout très peu développée, elle ne prend que quelques lignes, c'est assez dommage et frustrant.

DC : B. Le Deus Ex Machina est pas si mal amenée, c'est très agréable à lire, j'aime bien ! Le texte est très bon, mais un peu en dessous d'autres selon moi, peut être à cause de l'objet unique. Mais ça reste très bien.

Gaza : A. MAIS QUEL BATARD !! MAIS QUEL BATARD !! Bon ok, j'adore le texte, et je réagis pour le fan service, mais QUEL BATARD !!

Kuro : A. C'est plutôt bien écrit, et la solution est juste géniale, parfaite !

Formi : C. C'est un peu court jeune homme, on pouvait dire bien des choses en somme ! L'idée de la tigresse blessée et menaçante qui devient très affectueuse une fois soignée, c'est une très bonne idée, mais il aurait fallu le développer un peu plus pour faire le lien, pour poser la relation, pour l'améliorer, etc. On se serait nous aussi senti plus proche de la bête et on aurait été plus investi dans le texte. L'idée est bonne, mais l'exécution est à développer en somme =)

Bloem : C. Un peu déçu par rapport à d'habitude où tu nous proposes mieux je trouve. La façon dont le Yeti trouve la montre est très bizarre, on a l'impression que ça tombe un peu au petit bonheur la chance, et même si c'est bien écrit, la solution est assez bof dans le fond. Je suis sûr que tu pourras produire quelque chose d'excellent au dernier round, en tout cas, je t'attend au tournant ! =D
avatar
Tho

Messages : 537
Date d'inscription : 22/08/2016
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Kurotsuki le Ven 9 Juin 2017 - 22:20

Vote de Kuro, qui n'a pas trop le temps de développer ses appréciations pour cette fois a écrit:Neowstix : C

DC : A+

Gaza : A

Kuro : Maths

Formi : C

Bloem : C
avatar
Kurotsuki

Messages : 543
Date d'inscription : 24/01/2016
Age : 18
Localisation : Quelque part. Je suppose. Je sais plus.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Vifargent le Sam 10 Juin 2017 - 19:32

Vote de Vif, qui a des airs de trioknacki impartial a écrit:Neowstix : B
DC : B
Gaza : A
Kuro : B
Formi : D
Bloem : C

Je voulais souligner le texte de Gaza, irréprochable, qui doit être genre mon texte TZ préféré ever. :v
J'étais mort de rire tout le long.

Pour le reste, pas grand chose à redire pour vous Neow, DC, et Kuro, j'ai beaucoup beaucoup aimé vos récits aussi dans vos styles respectifs et vos solutions me conviennent amplement, même si Neow t'aurais pu développer un peu plus. Quoiqu'il en soit, vous brillez par votre originalité, et votre A serait amplement mérité, mais c'est juste parce que j'ai eu un énorme coup de cœur.

Pour ce qui est de toi Bloem, j'aime encore une fois ton récit, c'est du bon boulot, mais il manque l'étincelle d'originalité qu'avaient les quatre autres, et peut-être un peu de fluidité. Quoiqu'il en soit ça reste bien, et je regrette now qu'on aie pas une palette encore plus large de notes. :v

Et enfin Formi, ton texte est cool, mais peut-être un peu en dessous de tes deux précédents, je trouve également le déroulement pas super super clair et détaillé, malgré tout l'idée est très chouette et donc tu tenais vraiment le bon fil, juste par exemple l'utilisation de la peluche de chauve-souris (objet pas simple je te l'accorde) qui aurait pu être un peu mieux. Mais ça reste du bon boulot ! Smile
avatar
Vifargent

Messages : 577
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 17
Localisation : Ci et là

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Cleobel le Sam 10 Juin 2017 - 21:19

Vote de Cleobel, qui vote comme elle veut a écrit:
Neowstix : C
KefkaDC : B
Gazaret : A
Kurotsuki : A
Formiii : B
Bloem : B
avatar
Cleobel

Messages : 411
Date d'inscription : 02/04/2016
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Bloem le Sam 10 Juin 2017 - 21:59

Vote de Bloem, qui n'a pas de temps, du coup elle mettra un A au texte qu'elle a préféré. Les autres auront un B a écrit:Neowstix: B
KefkaDC: B
Gazaret: A
Kurotsuki: B
Formi: B
avatar
Bloem

Messages : 80
Date d'inscription : 19/01/2017
Age : 13
Localisation : Derrière toi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Gazaret le Dim 11 Juin 2017 - 15:47

Neowstix : B
KefkaDC : A
Gazaret : S
Kurotsuki : A
Formiii : D
Bloem : D

Très très bons textes de Kuro et DC, leurs meilleurs depuis le début je pense, j'ai beaucoup rigolé, sans doute une des meilleures fournée. J'aime bien les astuces de chacun - le voeu que Kefka obtient en se suicidant, et Kuro qui réduit de manière mathématique une nuée à 2 oiseaux.
Neow avait un texte intéressant, j'ai bien aimé l'idée de reprendre Scooby Doo mais la solution arrive comme un cheveu sur la soupe, dommage, un peu en-dessous pour le coup.
J'ai hésité pour Formi et Bloem, je leur aurai peut-être donné un C pour une manche précédente, mais là je trouve que c'est un peu pâle vis à vis de Kuro/DC et même Neow donc j'ai redescendu d'un cran les notes.
Vis à vis de Bloem, j'ai un peu l'impression que les objets sont jetés (à quoi la baguette a servi...?), j'ai du mal avec la façon dont me yéti trouve la montre, et je pense qu'il y avait moyen de faire largement mieux, d'intéragir de manière plus drôle avec le Yéti. Pour Formi, c'est pas trop mauvais, mais pareil, la poupée est un peu défaussée, et ça manque de détail pour rajouter des comiques de situation (tu aurais pu insister sur la tigresse qui joue comme un gros chaton avec la peluche justement, alors que toi tu aurais été terrifié), des jeux de mots, etc etc.
avatar
Gazaret
Genius Player

Messages : 545
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Formi le Dim 11 Juin 2017 - 22:06

Neow A
KefkaDC B
Gaza B
Kuro B
Bloem C
avatar
Formi

Messages : 72
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 19
Localisation : Maine-et-Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Vifargent le Dim 25 Juin 2017 - 18:05

Validation !

Désolé j'aurais dû valider hier, mais j'étais pas super bien !

Scores:


MANCHE FINALE

Défi du round : inclure fluidement une référence à Nintendo (+2 points).

Vous devez utiliser tous vos objets restants. Wink

Neowstix:
Neowstix jubilait, son voyage touchait à sa fin. Il était face à l’entrée du bois sacré, où il était censé trouver Gonfu, le dragon tout aussi sacré. Seul problème, face à lui se trouvait un campement d’orang-outang humanoïdes, armés de lances et de masses. Lorsqu’il n’était pas complètement saoûl, Neowstix se rappelait d’avoir entendu que de telles créatures se trouvaient un peu partout dans les forêts du pays et étaient sans pitié aucune envers les humains, qu’ils s’amusaient à écarteler, déchiquetter, dévorer... Les sauvages ne l’avaient pas encore aperçu. Mais Neowstix s’était donné trop de mal pour faire un détour, il touchait au but !
Objets de Neowstix:
Un vieux roman
Un smartphone dernier cri

KefkaDC:
La chance tournait-elle enfin ? Lui qui avait promis de ne pas se perdre en sentiments, KefkaDC en était tout ému. Il faisait face à une allée de pierres, couverte de pétales roses, et longées par des cerisiers et des statues de soldats. Il y était, le bois sacré, face au chemin que seul les plus grands de ce monde avaient pu fouler. Il avança la tête haute, fier d’avoir mené son voyage jusqu’au bout. Toutes ces persécutions n’auront pas été subies pour du vent ! Soudain... Un éclair traversa le ciel, tandis qu’un frisson parcourait le dos du héros. Les statues des soldats descendirent alors de leur piédestal, armes brandies, et avancèrent face à lui !
Objets de KefkaDC:
Un appareil photo
Un lapin dans sa cage
Une figurine Rainbow Dash

Gazaret:
Gazaret revint à lui, sonné, sans savoir ce qu’il s’était passé. En regardant autour de lui, il remarqua être au fond d’un fossé boueux, plein de feuilles et de branchages, ainsi que de... Serpents. Furtivement, les abominables reptiles fixaient le pauvre héros du regard, tandis qu’ils se rapprochaient lentement... Paniquant, Gazaret recula, avant de se rendre compte qu’il en était entouré, et d’autres entraient dans le fossé ! Mais lui, après avoir bravé tant de dangers, n’allait pas périr dans un trou plein de terre face à des lézards sans pattes !
Objets de Gazaret:
Un éventail
Une améthyste
Un bloc-notes

Kurotsuki:
D’après ses savants calculs scientifiques, réalisés selon la position des astres et la direction du vent, Kuro était à deux doigts de parvenir au bois sacré. A vrai dire il n’en savait trop rien, il marchait depuis deux jours dans des marécages boueux, à travers orties et brouillard. Il en venait à regretter les côtes océaniques, au moins le paysage y était dégagé et la mer raffraichissante... Toutefois, ne supportant plus la chaleur pesante, Kuro se risqua à plonger une main dans le marais verdâtre pour s’en mouiller le visage, avant... Qu’une main squelettique lui attrappe le bras, le tirant vers l’eau poisseuse ! Plus loin, deux autres squelettes sortirent de l’eau et se dirigèrent vers le héros...
Objets de Kurotsuki:
Une palette de peinture
Une paire de ciseaux
Un tabouret

Formi:
Formi tremblait de frayeur. Alors qu’il se rapprochait de son objectif, il faisait face à un lac de lave en fusion, où une gigantesque tortue, visiblement ignifuge, le fixait du regard, tout en se rapprochant lentement et en claquant du bec... Il comprit alors pourquoi tout à l’heure la tigresse s’était enfuie à vive allure ! En reculant, il trébucha. La tortue continua à avancer, en éclaboussant les alentours de lave... Il n’avait plus le choix désormais, il ne pouvait plus fuir ou se cacher, il était l’heure de montrer le héros qui sommeille en Formi !
Objets de Formi:
Une punaise de bureau
Un melon
Une théière en porcelaine

Bloem:
A l’horizon, le bois sacré était en vue ! Bloem en aurait pleuré de joie, si elle ne craignait pas que ses larmes gèlent sur ses joues. Après toutes les galères de ces maudites contrées gelées, elle y était presque ! Enfin presque, c’était vite dit, elle devait auparavant descendre une pente enneigée abrupte, sous un blizzard qui ne permettait pas de distinguer le bout de son nez, et recouverte de sapins. Si elle essayait de descendre à pied, elle glisserait et se fracturerait la jambe à coup sûr, tant la pente était importante. Non, il lui fallait trouver un autre moyen !
Objets de Bloem:
Une couronne
Une mallette
Une plaque d’égout

Vous avez jusqu'au dimanche 2 juillet à 23H00 pour me rendre vos textes ! Bonne chance , vous en aurez besoin ! Wink
avatar
Vifargent

Messages : 577
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 17
Localisation : Ci et là

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Vifargent le Jeu 6 Juil 2017 - 23:03

Validation !

KefkaDC et Gazaret ont relevé le défi, empochant ainsi 2 points supplémentaires !

Neowstix:
Neowstix jubilait, son voyage touchait à sa fin. Il était face à l’entrée du bois sacré, où il était censé trouver Gonfu, le dragon tout aussi sacré. Seul problème, face à lui se trouvait un campement d’orang-outang humanoïdes, armés de lances et de masses. Lorsqu’il n’était pas complètement saoûl, Neowstix se rappelait d’avoir entendu que de telles créatures se trouvaient un peu partout dans les forêts du pays et étaient sans pitié aucune envers les humains, qu’ils s’amusaient à écarteler, déchiquetter, dévorer... Les sauvages ne l’avaient pas encore aperçu. Mais Neowstix s’était donné trop de mal pour faire un détour, il touchait au but !

-Ha tu es bien baisé !

L'exclamation retentit, recouvrant le bruit des chopes de bières.

-...Kuro, j'aimerais me concentrer, Neowstix se massa la tampe, reprenant une bouffée de son cigare.

Les joueurs ainsi que le MJ étaient tous attablés, le jeu de TZ et ses décors égayait leur soirée. Neow venait de tomber sur une situation fort délicate. Il devait en effet mater une révolte de singes. Neow avait très peu d'idées, et pas des bonnes.

-Bon tu te bouges le fion ? S'impatienta Vif, Tu dois utiliser ton vieux roman et ton iphone pour détourner ces macaques. On y est presque. Le but est de finir TZ, nom de nom.

Neow les regarda tous. Tous ces joueurs avec qui il venait de partager une soirée de rires, de joie, de larmes, bref, d'émotions. Et ils attentaient sa réponse. Neow posa alors ses pieds sous la table.

"Mesdames et Messieurs, voici ce qu'il va se passer. Je vais prendre cet iphone et diffuser en boucle du Justin Biebber. Et pendant ce temps, je vous lirai un extrait de ce vieux roman, Twilight. Attention, 3,2, 1..."

Les pauvres âmes damnées prirent leurs jambes à leur cou, titubant sous l'effet de l'alcool en hurlant comme s'ils avaient le diable à leur trousse. Neow ferma le livre et croisa les jambes l'un sur l'autre. Voilà comment on gagnait contre des singes.
Objets de Neowstix:
Un vieux roman
Un smartphone dernier cri

KefkaDC:
La chance tournait-elle enfin ? Lui qui avait promis de ne pas se perdre en sentiments, KefkaDC en était tout ému. Il faisait face à une allée de pierres, couverte de pétales roses, et longées par des cerisiers et des statues de soldats. Il y était, le bois sacré, face au chemin que seul les plus grands de ce monde avaient pu fouler. Il avança la tête haute, fier d’avoir mené son voyage jusqu’au bout. Toutes ces persécutions n’auront pas été subies pour du vent ! Soudain... Un éclair traversa le ciel, tandis qu’un frisson parcourait le dos du héros. Les statues des soldats descendirent alors de leur piédestal, armes brandies, et avancèrent face à lui !

'A ce moment, sa lame légendaire il a saisi, et d'un coup fendant le monde même, trancha tout ceux se dressant devant lui. Il avança dans l'autel, et récupéra l'artefact qui y était scellé. A ce moment les divinités qui l'avaient tant fait souffert ne purent que se prosterner devant lui, et plus rien dans ce monde ne pouvait arriver à sa cheville. Fin.'

-Alors, le plan vous va? Vous mourrez tous, et je dirais que vous avez été un peu dangereux quand même, on est ok les gars?

Étonnement, les monstres de pierre semblent ne pas être réceptif à ma proposition, à croire qu'ils n'ont pas envie que je les tue. Cela peut être problématique dans le cas ou j'ai besoin de me débarrasser d'eux, puisque leur résistance pourrait entraver mon œuvre.
Les soldats rocailleux, jusque la restés de marbre, commencent soudain à avancer vers moi, épées pointées vers le ciel, ce serait ironique si la foudre tombait à ce moment n'est-ce pas?

-J'ai dit, ce serait ironique si la foudre choisissait cet instant pour s'abattre sur mes opposants de façon absolument hasardeuse par le plus grand des hasard, n'est-ce pas?

Au moins je peux rayer 'Se prendre un divin ouragan' de ma liste de choses à faire dans la vie. Soit, le temps des miracles envolé dans le vent, il ne me reste plus qu'une simple solution.
'Et c'est ainsi que Kefka disparut, fuyant ses ennemis et ses responsabilités sans scrupule.'
J'avoue que cette légende commence à me déplaire un peu par contre. Ce serait cool si je pouvais trouver un objet magique tout droit sorti d'une référence douteuse.

Mais la chance ne semble pas vouloir m'aider, et je me retrouve à courir à travers la forêt, sans jamais être abandonné par mes poursuivants.
Je profite alors d'un instant, un moment ou nul roche n'est présente pour me repos… Merde attendez deux secondes je dois repartir.

'Et ainsi, le héros reprit sa fuite. Nul doute qu'il ne se doutait pas du pétrin dans lequel il s'était retrouvé, face à cette armée de pétrifiés. Courant à travers cette forêt, le héros ne savait trouver répit, et bientôt il se retrouva à monter dans un arbre, car la nuit fut venue. Une vision pathétique que celle d'un guerrier contraint à se reposer dans un abri de fortune à cause de sa faiblesse.
Il courra des jours, des nuits. Il finit par quitter la forêt, oubliant ses rêves de gloire, faisant ses adieux à cette quête, contraint d'en accepter une nouvelle: Survivre. Dans cette aventure, il retrouva des visages familiers, tel que le vendeur de poulet curry, et des visages non familiers, comme un plombier et un adolescent générique de japanimation, mais jamais il ne put se séparer de ces hommes, ses invités pour l'éternité.'

Est-ce la mon réel destin? Mon grand final, la dernière bataille du héros? Une fuite perpétuelle, rappelant à tous mon échec? Non. Je refuse d'abandonner.
Déterminé à vaincre ou mourir en essayant, je brise le tabou installé il y a de cela maintenant une semaine, et me retourne enfin. Et devant moi, ô ironie du destin! Nulle racaille de caillou face à moi, mais un immense lac, dont l'eau pure et le flot calme semblaient hors du temps.
Cumul'eau. Après tant de péripéties c'est ici que le grand final va se jouer.
Des bruits de pas rythmés se font entendre et bientôt l'infanterie de pierre se retrouve face à moi.
Je n'ai plus peur, si je dois me battre à mains nues je le ferais, et sous le regard de Gonfu le combat peut commencer.

Tout du moins il aurait du. Mais un événement imprévu se déroule alors: De l'eau du lac jaillit soudain un objet, qui tombe à mes pieds. Une petite cage, contenant une créature à la fourrure immaculée. C'est ça leur miracle? J'ouvre la cage, ne sachant pas vraiment à quoi m'attendre, et la créature bondit alors d'un coup sur le soldat le plus proche, brisant sur le coup son crâne rocailleux! Et un autre suit, et un autre, et en un instant, toute l'armada est anéantie par le lapin, sans que j'ai eu le temps de réaliser la situation. Sa tâche accomplie, le lapin disparut alors dans un éclair, ne laissant qu'une cage vide.

Bon bah je crois que j'ai gagné. Après avoir donc refait le chemin inverse, je me retrouve à nouveau devant cette allée de pierre, désormais vide de tout gardien. J'avance alors à travers l'allée, prêt à enfin finir cette aventure, et j'arrive finalement dans le bois sacré, puis une fois celui-ci traversé, devant un temple. Après avoir prit un court instant pour admirer la structure, je pénètre à l'intérieur.

A l'intérieur du temple, je découvre un petit autel, et une statuette, un pégase bleue dont la crinière magnifique est colorée tel un arc-en-ciel posée dessus, et en dessous une tablette ou est écrit:
'A ma waifu je dédie cette autel'.
Quitte à blasphémer jusqu'au bout, je saisis l'idole de Waifu, fermant les yeux en appréhension des conneries à venir.
…..
………..
-Ah bah c'était la qu'il l'avait mit ce bâtard!
Lorsque j'ouvre à nouveau les yeux je suis dans un endroit familier: Le vide. Comme la dernière fois, un écho me parvient.

-Tain il est chiant à planquer ma figurine de Rainbow Dash dans un temple paumé! Bon, euh.
Ô Héros, toi qui as retrouvé mon artefact, permet moi de.. Ah.
Je crois qu'il m'a reconnu.
-Salut.
-Bon puisque c'est toi on va la faire autrement. Tu fais un truc vite fait et en échange j'essaye de te faire diviniser après ta mort, marché conclu?
Sans même me laisser le temps de chercher à comprendre, le claquement de doigt, signature du chaos imminent, se fait entendre, et je me retrouve dans ce qui s'apparente à une cantine.
-Vu que ce bâtard de Gonfu m'a piqué ma figurine j'ai envie de me venger. Tu devrais apercevoir un objet magique hors de la compréhension des mortels devant toi.
En effet je peux voir un appareil photo.
-Tu prends cet artefact incroyable, et tu le met dans le panier repas à côté.
J'accomplis la requête, et d'un claquement de doigt, je me retrouve à nouveau dans le vide.
-Voila, avec ça ce putain de dragon devrait avoir une indigestion, ça lui apprendra. Bref, merci de ton aide, blabla au revoir héros, blabla je te renvoie à ton époque, blabla tu as gagné, blabla pense à leur dire de pas s'inquiétér pour les catastrophes, blabla-

Le troisième claquement de doigt me fait revenir dans le temple, à présent dénué d'idole.
Toutes ces péripéties accomplies, je rebrousse alors chemin, prêt à enfin rentrer à Bay-Jay-Zède.
Objets de KefkaDC:
Un appareil photo
Un lapin dans sa cage
Une figurine Rainbow Dash

Gazaret:
Gazaret revint à lui, sonné, sans savoir ce qu’il s’était passé. En regardant autour de lui, il remarqua être au fond d’un fossé boueux, plein de feuilles et de branchages, ainsi que de... Serpents. Furtivement, les abominables reptiles fixaient le pauvre héros du regard, tandis qu’ils se rapprochaient lentement... Paniquant, Gazaret recula, avant de se rendre compte qu’il en était entouré, et d’autres entraient dans le fossé ! Mais lui, après avoir bravé tant de dangers, n’allait pas périr dans un trou plein de terre face à des lézards sans pattes !

Des serpents. Des serpents partout. Des serpents à droite, à gauche, derrière, devant, en haut. Gazaret prit peur. Ils marchent sur le ventre ! Dans le genre flippant je vois pas ce qu'il vous faut ! Pendant quelques secondes, il espéra que la peur donnait des ailes et donc qu'il allait s'envoler, là, et partir loin sur la plage sous le soleil des tropiques... Ou alors qu'il allait se réveiller dans son lit douillet...
Mais non. Au vu de ce constat, Gazaret comprit qu'il fallait agir. En essayant de refouler le dégoût que lui inspiraient ces horribles serpents, il fouilla dans ses poches. Il retrouva une vieille babiole, une améthyste qu'il avait achetée à une voyante qui lui disait qu'un génie était endormi dedans. Des imbécillités clairement, mais c'était la meilleure chose à faire pour calmer la vieille ahurie.
Notre héros la prit dans sa main et la frotta pour voir. Le désespoir pousse à faire des choses absurdes. C'est ce qu'il se disait avant qu'une voix ne surgisse de l'améthyste.

« Service de génies Fulguris bonjour. Votre appareil peut actuellement vous fournir un vœu. Si vous voulez des vœux supplémentaires, vous pouvez donner de l'argent ou votre âme au stand Fulguris le plus proche de chez vous. »

Surpris, Gaza regarda son améthyste droit dans les yeux. Depuis quand ça parle les roches ? Il se repentit de ne pas avoir écouté les cours de cailloulogie de l'école ...

« Nous remarquons que vous avez très exactement 135 yeux de serpents venimeux mortels braqués sur vous. Peut-être souhaiteriez-vous résoudre ce problème ?  Pour ce faire, prenez le bloc notes livré avec votre Améthyste Fulguris et écrivez votre vœu dessus.»

Rah les imbéciles. Ils auraient pas pu faire plus simple ?

« Non, on a besoin d'une trace écrite pour les archives. Et nous pouvons lire dans vos pensées, alors évitez de nous insulter. »

Gazaret trouva le bloc notes en question dans ses poches, puis commença à écrire avant de se rendre compte qu'il n'avait pas de stylo et qu'il avait l'air con comme ça à essayer d'écrire avec ses doigts.

« Nous vous conseillons de tuer un serpent et d'écrire avec son sang. Ce sera plus classe. »

Grmbl. Apparemment il n'y avait pas d'autres choix.
Mais Gazaret n'avait jamais reçu de formation pour tuer un serpent. Comment on fait ? A main nues, il n'avait pas la moindre chance. Sa dentition n'était pas assez développé. Il lui restait un dernier objet... Un éventail. Un peu particulier, certes : un éventail de guerre, bien coupant comme il faut au bout. Ca devrait faire l'affaire.

Il y avait un serpent qui pendant ce temps, s'était approché de notre héros et s'apprêtait à attaquer. Notre héros tel une mangouste se propulsa vers le serpent, et à l'aide de l'éventail, l'égorgea. Tout à coup, en voyant cela, les autres serpents reculèrent, légèrement apeurés.

Cela laissait largement suffisamment de temps à notre héros pour prendre ses doigts avec une moue de dégoût, les tremper dans le cou du serpent et écrire avec sur une page de son bloc notes : « Je veux devenir charmeur de serpent ».

Aussitôt, l'améthyste brilla d'un éclat surnaturel, et Gazaret se vit affublé d'un costume traditionnel indien très peu pratique qui grattait de partout, et d'une longue flûte à bec. En essayant de jouer de la musique, il s'aperçut qu'il savait très bien le faire. A l'aide d'une mélodie envoûtante, il charma les serpents qui se retrouvaient à ses pieds. Il leur ordonna : « Liez-vous les uns aux autres pour me former une échelle afin de monter hors de ce trou ! ». A son grand soulagement, ils lui obéirent. Et voilà le travail fait ! Notre héros se leva, trébucha à cause de sa robe de charmeur de serpent, se releva à nouveau, re-trébucha, grogna, se dit qu'il valait mieux ramper sur le sol comme les serpents, arriva à l'échelle, la grimpa, et se retrouvait totalement libéré.

Ceci dit, il ne décida pas de laisser simplement les serpents dans leur trou non. Il décida de les emmener avec lui. C'est pratique un serpent, ça permet de tuer tous les cyclopes ou les plantes vénéneuses qui peuvent essayer de vous manger.
Du coup si un jour vous croisez dans la rue un chinois habillé comme un indien jouant de la flûte avec 67 serpents qui le suivent, sachez qu'il s'agit peut-être de Gazaret.
Objets de Gazaret:
Un éventail
Une améthyste
Un bloc-notes

Kurotsuki:
D’après ses savants calculs scientifiques, réalisés selon la position des astres et la direction du vent, Kuro était à deux doigts de parvenir au bois sacré. A vrai dire il n’en savait trop rien, il marchait depuis deux jours dans des marécages boueux, à travers orties et brouillard. Il en venait à regretter les côtes océaniques, au moins le paysage y était dégagé et la mer raffraichissante... Toutefois, ne supportant plus la chaleur pesante, Kuro se risqua à plonger une main dans le marais verdâtre pour s’en mouiller le visage, avant... Qu’une main squelettique lui attrappe le bras, le tirant vers l’eau poisseuse ! Plus loin, deux autres squelettes sortirent de l’eau et se dirigèrent vers le héros...

Ah la la ! Que je regrettais ces côtes océaniques où le paysage était dégagé !

Hum ? Oui, je viens de reprendre les termes exacts du MJ. En langage technique, cela s’appelle : gratter des mots en reprenant l’énoncé du sujet pour atteindre plus facilement une quantité de texte qui forcera le respect du lecteur.

Ah ça oui ! Que je regrettais ces côtes océaniques au paysage dégagé, et où la mer était si raffraichissante !

Quoi encore ? Oui, raffraichissante avec deux "f", comme dans "éléffant". Pour toute réclamation, voyez avec le MJ, je vous prie. Ce n’est pas moi qui ne suis pas capable d’écrire sans fautes même en disposant d’un correcteur orthographique. Bon, où en étais-je ? Ah oui, aux côtes océaniques. Arf, j’ai déjà gagné suffisamment de mots avec toutes vos interruptions intempestives, entrons dès à présent dans le vif du sujet.



Le squelette m’avait saisi le bras de sa poigne putride, tentant de m’attirer vers le marais afin de m’y faire connaître une lente noyade. Mais il était hors de question pour moi de me laisser faire ainsi. Le grand mathématicien Kurotsuki, charmeur des pirates de la baie, chevaucheur de tortues, vainqueur du crabe géant de la crique, et très récemment auto-diplômé en ingénierie balistique avec spécialisation dans la propulsion au bicarbonate de soude ; ce grand homme disais-je - si l’on peut encore parler d’homme lorsque la perfection atteint un niveau aussi proche du divin – ne finirait pas son voyage d’une aussi vile manière ! Ni une, ni deux, je tirai de mon sac un tabouret, que j’abattis avec vigueur sur le bras squelettique de la créature, d’une manière d’autant plus efficace que les squelettes ont une vulnérabilité aux dégâts contondants, comme tous les bons jeux de rôle vous l’apprendront.

Libéré de mon agresseur, je pris du recul afin de mieux appréhender la situation. Trois squelettes me faisaient face. Malgré l’avantage évident que me procurait mon tabouret, je ne pouvais me risquer au corps-à-corps à présent qu’ils s’étaient regroupés. Il me fallait trouver autre chose. Tout en reculant pour maintenir une certaine distance entre moi et mes ennemis (qui fort heureusement n’avaient pas l’air pressés, ce que l’on peut aisément comprendre puisque après tout, étant déjà morts, ils ne risquaient pas grand-chose et disposaient d’un certain devant eux), je vidai ma besace pour récupérer mes dernières fournitures : une palette de peinture et une paire de ciseaux. Une idée germa alors dans mon esprit. Qui ne me plaisait pas énormément, mais je n’avais pas beaucoup de choix.



Après avoir badigeonné ma main de peinture, faute de disposer d’un véritable pinceau, je traçai un grand cercle sur le sol, que je complétai à l’aide de lignes savamment tracées d’une main sûre pour en faire un pentacle. Le résultat était d’une esthétique irréprochable. Après tout, après avoir passé des années à contrefaire la signature du prêtre sur les éponges des gamins du quartier afin de me réapprovisionner en alcool, il était normal que j’aie gardé un tel coup de pinceau (enfin, coup de main dans le cas présent). Mais les squelettes se rapprochaient, je ne pouvais m’extasier plus longtemps sur mon talent qui, une fois de plus, assaillait mon être au moment ma modestie naturelle m’y préparait le moins.

Peu enjoué à l’idée d’aborder à présent l’étape désagréable de mon plan, je saisis néanmoins la paire de ciseaux et la tendis au-dessus de ma main gauche. D’un geste vif, je plantai alors la lame dans ma paume. Luttant contre la douleur, je recueillis le sang qui s’écoulait de la plaie, et le répandis le long des tracés de mon pentacle. Réagissant au sacrifice de ma chair, au don de mon liquide de vie, la peinture se mit à frémir, à bouillonner, comme habitée par une puissance occulte. Inconscients du sort funeste qui les attendait, les squelettes pénétrèrent à l’intérieur du pentacle. Je reculai moi-même de trois pas afin de me tenir hors de la zone, et tonnai d’une voix d’outre-tombe :

"n ! ~ sqrt(2*pi*n) * (n/e)^n"

Après tout, cette formule avait toujours eu quelque chose de magique à mes yeux. Et le simple plaisir d’avoir fait lire en traître une formule mathématique à tous les lecteurs avait quelque chose de jouissif.

L’invocation des puissances maléfiques parvint alors à son terme. Tandis que l’atmosphère à l’intérieur du pentacle commençait à onduler, un bras gigantesque surgit soudain de la terre à l’emplacement du cercle d’invocation dans un immense fracas. La main située à l’extrémité de celui-ci, aux dimensions non moins imposantes, se referma sur les trois squelettes, qui ne purent s’échapper de cette prison tandis que le bras replongeait de nouveau dans les entrailles de la terre accompagné de ses victimes.



L’atmosphère pesante était retombée. L’expérience s’était révélée plutôt intéressante. J’hésitai même un instant à me transpercer la deuxième main pour invoquer cette fois-ci un dragon qui me suivrait partout où j’irais. Mais celui-ci risquait de me voler la vedette. Un éléffant peut-être ? Bof. Finalement, j’abandonnai en ces lieux ma paire de ciseaux, ma palette de peinture, et mon tabouret, préférant voyager léger pour gagner au plus vite ma destination, cette fois-ci sans encombres. Du moins l’espérais-je.
Objets de Kurotsuki:
Une palette de peinture
Une paire de ciseaux
Un tabouret

Formi:
Formi tremblait de frayeur. Alors qu’il se rapprochait de son objectif, il faisait face à un lac de lave en fusion, où une gigantesque tortue, visiblement ignifuge, le fixait du regard, tout en se rapprochant lentement et en claquant du bec... Il comprit alors pourquoi tout à l’heure la tigresse s’était enfuie à vive allure ! En reculant, il trébucha. La tortue continua à avancer, en éclaboussant les alentours de lave... Il n’avait plus le choix désormais, il ne pouvait plus fuir ou se cacher, il était l’heure de montrer le héros qui sommeille en Formi !

La tortue s'approchait lentement vers moi, on observait sur elle les tâches de sang qui étaient probablement celles de la tigresse au coin de sa bouche. Ce n'était pas Koopa. Elle avait l'air vorace, autant que Vif lorsque les textes de TZ sont rendus en retard.

La tortue s'approchait vers moi, j'avais peur. La lave apportait une chaleur et une atmosphère insoutenable. Étant sensible aux changements de chaleur, je me mis à saigner du nez. Pour éponger et limiter les dégâts, je mis les mains dans les poches afin de chercher un mouchoir. Mais je sentis une sensation de piqûre. C'était une vieille punaise de bureau que j'avais perdu. Le temps de mes recherches, la tortue était déjà arrivée à moi. Mon premier réflexe fit de planter la punaise de bureau dans les deux yeux de la bestiole. Elle me mordit mais je réussis. Elle avait certes perdu la vie mais son ouïe était encore là. Elle pouvait encore suivre mes traces avec ses oreilles...

J'avais beau avoir raccourci le temps avant de le faire dévorer, j'étais toujours en danger. A un coin, une très vieille théière en porcelaine brillait. Je l'ouvris, et un énorme flash m'aveugla. Pour la tester, je remplis tout doucement de la lave présente et la grosse surprise, la lave se transformit en eau glacée. Je versai donc le contenu sur la bête, et là l'eau avait fait l'effet inverse de la norme, cela avait brûlé partiellement la tortue. Je l'avais bien affaiblie, je continuais 2-3 fois ce protocole et la bête mourut.

"FORMIIIIIII JE VIENS TE SAUVEEEEEER" *bouuuuum*

C'était ce fameux Robert Markov qui avait défoncé un mur avec un bélier ! J'étais rassuré. Il était venu m'aider. Il prit la bête morte sur le dos et m'emmena dans le chemin qu'il avait frayé. Je n'oubliai pas le trésor trouvé.

Pour le remercier, j'ai décidé en arrivant chez lui de lui donner une part du trésor.
Pour terminer cette série de mauvaises aventures, on mangea la bestiole avec un bon melon.
Objets de Formiii:
Une punaise de bureau
Un melon
Une théière en porcelaine

Bloem:
A l’horizon, le bois sacré était en vue ! Bloem en aurait pleuré de joie, si elle ne craignait pas que ses larmes gèlent sur ses joues. Après toutes les galères de ces maudites contrées gelées, elle y était presque ! Enfin presque, c’était vite dit, elle devait auparavant descendre une pente enneigée abrupte, sous un blizzard qui ne permettait pas de distinguer le bout de son nez, et recouverte de sapins. Si elle essayait de descendre à pied, elle glisserait et se fracturerait la jambe à coup sûr, tant la pente était importante. Non, il lui fallait trouver un autre moyen !

C'est dommage que je ne puisse pas faire disparaître cette satanée pente abrupte. Je jette un coup d'œil dans mon sac (sans doute pour la dernière fois), pour y trouver une plaque d'égoût. Ce n'est pas très original, mais ça fera l'affaire. Je pose l'objet par terre et m'assieds dessus. Puis, je me donne un élan vers la pente, et c'est parti pour la descente!

Beaucoup de neige va dans mon visage, mais ce n'est pas grave, de toute façon je ne voyais déjà rien. Tout semble aller pour le mieux, même si je suis encore loin de l'arrivée. Par contre, ça, c'est jusqu'à ce que...

Je fonce soudainement sur un sapin, ce qui m'éjecte de la plaque d'égoût et me fait mal au nez. Je retombe sur la pente et glisse de quelques mètres. La plaque est évidemment disparue de mon champ visuel. Pendant cela, une couronne qui doit venir de mon sac glisse à côté de moi. Les sommets de cet objet sont pointus, peut-être pourrais-je l'utiliser pour freiner ma dégringolade avant de me blesser? C'est une bonne idée, alors, j'attrappe la couronne de ma main droite. Ensuite, je plante les pointes de l'objet dans la neige (et la glace) qui couvre la pente. Je ralentis, pour m'arrêter après quelques douzaines de secondes.

Je suis rendue aux trois quarts de la pente. Je n'ai aucune idée pour descendre sans me faire mal. Regardant en haut de la pente, je distingue un objet noir se diriger vers moi... est-ce un pneu? Non, c'est une malette. Peut-être pourrais-je m'asseoir dessus pour terminer cette descente. Hm, pourquoi pas.

Se dirigeant vers moi comme une carapace verte (ou rouge, peu importe) dans Mario Kart, la malette se fait attrapper par nul autre que moi même. Avec un peu de difficulté, je réussis à m'asseoir dessus, puis, je continue de descendre cette pente, en évitant les sapins cette fois-ci.

À peu près trente secondes plus tard et je suis finalement au bas de la pente. Je me lève et je regarde la côte. Ç'aura été difficile, mais j'y suis arrivée. Je vais laisser mes objets ici, au cas où quelqu'un d'autre en ait besoin (même si ce serait difficile, vu qu'ils sont en bas de la pente). Maintenant, à moi le bois sacré!
Objets de Bloem:
Une couronne
Une malette
Une plaque d’égout

Vous avez jusqu'au dimanche 30 juillet à 22H00 pour voter pour cette ultime manche ! Smile
Eh oui ça fait beaucoup, mais hélas je vais devoir m'absenter, du coup j'espère que vous voterez nombreux !


Vote de X, qui jure d'essayer du mieux possible d'être impartial a écrit:Neowstix :
KefkaDC :
Gazaret :
Kurotsuki :
Formiii :
Bloem :
avatar
Vifargent

Messages : 577
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 17
Localisation : Ci et là

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Ryn le Mar 11 Juil 2017 - 20:44

Neow : très couuuurt comparé à ce que j'ai l'habitude de noter dis-moi !
On a là une belle impression de final, notamment avec l'intervention de Vif. L'utilisation des objets est assez intelligente, et drôle, mais trop expéditive à mon goût. Je mets un B contrairement à d'hab où je mets souvent des A pour toi !

KafkaDC : des touches d'humour très appréciables. Toujours le même côté désintéressé de ton personnage. C'est toujours aussi bien on dirait, ça mérite amplement un A pour ma part, j'ai apprécié la lecture et les utilisations d'objets sont bien amenées, t'en avais trois à faire mais elles sont arrivées tout en finesse !

Gazarrête : Wah. Coup de coeur. Drôle, facile à lire, original. L'utilisation des objets est géniale, le génie dans l'améthyste est super. J'ai rien de mieux à dire ! A.

Kuro : c'est bien écrit et les situations et tout sont bien amenées ici. Mais j'accroche beaucoup moins cette fois. Le début était bien et après c'était moins palpitant. Néanmoins le style est toujours impeccable et ça mérite tout de même un B.

Formi : Drôle ! Style intéressant et toujours mieux à chaque fois que je te lis ! Robert est un personnage assez bien, et je trouve ça pas mal de le faire intervenir comme ça. Le coup de la théière est vraiment original, j'aime beaucoup.
Points négatifs : le melon est expédié dans les deux derniers mots du texte seulement, même si c'est pas bête, c'est peut-être un peu court. Et il y a quelques fautes/erreurs de frappes plutôt, qui dérangent un peu la lecture. Mais là je suis contente de te mettre un A, mérité. T'as vachement progressé depuis le début je trouve.  Razz

Sweetylove : La plaque d'égoût, c'est pas mal comme idée là aussi. Mais tout ça est pas original, deux objets ont exactement la même utilité : descendre la pente. C'est trèès dommage, ça aurait pu être plus développé, plus long, je pense. Je mets C.
Mais ça reste bon à lire, ton style est toujours aussi bon t'inquiètes pas !

Vote de Ryn, qui jure d'être encore plus bg chaque jour qui passe : a écrit:Neowstix : B
KefkaDC : A
Gazaret : A
Kurotsuki : B
Formiii : A
Bloem : C
avatar
Ryn

Messages : 183
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 23
Localisation : Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Whaiky le Jeu 13 Juil 2017 - 19:52

Vote de Whaiky, qui jure... rien du tout car jurer, c'est mal a écrit:
Neowstix : B
KefkaDC : A
Gazaret : A
Kurotsuki : A
Formi : B
Bloem : B

Gaza/Kuro/DC--> J'adore vos textes, donc j'ai absolument rien à dire (mention spéciale pour Kuro grâce à qui je sais l'approximation de Stirling)

Neow/Formi/Sweet --> Vos textes sont originaux (surtout celui de Neow) quoique relativement court et les objets semblent expédies (comme le melon pour Formi ou la malette de Sweet)
avatar
Whaiky

Messages : 546
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 17
Localisation : Aquarium Park

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Neowstix le Lun 17 Juil 2017 - 12:54


DC : B
Gaza : B
Kuro : B
Formi : A
Bloem : B

Oué je m'étais trompé de round pour la finale, donc je reprends.
avatar
Neowstix

Messages : 237
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Kurotsuki le Ven 21 Juil 2017 - 11:13

Vote de Kurotsuki a écrit:Neowstix : B
KefkaDC : A
Gazaret : A
Kurotsuki : Théorème spectral
Formi : C
Bloem : C
avatar
Kurotsuki

Messages : 543
Date d'inscription : 24/01/2016
Age : 18
Localisation : Quelque part. Je suppose. Je sais plus.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Cleobel le Lun 24 Juil 2017 - 18:31

Vote final de Cleobel a écrit:Neowstix : C
KefkaDC : C
Gazaret : A
Kurotsuki : A
Formi : B
Bloem : B
avatar
Cleobel

Messages : 411
Date d'inscription : 02/04/2016
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Gazaret le Mer 26 Juil 2017 - 0:22


Neowstix : C
KefkaDC : A-
Kurotsuki : A
Gazaret : SSS
Formi : C
Bloem : B
avatar
Gazaret
Genius Player

Messages : 545
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Formi le Mer 26 Juil 2017 - 1:43

Vote:

Et non:

Toujours pas:

Peut-être ?:

Mouahaha:

Vote a écrit:
Neowstix : C
KefkaDC : B
Kurotsuki : A
Gazaret :B
Bloem : B
avatar
Formi

Messages : 72
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 19
Localisation : Maine-et-Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Pride le Mer 26 Juil 2017 - 12:40

Bon, finalement j'ai décidé de voter hihi Smile

Père Neow : Je vais être totalement subjectif et j'assume, mais ton récit de A à Z quelque peu what the fuckesque, drôle et agréable est typiquement ce que j'apprécie vraiment à lire. C'est pas laborieux, c'est précis, avec un humour absurde (humour que j'adore). En temps normal j'aurais mis B, mais je vais mettre un A pour la solution au problème qui est de lancer du Justin Bieber et de lire du Twilight qui sont effectivement deux référence vraiment bien casées et qui m'ont personnellement bien fait rire %) Le style d'écriture était aussi très plaisant, pas lourd et un petit assaisonnement de langage cru. Tout ce que j'aime ! Gros GG !

Dieu Kefka, j'ai beaucoup aimé dans l'ensemble, c'était surtout très original. Mais je ne mettrai pas A tout de même pour deux raisons : j'ai eu du mal à comprendre et suivre certains passages, et bien que très bien raconté, j'ai trouvé la fin (victoire finale de ta quête) un peu longue à la détente. Un simple B quand même ne me semble pas suffisant pour ton récit qui vaut quand même plus, ce sera B+. GG à toi !

Gazaret, le best textes de tous, ça frôle la perfection imo. J'ai vraiment tout aimé, l'utilisation très logique et réfléchie des objets avec un goût de fantasy pas excessive, vraiment le juste milieu pour vraiment apprécier ton texte. La résolution finale bien que légèrement courte était très bien trouvée ! A++ ! Gros GG à toi !

Kuro, Au début j'étais découragé par la longueur de ton texte, puis j'ai été très agréablement surpris par le contenu qui m'a vraiment plu. Style d'écriture impec, utilisatiob des objets vraiment cool et bien pensé etc... Ce que j'ai surtout aimé c'est le caractère arrogant de ton personnage qui était vraiment fun heh heh. Mon coup de coeur reste Gaza mais tyu n'as vraiment pas démérité ! La preuve : je t'offre un joli A, gros GG à toi !

Forminable, texte agréable, le style d'écriture me convient, bien que pas très long ça ne m'a pas tellement dérangé puisque tout se tient. Néanmoins un truc qui va te faire perdre des points à mon égard est ton utilisation des objets un peu... Bâclée ouais. Encore pour le melon ça peut être compréhensible étant donné la situation de ton personnage mais la punaise de bureau c'était limite une contrainte de mots que tu dois insérer dans un rap, perso j'trouve que y avait plein de truc à faire avec cette punaise.Je suis désolé mais je dois mettre C car mettre B au lvl de Kefka ça serait un poil illogique. Néanmoins GG à toi car c'était loin d'être mauvais ! 

Bloem, le texte le plus réaliste de tous, et franchement c'était cool ! Y avait qu'un seul objectif à accomplir et facilement reconnaissable au lecteur : Descendre cette foutue pente. Tes utilisations d'objets étaient cohérentes mais ça se répète, et c'est le principal défaut dans ton récit imo. Mais le reste m'a vraiment plu ! Et c'est pas parce que c'est loug ou pas que c'est bon ou mauvais Wink je vais mettre un joli B ! GG à toi !

Le Grand Pride du jugement dernier a écrit:Neowstix : A
KefkaDC : B+
Gazaret : A++
Kurotsuki : A
Formi : C
Bloem : B

C'bon Whaiky j'ai ENFIN voté à TZ %)
avatar
Pride

Messages : 237
Date d'inscription : 21/04/2017
Age : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par KefkaDC le Ven 28 Juil 2017 - 5:18

Vote de Kefka qui jure qu'il est pas en retard et qu'il avait pas du tout promis à Whaiky de le faire hier a écrit:
Neowstix : C
KefkaDC : Did you ever hear the tragedy of Darth Plagueis The Wise? I thought not. It’s not a story the Jedi would tell you. It’s a Sith legend. Darth Plagueis was a Dark Lord of the Sith, so powerful and so wise he could use the Force to influence the midichlorians to create life… He had such a knowledge of the dark side that he could even keep the ones he cared about from dying. The dark side of the Force is a pathway to many abilities some consider to be unnatural. He became so powerful… the only thing he was afraid of was losing his power, which eventually, of course, he did. Unfortunately, he taught his apprentice everything he knew, then his apprentice killed him in his sleep. Ironic. He could save others from death, but not himself.
Gazaret : A
Kurotsuki : A
Formiii : B
Bloem : C
avatar
KefkaDC

Messages : 180
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Tho le Sam 29 Juil 2017 - 15:53

Neowstix : OK.

Neowstix : Non, je n'ai vraiment rien d'autre à ajouter :v

KefkaDC : J'aime énormément le style d'écriture, j'adore vraiment, et ça hausse à fond ma note. J'ai trouvé la ref sympa (même si j'ai plutôt vu Monty Python que Nintendo :v). Par contre, les autres objets ne sont pas utilisés dans le cadre de la rencontre avec les chevaliers, et c'est un peu dommage.

Gazaret : La pierre un peu magique, ça passe parce qu'elle est précieuse, mais surtout parce que c'est bien écrit ! Ca passe très bien pour moi =)

Kurotsuki : Un peu comme DC, c'est très bien écrit comme toujours, mais ce qui me gêne, c'est l'utilisation des objets qui est assez moyenne. Un dessin dans des marécages ? Un cercle parfait alors que tu patauges face à des monstres qui veulent te buter et que tu souffres à cause de la mutilation ? Mouais... Je ne suis pas certain.

Formi : Assez moyen pour moi, même si tu n'avais pas des objets faciles, tu aurais sans doute pu mieux t'en sortir. C'est pas très cohérent sur chacun des trois objets en fait, et c'est assez pénalisant.

Bloem : J'aime bien ! Effectivement, il y a la malette qui fait un peu doublon et qui aurait pu mieux servir, mais je trouve l'idée de la couronne assez innovante et très bien intégré, et je veux valoriser ça ! Bravo !

Vif' va bientôt rentrer, remettez vous à vos places et faites comme si vous étiez sage !! a écrit:
Neowstix : A
KefkaDC : B
Gazaret : A
Kurotsuki : B
Formiii : C
Bloem : B
avatar
Tho

Messages : 537
Date d'inscription : 22/08/2016
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] Texas Zombie : au cœur de la forêt

Message par Bloem le Lun 31 Juil 2017 - 4:23

Neowstix: A
KefkaDC: B
Gazaret: A
Kurotsuki: A
Formi: B
Bloem: /
avatar
Bloem

Messages : 80
Date d'inscription : 19/01/2017
Age : 13
Localisation : Derrière toi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum